Honda CLR 125 CityFly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Honda CLR 125 CityFly
Image illustrative de l’article Honda CLR 125 CityFly
Honda 125 CityFly

Constructeur Drapeau : Japon Honda
Années de production 1998 - 2003
Prix à sa sortie 3 650
Moteur et transmission
Moteur(s) monocylindre, 4 temps refroidi par air
Démarrage électrique
Distribution 1 ACT, 2 soupapes
Cylindrée 124 cm3(56,5 x 49,5 mm)
Puissance maximale 11.3 ch à 8 250 tr/min
Couple maximal 1.02 kg⋅m à 6 750 tr/min
Alimentation 1 carburateur Keihin ⌀ 20 mm
Embrayage multidisque en bain d'huile
Boîte de vitesses à 5 rapports
Transmission par chaîne
Vitesse maximale 115 km/h
Cadre, suspensions et freinage
Cadre simple berceau interrompu
Suspension avant (débattement) fourche télescopique ⌀ 37 mm (162 mm)
Suspension arrière (débattement) monoamortisseur (128 mm)
Frein avant 1 disque ⌀ 240 mm, étrier 2 pistons
Frein arrière tambour simple came ⌀ 110 mm
Poids et dimensions
Empattement 1 380 mm
Hauteur de selle 815 mm
Poids à sec 118 kg
Réservoir (réserve) 12 litres (3 litres)

La CLR 125 CityFly est un modèle de motocyclette de type trail du constructeur japonais Honda.

Le CLR est le remplaçant de la NX 125 TransCity. Contrairement à cette dernière, elle n'existe qu'en 125 cm3.

Elle est équipée comme un trail (suspensions à grand débattements, pneus à crampons), avec une touche de scrambler grâce à un pot en passage haut. Néanmoins, son terrain de prédilection est la ville, comme l'indique son appellation commerciale (CityFly : Mouche des Villes).

En effet, sa hauteur de selle plus importante qu'une routière ou qu'un roadster permet de dominer le trafic automobile, permettant une meilleure lecture de la circulation. Associée à sa légèreté et sa maniabilité aisée elle est un atout efficace en agglomération.

Le réservoir de 12 litres autorise une autonomie moyenne de 400 km, fort appréciable pour une utilisation quotidienne (consommation entre 2.5 et 3.4 l/100km).

Historique[modifier | modifier le code]

Apparu en France à l'été 1998, sa production s'est arrêtée en 2003 sans avoir évoluée (tous les modèles ayant été construits en 1998). En 2000, un modèle TDF est distribué, il possède une tête de fourche contenant un double optique. Ce modèle a eu une diffusion très marginale.

La production de ces motocyclettes s'est effectuée dans l'usine de Montesa en Espagne. Les plaques constructeurs et les moteurs sont ainsi estampillés du nom du site (Montesa Honda S.A.). Les numéros de séries des cadres commencent à VTMJD18A-WE000001, ceux des moteurs à JD18E-5000001.

À sa sortie il était proposé en trois couleur : noir, rouge ou vert. Seuls le garde boue avant et la coque arrière prenaient ces couleurs. Ces coloris s'articulait autour d'un cadre noir et d'un réservoir gris-argent. La selle s'orne d'une teinte bi-ton noir/gris-argent.

La motorisation est étroitement dérivée de celles équipant les 125 XL, XLS et XLR.

Elle était vendue 23 970 francs, soit 3 650 euros.