Howard Nemerov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Howard Nemerov
Naissance
New York
Décès (à 71 ans)
Saint-Louis
Activité principale
poète, écrivain, professeur d'université, essayiste, romancier
Distinctions
bourse Guggenheim, prix Bollingen, prix Pulitzer de la poésie, National Medal of Arts, Poète Lauréat de la bibliothèque du Congrès, National Book Award pour la poésie, prix littéraire de l'Université de Saint-Louis
Auteur
Genres
sonnet

Compléments

Académie américaine des arts et des sciences, Académie américaine des arts et des lettres

Howard Nemerov[1], né le à New York et mort le à University City dans le Missouri, est un poète, nouvelliste, critique littéraire et professeur d'université américain. Il remplit la charge de Chancelier de l'Academy of American Poets de 1976 à 1991[2]. En 1978 Nemerov reçoit prix  Pulitzer et le National Book Award pour la publication de ses The Collected Poems of Howard Nemerov, édité en 1977. Il a été élu Poète lauréat des États-Unis à deux reprises, en 1963-1964 et en 1988-1990.

Biographie[modifier | modifier le code]

Howard Nemerov est né au sein d'une famille de Juifs russes émigrés[3], de David Nemerov et de Gertrude Russek, sa soeur est la photographe Diane Arbus[4], [5]. Ses parents l'ont élevé dans l'amour des beaux arts et de la littérature[6].

Il achèvera ses études secondaires à la Society for Ethical Culture’s Fieldstone School[7] il sort diplômé en 1937, puis il s'inscrira à l'Université de Harvard où il obtiendra son Bachelor of Arts en 1941[8].

Dès l'obtention de son Bachelor of Arts, il rejoint une unité royale du Canada de l'US Airforce, servant de pilote tout au long de la Seconde Guerre mondiale. Après une formation de pilote de chasse à la fois au Canada et en Angleterre, il a rempli des missions sur la mer du Nord et a été démobilisé en 1945 au rang de lieutenant major. Juste avant, il a épousé Margaret Russel, le 26 Janvier 1944.

À la fin de la guerre, lui et sa femme séjournèrent un an à New York où il a terminé le travail sur son premier livre de poésie. Nemerov se tourna vers l'enseignement, profession qu'il trouvait compatible avec sa carrière d'écrivain. Il a commencé par enseigner au Hamilton College à Clinton, New York (1946-1948).

Howard et Margaret sont parents de trois fils : David, Alexander, et Jeremy. Son fils Alexander Nemerov est professeur en histoire de l'art[9],[10]à la Stanford University[11].

Au cours des années 1963 et 1964, Nemerov a occupé le poste de consultant en poésie à la Bibliothèque du Congrès succédant au poète Louis Untermeyer[12], plus tard , il fut nommé Poète lauréat des États-Unis (1988-1990)[13]. Nemerov est devenu membre de l'Académie américaine des Arts et des Lettres en 1977.

Son oeuvre est inspirée par l’humanisme et l'humour juif, qu'il utilise dans des formes diverses méditative, lyrique, satirique, etc. Les poèmes de Nemerov sont profondément préoccupés par la perception individuelle de la nature et de l'histoire humaine, usant de l'ironie, de jeux de mots, de l'argot.

Carrière universitaire[14][modifier | modifier le code]

Sa poésie[modifier | modifier le code]

Son œuvre est considérée par les critiques comme formaliste[17]. Il écrit presque exclusivement avec des formes et mètres rigides[18]. Il est reconnu pour sa rigueur et sa technique raffinée, mais son œuvre a aussi la réputation d'être spirituelle et ludique. Il est comparé à John Hollander et Philip Larkin.

A primer of the daily round[19] est le poème de lui le plus souvent retrouvé dans les anthologies, et qui est très représentatif de son style poétique. C'est l’archétype du sonnet élisabéthain, illustratif de la créativité prosodique pour laquelle il est célèbre. Un autre poème très apprécié est The War in the air[20], qui repose sur son expérience de pilote de guerre.

Because you asked about the line between prose ans poetry[21], [22], [23] est enseigné comme un exemple de l'Ars Poetica[24], lorsqu’il décrit le changement presque imperceptible entre la pluie et la neige, tout en conservant les éléments poétiques formels de la rime et du mètre.

