Hortense Céline Rousselin-Corbeau de Saint-Albin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hortense Céline Rousselin-Corbeau de Saint-Albin
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Hortense (ou Hortensine) Céline Rousselin-Corbeau de Saint-Albin, née Céline Louise Alexandrine Le Bouvier Duhameau, à Mayenne le [1] et morte à Paris 10e le [2], est un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

De son vrai nom Céline-Louise-Alexandrine Lebouvier-Duhameau, elle épouse le à Le Chevain Hortensius Rousselin de Corbeau de Saint-Albin et signera désormais son nom Hortense (ou Hortensine) Céline Rousselin-Corbeau de Saint-Albin ou plus simplement Céline de Saint-Albin. Élève de Moïse Jacobber, elle expose des fleurs et fruits aux salons de 1843 à 1874. On lui doit aussi des peintures sur porcelaine. Ses œuvres sont au Musée du Luxembourg[3].

À sa mort, son mari composera Seul avec ma douleur ! Élégie à la mémoire de ma femme bien-aimée. Céline de Saint-Albin, née Duhameau de Villeret, publié chez Alcan-Lévy en 1874.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Corbeille de fleurs et de fruits, 1843
  • Canna et Hortensia, 1868
  • Fleurs et Coquillages, 1869
  • Magnolias et Amarantes, 1874

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ernest Glaeser, Biographie nationale des contemporains, vol.1, 1878, p. 688
  • Bénézit, 1976
  • Gaston-Louis Marchal, Patrick Wintrebert, Arras et l'art au XIXe siècle: dictionnaire des peintres, 1987, p. 253
  • Élisabeth Hardouin-Fugier, Françoise Dupuis-Testenoire, Les peintres de natures mortes en France au XIXe siècle, 1998, p. 313
  • Elisabeth Hardouin-Fugier, Étienne Grafe, Les peintres de fleurs en France: de Redouté à Redon, Les Éditions de l'Amateur, 2003, p. 271

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]