Hrant Vardanyan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hrant Vardanyan
Варданян.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
ErevanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activité
Autres informations
Distinctions
Médaille Anania Shirakatsi ()
Ordre du mérite pour la Patrie - première classe (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Hrant Vardanyan, en arménien : Հրանտ Վարդանյան, né le 23 janvier 1949 à Erevan et mort le 19 avril 2014 dans cette même ville[1], est une personnalité du monde des affaires, de nationalité arménienne, particulièrement connu pour ses actions philanthropiques en direction du développement de l'économie arménienne. Il a fondé et dirigé des entreprises de l'industrie du tabac réunies au sein de la holding Grand-Holding[2].Héros du travail économique (2009).

Jeunes années[modifier | modifier le code]

Hrant Vardanyan, patronyme Mikayel, est né le 23 janvier 1949 à Érévan, en Arménie soviétique, dans une famille d’ouvriers[3]. Il n'appartient à aucun parti politique.


De 1956 à 1966, il effectue des études secondaires à l’école no 12 S. M. Kirov d’Érévan, en Arménie. De 1968 à 1974, il fait des études supérieures à l’Université polytechnique d’Érévan, à la faculté de Mécanique et de Construction de machines, spécialité ingénieur dans l’industrie alimentaire. Depuis 1990, il est docteur ès sciences économiques.

De 1992 à 2001, il est membre du conseil d'administration du Comité national olympique d’Arménie. De 1998 à 2003, il est président de la Fédération arménienne de basket-ball.


Depuis le 1er mai 2000, grâce à Hrant Vardanyan, la fête de la Journée internationale du travail a été rétablie au niveau d’Etat en République d’Arménie. De 2003 à 2014, il est membre du conseil de tutelle de l’Université d’État d’ingénierie d’Érévan.

Hrant Vardanyan décède le 20 avril 2014. Il est enterré dans le panthéon de la ville d’Erévan[4],[5],[6].

Activités[modifier | modifier le code]

Hrant Vardanyan a démarré ses activités professionnelles dans l’entreprise d’expérimentation  de tabac d’Erévan en qualité d’ingénieur de technologies, en 1984, il est devenu directeur général adjoint de l’entreprise.  Depuis 1996, il a lancé une série d’affaires en contribuant au développement et redressement de la production nationale.  Il a fondé « Grand Tobacco», « Grand Candy », « International Masis Tabac » et d’autres compagnies[7],[8],[9],[10] qui dominaient non seulement le marché intérieur d’Arménie, mais ils représentaient dignement la production nationale dans différents pays du monde.  « Grand Holding », le  groupe des compagnies fondé par lui-même, est la compagnie leader d’exportation des produits finis en Arménie. Actuellement, le nombre de postes de travail de « Grand Holding » dépasse 7100.  Grâce à la collaboration avec la compagnie, une dizaine de milliers d’emplois a été créée dans la sphère de l’agriculture, notamment dans les régions frontalières de la République d’Arménie et d’Artsakh.

Idéologie d’affaires[modifier | modifier le code]

A partir de 1991, durant les six premières années de l’indépendance, lorsque que le chômage avait submergé le pays, on ne produisait presque rien en Arménie et on importait  tout, Hrant Vardanyan, en tant qu’un homme d’affaire s’est fixé comme objectif la renaissance et le développement de la production nationale.  Il était le premier qui à croire qu’en Arménie il y avait un potentiel intellectuel, professionnel et productif, pour être concurrentiel dans les marchés intérieur et extérieur.

L’idéologie était la suivante : le consommateur arménien devait acheter des produits du terroir en contribuant ainsi à la production nationale et le producteur national devait produire des marchandises de haute qualité pour que le consommateur donne la priorité aux marchandises labellisées  « Produit en Arménie ».  Par cette idéologie, il est devenu un exemple pour les autres producteurs et il a prouvé par son activité que dans les conditions de chômage généralisé,  d’émigration et de blocus le peuple arménien pouvait non seulement travailler, produire de la haute qualité et vivre dignement dans son pays, mais aussi exporter ses produits et se placer sur un grand nombre de marchés dans d’autres pays.

Bienfaisance[modifier | modifier le code]

L’activité de bienfaisance de Hrant Vardanyan était polyvalente et coordonnée. Il  favorisait la science, la formation, la culture, la santé publique, le sport, le zoo national, la chaine de télévision de bienfaisance arménienne « Hayrenik », la pension mensuelle payée aux héros du travail social.

Hrant Vardanyan réalisait de grands projets de bienfaisance de longue durée dans les villages frontaliers de la province de Tavush en Arménie et d’Artsakh en contribuant au développement des communautés locales.

Il a construit l’église de Saint-Thaddée de la ville de Masis.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Hrant Vardanyan est né dans la famille de Mikayel Vardanyan et de Shushanik Sargsyan. Il a deux sœurs, Rima et Rosa.  Ses grands-parents ont été victimes du Génocide arménien de 1915 dans le village de Khnous de l’Arménie occidentale. A l’âge de 7 ans, Hrant Vardanyan a perdu son père. Il a fait la connaissance de sa femme Zina Muruzyan lorsqu’il était étudiant, ils se sont mariés en 1972. Il a deux fils : Mikayel et Karen Vardanyan,  six petits-fils : Izabella, Zina, Hrant, Mark et Aksel Vardanyan.

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • En 1999, il a été attribué à la médaille Anania Chirakatsi par le Président de la République d’Arménie pour la contribution au redressement de la production nationale.
  • En 2009,  Hrant Vardanyan, pour la première fois dans l’histoire de l’Arménie indépendante, a été promu employé émérite de l’économie de la République d’Arménie par le Président de la République d’Arménie.
  • Le 20 décembre 2014, Hrant Vardanyan a été attribué par le Président de la République d’Arménie, à titre posthume, à la médaille de 1er grade « Pour les services rendus à la patrie »,  pour son investissement personnel et sa contribution au développement de l’économie de la République.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Grant Holding owner Hrant Vardanyan dies at 65: Leading businessman succumbs to heart disease - News | ArmeniaNow.com », sur www.armenianow.com (consulté le 28 mai 2016).
  2. (ru) « Грант Варданян расширяет бизнес в Грузии, но не намерен закрывать мощности в Армении », sur armtoday.info (consulté le 28 mai 2016).
  3. (ru) « Первопроходец », sur kp.ru,‎ .
  4. Հրանտ Վարդանյանի քաղաքացիական հոգեհանգիստը տեղի կունենա վաղը
  5. Հրանտ Վարդանյանը նշանակալի դեմք էր Հայաստանի տնտեսության մեջ. «ՀԺ»
  6. (en) Андрей ШВЕЦОВ | Сайт «Комсомольской правды», « Первопроходец »,‎ (consulté le 9 septembre 2016)
  7. (en) Sputnik, « Скорчался крупный армянский предприниматель Грант Варданян », sputnik-georgia.ru (consulté le 17 septembre 2016)
  8. (en) « "Деловой Экспресс" - Экономический еженедельник Армении », old.express.am (consulté le 17 septembre 2016)
  9. (en) « Грант Варданян: Табачная фабрика Masis Tobacco работает без простоев » (consulté le 17 septembre 2016)
  10. (en) Mediamax, « Гранд Холдинг существенно увеличивает производство и экспорт табака » (consulté le 17 septembre 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]