Hongyan Pi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Hongyan Pi
Image illustrative de l’article Hongyan Pi
Hongyan pendant les J.O de Londres.
Contexte général
Sport Badminton
Biographie
Nom complet
dans le pays d'origine
皮红艳, 皮红艳 et Pi Hongyan
Nationalité sportive Drapeau de la France France
Nationalité France et République populaire de Chine
Naissance (41 ans)
Lieu de naissance Chongqing (Drapeau de la République populaire de Chine Chine)
Taille 1,64 m
Poids de forme 54 kg
Club Drapeau : France Union Saint-Bruno Bordeaux
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques (3) 0 0 0
Championnat du monde 0 0 1
Championnat d'Europe 0 1 2
Championnat de France
(toutes catégories)
6 0 0

Hongyan Pi (chinois simplifié : 皮红艳 ; pinyin : Pí Hóngyàn)[1], née le à Chongqing (dans le Sichuan, en République populaire de Chine), est une joueuse française de badminton en simples. Ancienne internationale chinoise, elle a été naturalisée française en 2004. Son meilleur classement mondial est une deuxième place au . Elle possède une médaille de bronze mondiale à son palmarès et trois médailles européennes, une d'argent et deux de bronze.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née en Chine, à Chongqing, de deux parents travaillant dans l'industrie charbonnière, sa mère en tant que conductrice de machine, son père en tant que contrôleur de production, c'est pour remédier à une constitution chétive que ses parents la conduisent vers le badminton. Dès l'âge de 10 ans, elle doit quitter ses parents pendant une bonne partie de l'année pour s'entraîner à Chengdu, dans la province du Sichuan[2]. En 1995, elle rejoint le Centre national des sports de Pékin. Toutefois, malgré une victoire lors de l'US Open 1999, elle apprend qu'elle ne pourra représenter son pays, car, dans ce pays, les joueuses qui veulent faire partie de l'équipe nationale doivent mesurer au moins 1,70 m. Avec ses 164 cm, Hongyan était trop petite[2].

Elle décide alors d'imiter Xu Huaiwen, son ancienne coéquipière au centre national, qui a émigré en Allemagne. Elle choisit dans un premier temps le Danemark qu'elle rejoint en 2000. Après quelques victoires dont les Open d'Allemagne et de Suisse, elle part s'installer en France en 2003. Elle s'y entraîne à l'INSEP et remporte les Open de France et de Croatie avant d'obtenir la nationalité française en 2004 par un décret du [3].

Elle remporte le titre de vice-championne d'Europe 2004, battue par la Néerlandaise Mia Audina Tjiptawan, sous ses nouvelles couleurs, avant de participer aux Jeux olympiques de 2004 à Athènes. Elle échoue contre toute attente au niveau des 32es de finale.

Durant la saison 2005, elle remporte l'Open de Suisse puis, successivement, les Open de France et du Danemark. Durant cette année 2005, elle occupe le le deuxième rang du classement mondial. Lors des championnats du monde de badminton 2005, c'est son amie Xu Huaiwen qui l'élimine en quart de finale.

La saison suivante, elle est défaite par l'Allemande Juliane Schenk en quart de finale. Quelques mois plus tard, elle échoue à ce même niveau, face à la Chinoise Xie Xingfang, lors des championnats du monde 2006.

En 2007, au All England, elle bat la numéro 2 mondiale et championne olympique en titre Zhang Ning 21/18 - 21/23 - 24/22. En 2007, elle arrive 3e mondiale à l'Open de France de badminton, compétition où elle est battue en finale par Xie Xingfang sur le score de 21-13 et 21-13. Quelques mois plus tôt, en août, elle est éliminée en quart de finale par Wang Chen.

La saison suivante, elle remporte une nouvelle médaille européenne en remportant la médaille de bronze aux championnats d'Europe d'Herning. Elle est battue en demi-finale par la future championne d'Europe, Xu Huaiwen, en trois sets. Lors des jeux de Pékin, compétition où elle est classée tête de série n° 5, elle atteint les quarts de finale. Elle perd contre Zhang Ning, la future lauréate du tournoi et tenante du titre, sur le score 21-19 au troisième set[4].

La saison suivante, elle obtient son meilleur résultat lors d'un championnat du monde en remportant une médaille de bronze lors du mondial 2009. Auparavant, elle avait été battue en demi-finale par Xie Xingfang sur le score de deux sets à zéro, 21-18, 21-8 en 33 minutes[5].

La saison 2010 est une saison importante pour elle : la France accueille le mondial 2010 au Stade Pierre-de-Coubertin. Bien que blessée en début de saison — elle a été opérée des deux genoux et d'un pied en avril[6] —, elle atteint la demi-finale du championnat d'Europe, disputé à Manchester. Elle est battue par Juliane Schenk sur le score de 21-14, 21-13[7]. Elle obtient ainsi une nouvelle médaille de bronze européenne. En août, elle se présente en tant que tête de série n° 5 lors du mondial de Paris : elle est défaite au stade des quarts de finale par la no 3 mondiale, la Chinoise Wang Xin (21-13, 21-15).

En début d'année 2011, elle se fait opérer du genou gauche[8]. Après un retour difficile avec des éliminations au premier ou second tour des tournois qu'elle dispute, elle perd la finale de l'Open du Canada en juillet face à Shao Cheh Cheng. Lors des championnats du monde de Wembley, elle élimine au deuxième tour la huitième joueuse mondiale puis se qualifie pour les quarts de finale. Lors de ce tour, elle est opposée à la numéro deux mondiale, la Chinoise Wang Yihan qui s'impose en deux manches, 21 à 14 et 21 à 16[9].

