Hovhannès Toumanian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hovhannès Toumanian
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 54 ans)
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Հովհաննես Թադևոսի ԹումանյանVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Période d'activité
Conjoint
Olga Tumanyan (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Nvard Tumanyan (d)
Hamlik Tumanyan (d)
Arec Toumanian (d)
Anouch Toumanian (d)
Arpénig Toumanian (d)
Artavazd Tumanyan (d)
Moushegh Toumanyan (d)
Ashkhen Tumanyan (d)
Tamar Tumanyan (d)
Seda Tumanyan (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Genres artistiques
Influencé par
Œuvres principales
Anoush (d), The Capture of Fort Tmuk (d), Q16376668, Q21213142, Fairy tales of Hovhannes Toumanian (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
signature de Hovhannès Toumanian
signature
Tombstone of Armenian poet Hovhannes Tumanyan in Tbilisi.jpg
Vue de la sépulture.

Hovhannès Toumanian (en arménien Հովհաննես Թումանյան, les autres orthographes possibles sont Tumanyan ou Toumanyan) est né le à Dsegh, dans le district de Lorri et mort le à Moscou en Russie. Il est considéré comme l'un des plus grands poètes et écrivains arméniens[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il puise son inspiration dans le folklore national. Son poème Anouch a inspiré un opéra éponyme au compositeur Armen Tigranian, programmé au Théâtre des Amandiers de Nanterre en .

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Claude Polet, Auteurs européens du premier XXe siècle, vol. 1 : De la drôle de paix à la drôle de guerre (1923-1939), De Boeck Supérieur, coll. « Auteurs européens du premier XXe siècle », , 868 p. (ISBN 978-2-8041-3580-5, lire en ligne), p. 44

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]