Hong Kong aux Jeux olympiques d'hiver de 2010

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hong Kong aux Jeux olympiques d'hiver de 2010
Image illustrative de l'article Hong Kong aux Jeux olympiques d'hiver de 2010

Code CIO HKG
Comité Comité olympique hongkongais

Lieu Drapeau : Canada Vancouver
Porte-drapeau non déterminé
Médailles
Rang : -
Or
0
Arg.
0
Bron.
0
Total
0
Hong Kong aux Jeux olympiques d'hiver

Cet article contient des informations sur la participation et les résultats de Hong Kong aux Jeux olympiques d'hiver de 2010 à Vancouver au Canada.

Cérémonies d'ouverture et de clôture[modifier | modifier le code]

Photographie de l'entrée de la délégation hongkongaise lors de la cérémonie d'ouverture.
Entrée de la délégation hongkongaise lors de la cérémonie d'ouverture.

Comme cela est de coutume, la Grèce, berceau des Jeux olympiques, ouvre le défilé des nations, tandis que le Canada, en tant que pays organisateur, ferme la marche[1]. Les autres pays défilent par ordre alphabétique. La Corée du Nord est la 34e des 82 délégations à entrer dans le BC Place Stadium de Vancouver au cours du défilé des nations durant la cérémonie d'ouverture, après le Royaume-Uni et avant la Hongrie. Cette cérémonie est dédiée au lugeur géorgien Nodar Kumaritashvili, mort la veille après une sortie de piste durant un entraînement[2]. Le porte-drapeau du pays est le spécialiste du short-track Han Yueshuang[1].

Lors de la cérémonie de clôture qui se déroule également au BC Place Stadium, les porte-drapeaux des différentes délégations entrent ensemble dans le stade olympique et forment un cercle autour du chaudron abritant la flamme olympique[3]. Comme lors de la cérémonie d'ouverture, le drapeau hongkongais est porté par Han Yueshuang[4].

Engagés par sport[modifier | modifier le code]

Patinage de vitesse sur piste courte[modifier | modifier le code]

Nom Épreuve
Han Yueshuang 500m, 1000m, 1500m

Diffusion des Jeux à Hong Kong[modifier | modifier le code]

Les Jeux de Vancouver ne sont diffusés par aucune chaîne de télévision nationale. Les Hongkongais peuvent néanmoins suivre les épreuves olympiques en regardant sur le câble et le satellite les chaînes du groupe i-Cable, qui assure également la couverture médiatique hongkongaise sur Internet[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) [PDF] « The Flagbearers for the Vancouver 2010 Opening Ceremony », Comité international olympique, (consulté le 18 janvier 2014).
  2. « La cérémonie d'ouverture des Jeux endeuillée par la mort d'un athlète », sur liberation.fr, Libération, (consulté le 18 janvier 2014).
  3. (en) Lindsay Kines, « "These Games have lifted us up," Furlong tells Olympians », The Gazette,‎ (lire en ligne).
  4. (en)[PDF]« The Flagbearers for the Vancouver 2010 Closing Ceremony », Comité international olympique, (consulté le 18 janvier 2014).
  5. « Vancouver 2010 Olympic Winter Games Rights Holding Broadcasters », sur olympic.org, Comité international olympique (consulté le 15 janvier 2014).