Hors-texte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le hors-texte désigne tout ce qui se retrouve à l'extérieur du texte d'un livre.

En imprimerie[modifier | modifier le code]

Un hors-texte, en imprimerie, peut être :

  • des gravures imprimées sur un papier de meilleure qualité (papier couché) intercalées dans un ouvrage ;
  • une impression sur un papier d'une autre couleur et folioté en chiffres romains, le reste de l'ouvrage étant lui, folioté en chiffres arabes.

Dans les études littéraires[modifier | modifier le code]

Dans le champ des études littéraires, ce que l'on nomme le hors-texte est liée aux notions entourant la paratextualité[1]. Cette question est notamment étudiée par Gérard Genette dans son ouvrage Seuils (1987)[2].

Comme son nom l’indique, le hors-texte représente tout ce qui se trouve à l’extérieur de la frontière du paratexte (quatrième de couverture, titre, préface, etc.). Le hors-texte est donc normalement considéré comme extradiégétique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pier, John. « Pragmatique du paratexte et signification », Études littéraires, vol. 21, no 3, 1989, p. 109-118.
  2. Gérard Genette, Seuils, Paris, Éditions du Seuil, 1987, 426 p. (ISBN 978-2-02-052641-8)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]