En 2012, après avoir remporté les championnat de France de badminton en simple dames et double dames, Hongyan Pi a été éliminée lors des huitièmes de finale des Jeux olympiques d'été de 2012 à Londres par Xip Pui Yin[10]. À la suite de ces Jeux olympiques, elle décide d’arrêter sa carrière professionnelle pour entamer des études de Master de Management et d'Organisation sportive à Marseille[11] tout en étant toujours sous contrat avec ses sponsors[12].

Club[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Compétitions internationales
Rang Année Lieu
Jeux olympiques
1/8 de finale 2012 Londres, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
1/4 de finale 2008 Pékin, Drapeau de la République populaire de Chine Chine
1/32 de finale 2004 Athènes, Drapeau de la Grèce Grèce
Championnats du monde
1/4 de finale 2011 Londres Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
1/4 de finale 2010 Paris, Drapeau de la France France
Médaille de bronze, monde 2009 Hyderabad, Drapeau de l'Inde Inde
1/4 de finale 2007 Kuala Lumpur, Drapeau de la Malaisie Malaisie
1/4 de finale 2006 Madrid, Drapeau de l'Espagne Espagne
1/4 de finale 2005 Anaheim, Drapeau des États-Unis États-Unis
Championnats d'Europe
Médaille de bronze, Europe 2010 Manchester, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Médaille de bronze, Europe 2008 Herning, Drapeau du Danemark Danemark
Médaille d'argent, Europe 2004 Genève, Drapeau de la Suisse Suisse
Tournois internationaux
Rang Année Tournoi, lieu
1999 1 US Open Drapeau : États-Unis
2001 1 Open de Suisse Drapeau : Suisse
1 Drapeau : Allemagne BMW Open Drapeau : Allemagne
2002 1 BMW Open Drapeau : Allemagne
1 Open d'Allemagne Drapeau : Allemagne
2003 1 Open d'Afrique du Sud Drapeau : Afrique du Sud
1 Open de l'Ile-Maurice Drapeau : Maurice
1 Open de Croatie Drapeau : Croatie
1 Open du Portugal Drapeau : Portugal
1 Open d'Allemagne Drapeau : Allemagne
1 Open de France Drapeau : France
2 Bitburger Open Drapeau : Allemagne
2 Open de Chinese Taipei Drapeau : République populaire de Chine
2004 1 Open de France Drapeau : France
1 Yonex Dutch Open Drapeau : Pays-Bas
2 Double mixte du Bitburger Open Drapeau : Allemagne
2005 1 Open de France Drapeau : France
1 Open du Danemark Drapeau : Danemark
1 Open de Suisse Drapeau : Suisse
2006 1 Open de Singapour Drapeau : Singapour
1/2 finaliste Open de Suisse Drapeau : Suisse
2007 2 Internationaux de France Super Series Drapeau : France
2 Open d'Angleterre Drapeau : Angleterre
2 Open de Chinese Taipei Drapeau : Taïwan
1/2 finaliste Super Series de Chine Drapeau : République populaire de Chine
1/2 finaliste Open de Thaïlande Drapeau : Thaïlande
1/2 finaliste Super Series d'Indonésie Drapeau : Indonésie
1/2 finaliste Open d'Allemagne Drapeau : Allemagne
1/2 finaliste Internationaux de Nouvelle-ZélandeDrapeau : Nouvelle-Zélande
1/2 finaliste Internationaux d'Allemagne Drapeau : Allemagne
2008 1/2 finaliste Open de Suisse Drapeau : Suisse
1/2 finaliste Proton Super Series Drapeau : Malaya
2009 1 India Open Drapeau : Inde
1/2 finaliste Open de Suisse Drapeau : Suisse.
1/2 finaliste Malaysia Super Series Drapeau : Malaya
2010 1/2 finaliste Malaysia Super Series Drapeau : Malaya

Références[modifier | modifier le code]

  1. En chinois, le nom de famille précède le prénom
  2. a et b L'as du volant made in China, L'Équipe Mag n° 1466 du 21 août 2010.
  3. « On va tous se prendre aux jeux », sur www2.franceolympique.com (consulté le 23 août 2010).
  4. « Grosse déception pour Pi », sur sport.francetv.fr, (consulté le 23 août 2010)
  5. « Pi déchante », sur site de l'Équipe, (consulté le 23 août 2010).
  6. « Badminton: Pi Hongyan rêve d'une consécration à Paris », sur www.lepoint.fr, (consulté le 23 août 2010).
  7. (en) « Pi's golden dream is shattered », sur www.europeanbadminton.com, (consulté le 23 août 2010).
  8. « Hongyan Pi est prête », sur lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 15 août 2011)
  9. « Mondiaux de badminton: la Française Pi Hongyan s'arrête en quarts », sur liberation.fr, (consulté le 15 août 2011).
  10. « Badminton: C'est terminé pour Hongyan Pi », sur francetvsport.fr, .
  11. Bernard Soulié, « Badminton (Top 12 Elite) : la nouvelle vie de Hongyan Pi », .
  12. Etienne Bonamy, « Badminton: les derniers JO de Hongyan Pi », sur lexpress.fr, .

Lien externe[modifier | modifier le code]