Housecarl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette partie de la Tapisserie de Bayeux montre probablement un chevalier normand (à droite) affrontant un housecarl (à gauche) [1].

Les housecarls (du vieux norrois hous, maison, et carl, homme) sont une garde personnelle des seigneurs et rois vikings, ainsi que des rois anglo-saxons.


Étymologie[modifier | modifier le code]

Huscarl, également orthographié en vieux norrois húskarl c'est-à-dire l'homme de maison, l'homme armé. Ils étaient membres du personnel, des serviteurs ou des gardes du corps au service d'un roi ou d'un chef scandinave au cours des périodes vikings en particulier.

Historique[modifier | modifier le code]

L'âge d'or des housecarls se situe entre 1015 et 1035 en tant que force d'occupation danoise en Angleterre sous Canut le Grand.

Les housecarls étaient sélectionnés dans l'armée parmi les soldats les plus robustes et expérimentés. Armés d'une hache danoise, pouvant mesurer 180 cm de long pour les utilisateurs les plus grands, maniées à deux mains, avec un manche d un fer court, afin de concentrer toute la puissance de frappe sur une zone réduite et transpercer les armures. Cette arme avait l'avantage d'avoir une meilleure portée que les épées, parfois semblables aux lances très souvent utilisées, ce qui donnait l'avantage de pouvoir toucher un ennemi sans risquer de se prendre un coup d'épée (qui serait difficile à parer car l'utilisation à deux mains empêche d'avoir un bouclier à la main gauche). Ils étaient également équipés d'un bouclier et d'une épée au cas ou ils devraient lâcher leur hache, et d'un poignard. Leur équipement défensif comprenait une côte de maille longue et fendue afin de pouvoir monter à cheval.

Lors des batailles rangées (armée face à une autre armées) ils étaient disséminés au sein des troupes. Leur rôle était tout d'abord de motiver les moins expérimentés. En combat, ils attiraient l'attention de l'ennemi en forçant à diriger les boucliers vers leur hache qui attaquait vers le haut, ce qui rendait vulnérable le reste du corps des opposants et permettait aux lanciers d'attaquer les parties découvertes sans difficultés.

Ils étaient d'une grande loyauté envers leurs employeurs. Ils étaient les seuls militaires de carrière dans le royaume d'Angleterre, mais d'un nombre relativement faible, évalué à environ 2 000. Le reste de l'armée était composé de miliciens, de paysans et également d'autres mercenaires aventuriers.

Toutefois, un impôt permit de payer 3 000 housecarls royaux qui étaient logés et nourris aux frais du roi et qui intervenaient dans certaines tâches administratives en temps de paix en tant que représentants du roi.
Harold II d'Angleterre et environ 3 500 housecarls combattirent à la bataille de Stamford Bridge le , avant d'arriver fourbus au nombre de 2 000 à la bataille d'Hastings le 14 octobre de la même année.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Terence Wise, Saxon, Viking and Norman, Osprey,‎ (lire en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le code]