Hope Racing

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hope Racing
Logo
Dirigeants et pilotes
Caractéristiques techniques
Résultats

Hope Racing, en forme longue Hope Polevision Racing, est une écurie de sport automobile suisse basée à Gruyères[1],[2]. En 2011, elle devient la première écurie à engager une voiture hybride aux 24 Heures du Mans. L'écurie change de propriétaire en 2013 et devient Morand Racing.

Historique[modifier | modifier le code]

Wolfgang Kaufmann au volant de l'Oreca FLM09 lors des 1 000 kilomètres de Spa 2010.

Hope racing s'engage en endurance en 2010 et aligne une Formule Le Mans en Le Mans Series. L'écuire termine deuxième du championnat[3].

L'écurie aligne une Oreca 01 Swiss Hy Tech-Hybrid aux 24 Heures du Mans 2011. Elle devient la première écurie à engager une automobile hybride électrique aux 24 Heures du Mans[4],[5],[1],[6].

En 2013, Benoît Morand, jusqu'alors directeur sportif, devient le propriétaire de l’écurie et la renomme Morand Racing[7],[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Julien Hergault, « Hope Racing, "sur la bonne voie" », sur lemans.org, (consulté le 9 janvier 2017)
  2. « Lammers revient au Mans avec Hope Racing », sur autohebdo.fr, (consulté le 9 janvier 2017)
  3. Sebastien Moulin, « 24h du Mans 2015 – SARD-Morand contre vents et marées pour maintenir le cap », sur sport-auto.ch, (consulté le 9 janvier 2017)
  4. « Hope Racing, une ambition hybride », sur europeanlemansseries.com, (consulté le 9 janvier 2017)
  5. Laurent Lepsch, « LMP1 SWISSHYTECH-HYBRID HOPE RACING AUX 24 HEURES DU MANS », sur autonews.fr, (consulté le 9 janvier 2017)
  6. Jean-Philippe Doret, « Un ancien vainqueur des 24 Heures chez Hope Racing », sur lemans.org, (consulté le 9 janvier 2017)
  7. Laurent Mercier, « Benoît Morand : "Le choix de la Morgan est bon." », sur endurance-info.com, (consulté le 9 janvier 2017)