Logement d'abord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Housing First)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Logement d'abord, traduit de l'expression anglaise Housing first, appelé aussi en France Un chez soi d'abord est un programme social relativement récent qui vise à aider les sans-abris en leur proposant prioritairement un logement stable, et se pose en alternative aux solutions hébergements d'urgence aux déplacements réguliers.

Une politique de type Logement d'abord présuppose que le premier besoin d'une personne ou d'un foyer sans domicile fixe est d'avoir un foyer, et que les autres problèmes comme la santé, ou le travail passent après. 

par pays[modifier | modifier le code]

Belgique[modifier | modifier le code]

Les expérimentations sont menées de 2013 à 2016[1]. Des sans-abris sont hébergés à Ixelles dans le cadre des cette politique à partir d'[2]

États-Unis[modifier | modifier le code]

Les États-Unis sont les premiers à avoir mis en place de tels programmes, qui sont nés dans les années 1990 à New York.

L'État de l'Utah a mis en place cette politique en 2005, et a observé une baisse de 91 % du nombre de sans-abris chroniques en 10 ans[3]. Par ailleurs, l'État a économisé de l'argent, notamment en termes de santé et de prison, à travers ce programme. Pour Kevin Corinth, le chiffre de 91 % n'est pas exact, car il est dû en partie à un changement de mode de décompte, même s'il salue les effets de la politique Housing First[4].

Finlande[modifier | modifier le code]

Le programme a été mis en place en 2008 et est considéré comme un succès dix ans plus tard. Le nombre de sans-abris a diminué de 35 %, et les quatre cinquièmes parviennent à mener une vie plus stable. Le programme a fourni 4 600 logements pour un coût de 270 M€. L'État considère que ce programme coûte moins cher que de laisser les gens dans la rue[5],[6].

France[modifier | modifier le code]

Paris, Toulouse, Marseille et Lille connaissent les premières expérimentations en 2007, destinés aux SDF avec des problèmes psychiatriques ou mentaux[7]. La fondation Abbé Pierre constate le succès des expérimentations si elles sont menées correctement[8]

En 2017, le gouvernement français annonce un plan quinquennal pour le « logement d'abord »[9]. Le plan développe peu de moyens de nouveaux, l’État jouant avant tout un rôle de facilitateur[10]. Ce plan est mis en oeuvre par la Dihal (délégation interministérielle à l’hébergement et à l’accès au logement des personnes sans abri ou mal logées).

À Lille, le programmes vise 80 personnes, avec 20 accompagnateurs, son coût est de 14 000  par tête, contre 18 000  pour une personne qui reste dehors[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coralie Buxant, « Implémentation du Housing First en Belgique - Résultats, challenges et perspectives1 », sur Parlement européen
  2. Nicolas Franchomme, « Espace Malibran à Ixelles : l’initiative Housing First permet l’hébergement de sans-abris », sur bx1,
  3. (en) JACOB RASCON, « Utah’s Strategy for the Homeless: Give Them Homes », sur NBC news, (consulté le 18 octobre 2017)
  4. (en) Kevin Corinth, « Think Utah Solved Homelessness? Think Again », sur Huffington post, (consulté le 18 octobre 2017)
  5. Léa-Lisa Westerhoff, « Finlande: les SDF disent adieu à la rue », sur rfi.fr, (consulté le 6 juillet 2020).
  6. Nick, « IL Y A DE MOINS EN MOINS DE SDF EN FINLANDE », sur fredzone.org, (consulté le 6 juillet 2020).
  7. Eric Favereau, « Le projet fou d’«Un chez soi d’abord» », sur Libération, (consulté le 18 octobre 2017)
  8. Aurélie Kieffer, « "Un chez soi d'abord" », sur France Culture, (consulté le 18 octobre 2017)
  9. « Le plan « Logement d’abord » - Ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales », sur www.cohesion-territoires.gouv.fr (consulté le 7 décembre 2018)
  10. « Une stratégie loin de convaincre - ASH | Actualités sociales hebdomadaires », sur www.ash.tm.fr (consulté le 7 décembre 2018)
  11. E.C., « Á Lille, “Un chez soi d’abord” : après la rue, se relever grâce au logement », sur France 3 Nord, (consulté le 14 décembre 2018)