Œuvres (sélection)[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Trying Conclusions: New and Selected Poems, 1961-1991, éd. University of Chicago Press, 1991,
  • War Stories: Poems About Long Ago and Now , éd. University Of Chicago Press ,1987[25], [26],
  • Inside the Onion, éd.University Of Chicago Press,1984,
  • Sentences, éd. University Of Chicago Press,1980,
  • The Collected Poems of Howard Nemerov, éd. University Of Chicago Press,1977[27], qui reçut le Pulitzer Prize, le National Book Award, et le Bollingen Prize,
  • Western Approaches, éd. University Of Chicago Press, 1975,
  • Gnomes and Occasions, éd.  University Of Chicago Press, 1973,
  • The Winter Lightning: Selected Poems, éd. Rapp & Whiting, 1968,
  • The Blue Swallows, éd. University Of Chicago Press,1967, 
  • The Next Room of the Dream: Poems and Two Plays, éd. University Of Chicago Press, 1962,
  • New and selected poems, éd. University Of Chicago Press, 1960,
  • Mirrors and Windows, éd. University Of Chicago Press,1958,
  • The Salt Garden, éd. The Salt Garden Press,1955,
  • Guide to the Ruins, éd. Random House, 1950,
  • The Image and the Law, éd. Henry Holt and Company,1947.

Essais, nouvelles et autres écrits[modifier | modifier le code]

  • Four Hundred Years of Gun Control: Why Isn't It Working, éd. Contrast Media Press, 2008
  • The melodramatists, éd. University of Missouri Press, 1992,
  • A Howard Nemerov Reader, éd. University of Missouri Press, 1991,
  • The Oak in the Acorn, éd. Louisiana State University Press, 1987[28],
  • New Selected Essays, éd. Southern Illinois University Press, 1985,
  • Journal of the Fictive Life, éd. University Of Chicago Press, 1985,
  • A Spell Before Winter, illustrations de Mary Moss Escalante, éd.  Landlocked Press, 1981
  • Figures of Thought, éd.  D. R. Godine, 1978[29],
  • Reflexions on Poetry and Poetics, éd. Rutgers University Press, 1972,
  • Stories, Fables and Other Diversions, éd.  D. R. Godine, 1971,
  • By Al Lebowitz's Pool, éd. Nadja, 1970,
  • The Painter Dreaming in the Scholar's House, éd. Phoenix Book Shop, 1968,
  • Poets on Poetry, éd. Macmillan Publishing Company, 1965,
  • Poetry and Fiction, éd. Rutgers University Press, 1963,
  • Endor drama in one act, éd. Abingdon Press, 1961,
  • The Commodity of Dreams and Other Stories, éd.  Simon and Schuster, 1959,
  • The Homecoming Game, éd. University of Missouri Press, 1957,
  • Federigo: Or the Power of Love, éd.  Little, Brown Press, 1954.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Le Prix Howard Nemerov du sonnet est créé en son honneur, par la revue The Formalist[33].

