Houria Aïchi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aïchi.
Houria Aïchi
Description de cette image, également commentée ci-après
Houria Aïchi au 20e Maghreb des livres (Paris, le 8 février 2014).
Informations générales
Naissance Batna
Activité principale chanteuse
Années actives depuis 1985

Houria Aïchi est une chanteuse algérienne interprète de musique chaouie, née à Batna dans les Aurès.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née dans les Aurès, elle part étudier la psychologie à Paris dans les années 1970. Elle enseigne la sociologie quand elle commence à se produire sur scène en 1985 pour interpréter des chants traditionnels de son enfance (berceuses, chansons d'amour, accompagnées d'instruments traditionnels (gasbâ, bendir). Elle enregistre deux albums dans cette veine. Elle participe aussi à la musique du film Un thé au Sahara de Bernardo Bertolucci (1990). Son troisième album, Khalwa (la retraite mystique), réalisé avec la collaboration d'Henri Agnel, est consacré aux chants sacrés d'Algérie, comprenant des dhikrs soufis. Elle se produit en 2008 et 2013 sur le festival Au fil des voix[1],[2].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Patrick Labesse, « La bonne santé des musiques du monde à Paris », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  2. Patrick Labesse, « Houria Aïchi pour Au fil des voix », Le Monde,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Houria Aïchi dame de l'Aurès, Nourredine Saadi, édition Chihab, 2012, Alger

Articles connexes[modifier | modifier le code]