Hua Mulan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mulan (homonymie).
Hua Mulan

Hua Mulan (花木蘭) est l'héroïne d'une légende chinoise qui raconte comment une jeune fille se déguise en homme pour prendre la place de son père trop vieux lors d'une mobilisation. Elle combat de nombreuses années avec succès avant qu'on s'aperçoive qu'elle est une femme. La légende s'est développée à partir d'un poème antérieur au VIe siècle, La Ballade de Mulan (Mulan ci 木蘭辭). Le nom de famille Hua (花) lui fut attribué ultérieurement.

La première mention du poème se trouverait dans le Recueil de chants anciens et modernes[1] de la dynastie Chen. Il aurait été retouché sous les Tang.

C’est sous les Ming que Xu Wei dans sa pièce Mulan, femme, remplace son père sous les drapeaux[2] lui donne le nom de famille Hua (花) qui lui restera. Toujours sous les Ming, Liu Weide (劉惟德) en fait l’héroïne d’un roman dans lequel elle s’appelle Han E (韓娥) et change son prénom en Mulan. Auparavant, elle avait été mentionnée sous le nom de famille Ren (任) dans le Nouveau livre des Tang. Des archives locales en ont fait une enfant du pays sous d’autres noms de famille : Zhu (朱) [3], Wei (魏)[4].

Légende[modifier | modifier le code]

Ceci est une version tardive de la légende, plus détaillée et dans laquelle le comportement de Mulan se conforme à la morale sociale confucéenne particulièrement importante à partir des Song (elle y sollicite l'autorisation paternelle avant de partir et se suicide pour refuser le mariage proposé par l'empereur).

Hua Mulan, entrainée aux arts du combat comme beaucoup de filles d'officiers, décida de remplacer son père âgé lors d'une mobilisation. Elle ne mentit pas à son père et celui-ci accepta son choix. Pendant 12 ans, elle se battit contre les Ruanruan sous la bannière de l'empereur Taiwudi (408–452) dans l' armée du royaume des Wei. Elle devint général après s'être distinguée durant les batailles. Elle était connue pour ses brillantes stratégies. En douze ans de guerre, personne ne se rendit compte qu'elle était une femme.

Pendant les années de guerre, elle subit une traîtrise, qui eut lieu en 444 : Dugu Jie (獨孤絜), officier haut gradé de l'armée Wei, s'opposait à l'attaque contre les Ruanruan, alors que Cui Hao, premier ministre, y était plutôt favorable. Quand l'empereur Taiwu se rangea aux conseils de Cui Hao, Dugu Jie, jaloux du crédit et de l'attention que l'empereur portait à celui-ci, décida de saboter l'attaque en donnant aux généraux une heure erronée de rendez-vous. Cette traîtrise mit en péril la vie du prince héritier Tuoba Huang (ou Toba Hong (428 – 451)) présent dans les rangs de l'armée et du général Hua Mulan. Après cette épopée, l'empereur Taiwu transfera l'autorité au prince héritier Huang tout en continuant à exercer le pouvoir en coulisse.

Touba Huang épousa Yujiulü, l'héritière des Ruanruan, sœur du Général Yujiulü Pi, membre de la famille royale des Ruanruan, qui offrit sa reddition aux Wei.

Le royaume Wei s'attaqua par deux fois aux Ruanruan: la première guerre dura de 422 à 431; la deuxième, à laquelle Mulan participa, fit suite à la rupture de la paix en 436 et dura jusqu'en 448.

Quand la guerre fut terminée, Mulan prit sa retraite et retourna vivre auprès de son père et de son petit frère. Elle ne demanda comme récompense qu'un cheval rapide, et repris l'ouvrage de tissage qu'elle avait abandonné pour partir en guerre.

Plus tard, l'empereur Touba Huang apprit que le général Hua était en réalité une femme. Il désira qu'elle devienne sa concubine. Il lui envoya de nombreux messagers, mais elle refusa à chaque fois. L'empereur s'obstina, et ce malgré la naissance de son fils héritier, Tuoba Jun[5]. Finalement, Hua Mulan se suicida avec son épée. L'empereur lui organisa des funérailles accompagnées d'honneurs spéciaux.

Touba Huang fut tué en 451. Son père, l'empereur Taiwu, qui n'avait pas vraiment quitté le pouvoir, reprit les rênes de l'Empire jusqu'à son meurtre en 452. Après une période d'instabilité, Tuoba Jun, petit-fils de Taiwu, devint l'empereur Wencheng, épousa l'impératrice douairière Feng, femme de son père, et fit tuer son amant Li Yi. Ce meurtre lui coûta la vie car il fut tué par l'impératrice. Régente jusqu'à ce que le nouveau prince héritier Tuoba Hong devînt l'empereur Xiaowendi et prît le pouvoir, celle-ci continua à gérer les affaires d'état jusqu'à sa mort.

Adaptations[modifier | modifier le code]

La société Disney s'est librement inspirée de cette histoire pour son film Mulan. Plusieurs longs-métrages chinois se sont aussi inspirés de cette histoire.

En 2009, cette légende a été adaptée au cinéma par Jingle Ma, dans Mulan, la guerrière légendaire, avec dans le rôle-titre l'actrice et chanteuse chinoise Zhao Wei[6].

En 2011, le spectacle du Cirque Phénix par les Etoiles de Pékin (en représentation à Paris) s'inspire de cette légende. (http://cirquephenix.com/legende-mulan/)

En 2012, la série télévisée Once Upon A Time met en scène Mulan dans sa deuxième saison (interprétée par Jamie Chung (http://www.imdb.fr/name/nm1512166/)

On doit également au docteur Tanaka Yoshiki et à la mangaka Akino Matsuri un court manga Shojo, Kaze yo banri wo kakeyo (1998), où l'épopée de Mulan se déroule sous le règne de l'Empereur Sui Yangdi.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gujinyuelu 古今樂錄
  2. Cimulan tifu congjun 雌木蘭替父從軍
  3. Monographie du xian de Huangling (Huanglingxianzhi 黃陂縣志)
  4. Histoire du Henan (Henan tongzhi 河南通志)
  5. Futur empereur Xianwendi, né, selon certaines sources historiques, en 448. Cette date qui concorde avec la chronologie de l'histoire crée une contradiction historique avec d'autres sources qui l'estiment en 454.
  6. http://www.imdb.com/title/tt1308138/ Fiche du film sur IMDb.