Honda RA272

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Honda RA272
Honda RA272
RA272 au Honda Collection Hall.
Présentation
Équipe Honda R&D Company
Constructeur Drapeau du Japon Honda
Année du modèle 1965
Concepteurs Yoshio Nakamura
Shoichi Sano
Spécifications techniques
Châssis Monocoque en aluminium
Suspension avant Ressort, double fourche, câbles et culbuteur
Suspension arrière Ressort, double fourche, câbles et culbuteur
Nom du moteur Honda RA272E
Cylindrée 1 495 cm3
Configuration 12 cylindres en V
Orientation du moteur 60°
Position du moteur Milieu-arrière, transversale
Boîte de vitesses Honda
Nombre de rapports 6 vitesses + marche arrière
Type Manuelle
Système de freinage Freins à disque
Poids 485 kg
Dimensions Voie avant : 1346 mm
Voie arrière : 1673 mm
Empattement : 2289 mm
Carburant BP
Pneumatiques Goodyear
Histoire en compétition
Pilotes Drapeau des États-Unis Ronnie Bucknum
Drapeau des États-Unis Richie Ginther
Début Grand Prix automobile de Monaco 1965
CoursesVictoiresPoleMeilleur tour
8100
Championnat constructeur 6e avec 11 points
Championnat pilote 7e avec 11 points (Ginther)
15e avec 2 points (Bucknum)

Chronologie des modèles (1965)

La Honda RA272 est une monoplace de Formule 1 construite par Honda afin de participer au championnat du monde de Formule 1 1965. Il s'agit de la première monoplace japonaise victorieuse en Formule 1 grâce à Richie Ginther au Grand Prix du Mexique.

Historique[modifier | modifier le code]

La RA272 en démonstration à Goodwood en 2014.

La RA272 remplace la RA271, la première monoplace de Formule 1 de Honda engagée en compétition en 1964 pour trois courses, et autant d'abandons, avec Ronnie Bucknum à son volant.

Bucknum est reconduit pour la saison 1965 et épaulé par Richie Ginther, auteur de treize podiums depuis 1960[1].

La monoplace est engagée à partir du deuxième Grand Prix de la saison, à Monaco. Les pilotes se qualifient quinzième et seizième, les deux dernières places, à plusieurs secondes de la pole position de Graham Hill[2]. La course se solde par un double abandon pour problèmes mécaniques (boîte de vitesses pour Bucknum et transmission pour Ginther).

En Belgique, Ginther obtient une quatrième place sur la grille de départ, à 2 dixièmes de seconde de Jackie Stewart ; Bucknum est onzième[3]. En course, Ginther se maintient à la sixième place, permettant à Honda de terminer son premier Grand Prix de Formule 1 et de marquer ses premiers points. Bucknum abandonne une nouvelle fois sur un problème de transmission[4].

Lors du Grand Prix de France, Ginther est septième des qualifications et Bucknum avant-dernier, juste devant Innes Ireland, à 8 secondes de la pole position[5]. En course, les ennuis mécanique continuent puisque les deux pilotes abandonnent sur problème d'allumage[6].

Au Grand Prix de Grande Bretagne, seul Ginther est engagé ; il réalise sa meilleure qualification de la saison avec une troisième place, à une demi-seconde du poleman Jim Clark sur Lotus[7]. Il ne peut concrétiser cette performance puisqu'au vingt-sixième tour, son allumage lui fait défaut[8].

Aux Pays-Bas, Ginther réitère sa troisième place aux qualifications, réalisant le même temps que Jim Clark et John Surtees, et termine sixième de la course, comme en Belgique[9]. Ronnie Bucknum ne participe pas à la course[10].

L'équipe rate le Grand Prix d'Allemagne ; en Italie, Bucknum qui réalise la meilleure performance du duo en se qualifiant sixième alors que Ginther est dix-septième[11]. Les problèmes techniques sont de retour lors de la course puisque Bucknum est victime de son moteur et Ginther encore une fois de son allumage[12].

Au Grand Prix des États-Unis, Ginther se qualifie pour la deuxième fois de la saison à la troisième place à seulement 5 centièmes de seconde du deuxième (Jim Clark) ; Bucknum est douzième[13]. Lors de la course, Ginther redescend à la septième place et Bucknum à la treizième[14].

Au Grand Prix du Mexique, Richie Ginther, parti de la troisième place, prend la tête du premier au dernier touret remporte son unique victoire en Formule 1, la première de Honda en tant que constructeur et motoriste, la première d'une monoplace japonaise, d'un motoriste japonais et de Goodyear en Formule 1. C'est le premier podium pour Honda en tant que motoriste et constructeur, également pour une firme japonaise, et le dernier podium de Richie Ginther. Ronnie Bucknum, bien que qualifié dixième, termine la course à la cinquième place, marquant ses premiers points[15].

Honda finit sixième du championnat du monde des constructeurs avec 11 points (seul les six meilleurs résultats comptent). Richie Ginther termine septième du championnat avec 11 points et Ronnie Bucknum quinzième, avec 2 points[16].

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Résultats détaillés de la Honda RA272 en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points

inscrits

Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
1965 Honda R&D Company Honda V12 RA272E Goodyear ADS MON BEL FRA GBR P-B ALL ITA USA MEX 11 6e
Richie Ginther - Abd 6e Abd Abd 6e Np. Abd 7e 1er
Ronnie Bucknum - Abd Abd Abd - Np. Np. Abd 13e 5e

Légende : ici

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Richie GINTHER Podiums », sur statsf1.com (consulté le 12 novembre 2017)
  2. « Monaco 1965 - Qualifications », sur statsf1.com (consulté le 12 novembre 2017)
  3. « Belgique 1965 - Qualifications », sur statsf1.com (consulté le 12 novembre 2017)
  4. « Belgique 1965 - Classement », sur statsf1.com (consulté le 12 novembre 2017)
  5. « France 1965 - Qualifications », sur statsf1.com (consulté le 12 novembre 2017)
  6. « France 1965 - Classement », sur statsf1.com (consulté le 12 novembre 2017)
  7. « Grande-Bretagne 1965 - Qualifications », sur statsf1.com (consulté le 12 novembre 2017)
  8. « Grande-Bretagne 1965 - Classement », sur statsf1.com (consulté le 12 novembre 2017)
  9. « Pays-Bas 1965 - Qualifications », sur statsf1.com (consulté le 12 novembre 2017)
  10. « Pays-Bas 1965 - Classement », sur statsf1.com (consulté le 12 novembre 2017)
  11. « Italie 1965 - Qualifications », sur statsf1.com (consulté le 12 novembre 2017)
  12. « Italie 1965 - Classement », sur statsf1.com (consulté le 12 novembre 2017)
  13. « Etats-Unis 1965 - Qualifications », sur statsf1.com (consulté le 12 novembre 2017)
  14. « Etats-Unis 1965 - Classement », sur statsf1.com (consulté le 12 novembre 2017)
  15. « Mexique 1965 », sur statsf1.com (consulté le 12 novembre 2017)
  16. « 1965 », sur statsf1.com (consulté le 12 novembre 2017)