L'université de Washington de Saint Louis a créé une bourse à son nom la Nemerov Writing Scholarships in Arts & Sciences[34].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Howard Nemerov, Poet Laureate and Pulitzer Recipient, Dies at 71, par Eric Pace pour le New York Times, 1991[35]
  • The Poet and the poem, interview menée par Grace Cavalieri[36], 1990[37],
  • Elizabeth Bishop and Howard Nemerov : a reference guide, par Diana E. Wyllie, éd. G.K. Hall Press, 1983,
  • Howard Nemerov,  par Ross Labrie, éd. Twayne Publishers, 1980,
  • The Sorrows of American-Jewish Poetry, par Harold Bloom pour le "Commentary Magazine", 1972[38]
  • The shield of Perseus; the vision and imagination of Howard Nemerov, par Julia A. Bartholomay, University of Florida Press, 1972,
  • The critical reception of Howard Nemerov; a selection of essays and a bibliography, par Bowie Duncan, Scarecrow Press, 1971,
  • Howard Nemerov, par Peter Meinke, éd. University of Minnesota Press, 1968.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Howard Nemerov | American writer », Encyclopedia Britannica,‎ (lire en ligne, consulté le 28 août 2017)
  2. (en) aapone, « chancellors », sur chancellors, (consulté le 28 août 2017)
  3. (en-US) « February 29: Howard Nemerov », Jewish Currents,‎ (lire en ligne, consulté le 28 août 2017)
  4. « Howard Nemerov », sur www.nndb.com (consulté le 28 août 2017)
  5. DesLettres, « Lettre de Diane Arbus à son frère, Howard Nemerov : « Les excentriques auxquels je pense depuis longtemps. » - Des Lettres », Des Lettres,‎ (lire en ligne, consulté le 28 août 2017)
  6. « Howard Nemerov - Howard Nemerov Biography - Poem Hunter », sur www.poemhunter.com (consulté le 28 août 2017)
  7. (en-US) « Home - Ethical Culture Fieldston School », sur www.ecfs.org (consulté le 28 août 2017)
  8. (en) Howard Nemerov, « Howard Nemerov », sur Howard Nemerov, (consulté le 28 août 2017)
  9. (en) Julia Zorthian, « Nemerov Confirms Move to Stanford », Yale Daily News, (consulté le 29 mai 2016)
  10. (en) « New building, new faculty demonstrate ambitious growth plans for Stanford's Department of Art and Art History », Stanford Report,‎ (lire en ligne)
  11. « ALEXANDER NEMEROV »
  12. « Howard Nemerov »
  13. « Information bulletin »
  14. (en-US) « Nemerov, Howard (1920-1991) », Harvard Square Library,‎ (lire en ligne, consulté le 28 août 2017)
  15. (en) « Hamilton College », sur Hamilton College (consulté le 28 août 2017)
  16. (en-US) « Homepage | Bennington College », sur www.bennington.edu (consulté le 28 août 2017)
  17. « Howard Nemerov's mathematical imagery », sur poetrywithmathematics.blogspot.fr (consulté le 28 août 2017)
  18. (en) « Howard Nemerov Nemerov, Howard (Poetry Criticism) - Essay - eNotes.com », sur eNotes (consulté le 28 août 2017)
  19. (en) « Howard Nemerov's "A Primer of the Daily Round" », HubPages,‎ (lire en ligne, consulté le 28 août 2017)
  20. (en-US) « The War in the Air by Howard Nemerov », sur Poetry Foundation, (consulté le 28 août 2017)
  21. « Poetry/Not Poetry », sur samizdatblog.blogspot.fr (consulté le 28 août 2017)
  22. (en) ehine, « Teach This Poem: "Because You Asked about the Line Between Prose and Poetry" by Howard Nemerov », sur Teach This Poem: "Because You Asked about the Line Between Prose and Poetry" by Howard Nemerov, (consulté le 28 août 2017)
  23. T., « Because You Asked about the Line Between Prose and Poetry by Howard Nemerov », sur Read A Little Poetry, (consulté le 28 août 2017)
  24. (en) aapone, « Ars Poetica: Poetic Term », sur Ars Poetica: Poetic Term, (consulté le 29 août 2017)
  25. War Stories (lire en ligne)
  26. (en) « Death and the poet », new Criterion,‎ (lire en ligne, consulté le 28 août 2017)
  27. The Collected Poems of Howard Nemerov (lire en ligne)
  28. (en-US) John Gross, « BOOKS OF THE TIMES », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 28 août 2017)
  29. (en) « Words that Count: Discovering the Mathematics of Poetry | Classical Conversations », Classical Conversations,‎ 15 february, 2013 (lire en ligne, consulté le 28 août 2017)
  30. « 1978 National Book Awards Winners and Finalists, The National Book Foundation », sur www.nationalbook.org (consulté le 29 août 2017)
  31. (en) « Bollingen Prize », Wikipedia,‎ (lire en ligne, consulté le 29 août 2017)
  32. (en-US) « John Simon Guggenheim Foundation | Howard Nemerov », sur www.gf.org (consulté le 28 août 2017)
  33. « Contests », sur theformalist.evansville.edu (consulté le 28 août 2017)
  34. (en-US) « Washington University|Nemerov Honorary Scholars Program | Undergraduate Admissions | Washington University in St. Louis », sur admissions.wustl.edu (consulté le 28 août 2017)
  35. (en-US) Eric Pace, « Howard Nemerov, Poet Laureate and Pulitzer Recipient, Dies at 71 », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 28 août 2017)
  36. (en-US) « Grace Cavalieri », sur Poetry Foundation, (consulté le 28 août 2017)
  37. « Interviews with U.S. Poets Laureate », sur www.gracecavalieri.com (consulté le 28 août 2017)
  38. (en-US) « The Sorrows of American-Jewish Poetry - Commentary Magazine », Commentary Magazine,‎ (lire en ligne, consulté le 28 août 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]