Hristo Smirnenski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Smirnenski.
image illustrant une personnalité image illustrant bulgare
Cet article est une ébauche concernant une personnalité bulgare.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Hristo Smirnenski.

Hristo Dimitrov Izmirliev (en bulgare : Христо Димитров Измирлиев), dit Hristo Smirnenski (en bulgare : Христо Смирненски), né le à Koukouch (Empire ottoman, aujourd'hui en Grèce) et mort le à Sofia (Bulgarie), est un écrivain, poète et révolutionnaire bulgare.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hristo Smirnenski, dont le vrai nom est Hristo Dimitrov Izmirliev, est un poète bulgare. Né en Macédoine, à Koukouch (aujourd’hui Kilkis, en Grèce), sa famille émigre en Bulgarie après la guerre des Balkans de 1912-1913.

Ses premières œuvres paraissent dans le journal satirique N'importe quoi (« K'vo da e »). C'est dans la revue Larmes et rire (« Smyah I sulzi ») qu'apparaît pour la première fois le pseudonyme Smirnenski. En 1918 est publié son recueil intitulé « Soupirs de tout calibre en vers et en prose ».

À partir de 1919, il devient un collaborateur actif de la presse communiste. En 1920 la revue « Rire rouge » publie le premier poème prolétarien de Smirnenski Le premier mai. En 1922 paraît son unique recueil de poèmes, sous le titre « Qu'il fasse jour ». Hristo Smirnenski est mort le 18 juin 1923 de la tuberculose. Sa courte vie d’écrivain a duré huit années durant lesquelles il a produit quelque mille œuvres en prose et en vers, de différents genres, signés de près de soixante-dix pseudonymes.

Liens externes[modifier | modifier le code]