Honoré Julien Jean-Baptiste Chouinard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Chouinard.
Honoré Julien Jean-Baptiste Chouinard
Honoré-Julien Chouinard.jpg
Honoré Julien Jean-Baptiste Chouinard
Fonction
Député de la Chambre des communes du Canada
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
QuébecVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité

Honoré Julien Jean-Baptiste Chouinard ( - [1]) fut un vice-président de compagnie de chemin de fer, homme politique fédéral du Québec et greffier de la ville de Québec.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Québec, H.J.J.B. Chouinard fit ses études au Collège Sainte-Anne, au Séminaire de Québec et à l'Université Laval. Nommé au Barreau du Québec en 1873. Il entama ses premiers pas en politique en devenant échevin dans la conseil municipal du quartier Saint-Louis de la ville de Québec de 1880 à 1889[2]. Il fut également l'un des fondateurs du journal La Justice, ainsi que vice-président de la compagnie de chemin de fer Québec et Lac-Saint-Jean. Président du Club Cartier de Québec et de la Société géographique de Québec, il servit également à ce titre la Société Saint-Jean-Baptiste de Québec et l'Institut canadien de Québec. Il fut compagnon de l'ordre de St-Michel et de St-Georges[3] et membre de la Société royale du Canada[4].

Il prit pour épouse Marie-Louise-Isabelle Juchereau-Duchesnay le 23 septembre 1884. Ils eurent trois enfants survivants[4].

En 1888, il succéda à son beau-frère Henri Jules Juchereau Duchesnay en tant que député de Dorchester après que ce dernier est décédé durant l'année suivant l'élection de 1887. Il ne se représenta pas en 1891.

Il fut nommé greffier de la ville de Québec en 1890 et resta en poste jusqu'en 1927[5]. Son fils François-Xavier Chouinard lui succèda alors[6].

Il s'intéressa parmi les premiers, dans le cadre de son engagement à la Société Saint-Jean-Baptiste de Québec, au tricentenaire de la ville de Québec alors à venir : il fit des propositions dans ce sens dans le Quebec Daily Telegraph en 1904[1]. Il suggéra que des festivités remémorent le lieu de la naissance de l'Empire français fondé par Samuel de Champlain, mais aussi le lieu de la victoire britannique de 1763, une façon de proclamer la loyauté des Canadiens français à la couronne anglaise. Les célébrations du tricentenaire seraient l'occasion d'attirer des touristes français, britanniques et américains, ainsi que des investisseurs, pour lesquels Québec devrait se rénover (rue, monuments, éclairage public, etc)[7]. Par la suite, le 13 janvier 1908, il fut nommé secrétaire du comité organisateur des festivités[3].

Il décéda à Québec le 27 novembre 1928[1].

Une rue de l'arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, à Montréal, porte son nom depuis 1961[8]. De même une avenue dans l'arrondissement La Cité-Limoilou de Québec[9].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La Pologne, ses origines, sa gloire, ses malheurs : conférence donnée à l'Institut canadien de Québec, le 7 avril 1875, Québec, Imprimerie A. Côté, 1875, 50 p.[10]
  • Fête nationale des Canadiens français célébrée à Québec en 1881, Québec, Imprimerie A. Côté, 1881, 631 p.[11]
  • Fête nationale des Canadiens français célébrée à Québec, 1881-1889, Québec, Belleau, 1889, 543 p.[12]
  • Paul de Chomedey, sieur de Maisonneuve, fondateur de Montréal : étude historique et biographique, 1640-1665[13],

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Chouinard, Honoré-Julien-Jean-Baptiste - Répertoire du patrimoine culturel du Québec », sur www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca (consulté le 25 avril 2018)
  2. « Fiche descriptive », sur www.toponymie.gouv.qc.ca (consulté le 25 avril 2018)
  3. a et b Racine, Denis, « Tricentenaire de Québec », Cap-aux-Diamants : La revue d'histoire du Québec, no 118,‎ , p. 34 (ISSN 0829-7983 et 1923-0923, lire en ligne)
  4. a et b Jacques de Gaspé, Famille Chouinard, Histoire et généalogie, Québec, Imprimerie Franciscaine Missionnaire, , 336 p. (lire en ligne), p. 30
  5. « Chouinard (Honoré-Julien-Jean-Baptiste) - La Mémoire du Québec », sur www.memoireduquebec.com (consulté le 25 avril 2018)
  6. Trépanier, Jacques, « La famille Chouinard greffée au greffe municipal depuis 1967 ans ! », La Patrie,‎ , p. 96
  7. Christian Blais et al., Québec : quatre siècles d'une capitale, Québec, Les publications du Québec, , 692 p. (ISBN 978-2-551-19804-7), p. 403-404
  8. « Ville de Montréal - La toponymie - Résultats de la recherche », sur ville.montreal.qc.ca (consulté le 25 avril 2018)
  9. « Recherche », sur www.ville.quebec.qc.ca (consulté le 25 avril 2018)
  10. « La Pologne, ses origines, sa gloire, ses malheurs : conférence donnée à l'Institut canadien de Québec, le 7 avril 1875 / par M. H.-J.-J.-B. Chouinard. | », sur iris.banq.qc.ca (consulté le 27 avril 2018)
  11. « BAnQ numérique », sur numerique.banq.qc.ca (consulté le 25 avril 2018)
  12. « BAnQ numérique », sur collections.banq.qc.ca (consulté le 25 avril 2018)
  13. « Paul de Chomedey, sieur de Maisonneuve, fondateur de Montréal [microforme] : étude historique et biographique, 1640-1665 / par H.-J.-J.-B. Chouinard... | », sur iris.banq.qc.ca (consulté le 27 avril 2018)