Horace Pippin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pippin.
Horace Pippin
Self-Portrait II - Horace Pippin.jpg
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 58 ans)
West ChesterVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Lieu de travail

Horace Pippin (22 février 1888 – 6 juillet 1946) est un peintre afro-américain autodidacte que l'on peut rattacher au « style naïf ». Son travail figure l'injustice de l'esclavage et la ségrégation raciale, ainsi que le quotidien des Noirs dans son pays.

Biographie[modifier | modifier le code]

Horace Pippin naît à West Chester (Pennsylvanie) et grandit à Goshen (New York). Il fréquente des écoles ségréguées jusqu'à 15 ans, âge auquel il commence à travailler, essentiellement des petits boulots[1]. Il sert dans le 369e régiment d'infanterie durant la Première Guerre mondiale, dessine beaucoup ses camarades de tranchées, puis perd son bras droit dans les combats.

Il commence à peindre des toiles dans les années 1930. L'une de ses toiles les plus connues est un autoportrait de 1941.

Albert Barnes a reconnu son talent dès 1939-1940, quand Pippin commence à fréquenter l'institution qu'il a mise en place, ouverte à toute personne désireuse de pratiquer son art : quatre de ses travaux figurent dans sa fondation[2].

Quelques œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Forgey, 1977, p. 74
  2. De Cézanne à Matisse, chefs-d'œuvre de la fondation Barnes, Paris, Gallimard/Electa, 1993, p. 24-25.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Forgey, Benjamin, 1977, "Horace Pippin's 'personal spiritual journey'", ARTnews 76 (Summer 1977): pp. 74-xx
  • "Pippin, Horace." Grolier Encyclopedia of Knowledge, volume 15, copyright 1991. Grolier Inc., (ISBN 0-7172-5300-7)

Liens externes[modifier | modifier le code]