Homps (Aude)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Homps
Homps (Aude)
L'écluse de Homps (canal du Midi).
Blason de Homps
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aude
Arrondissement Narbonne
Intercommunalité Communauté de communes Région Lézignanaise, Corbières et Minervois
Maire
Mandat
Béatrice Bort
2020-2026
Code postal 11200
Code commune 11172
Démographie
Gentilé Hompsois, Hompsoises
Population
municipale
591 hab. (2017 en diminution de 5,74 % par rapport à 2012)
Densité 193 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 16′ 06″ nord, 2° 43′ 19″ est
Altitude 48 m
Min. 29 m
Max. 56 m
Superficie 3,06 km2
Unité urbaine Olonzac
(banlieue)
Aire d'attraction Narbonne
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton du Lézignanais
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Occitanie
Voir sur la carte administrative de Occitanie (région administrative)
City locator 14.svg
Homps
Géolocalisation sur la carte : Aude
Voir sur la carte topographique de l'Aude
City locator 14.svg
Homps
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Homps
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Homps

Homps Écouter est une commune française située dans le département de l'Aude, en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune située sur les routes RD 611 et RD 610, arrosée par le canal du Midi et l'Aude. Elle est limitrophe du département de l'Hérault.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes d’Homps[1]
Olonzac (Hérault)
Azille Homps
Tourouzelle

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, Homps est une commune urbaine[Note 1]. Elle appartient en effet à l'unité urbaine d'Olonzac, une agglomération inter-départementale regroupant 2 communes[2] et 2 361 habitants en 2017, dont elle est la banlieue[3],[4].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Narbonne, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 71 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[5],[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

Issue d'une villa gallo-romaine connue sous le nom d’Aldomus, Homps se développa rapidement au point de former en quelques siècles une bourgade florissante et prospère.

Au Moyen Âge, le fief passa sous l'autorité des Hospitaliers de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem qui en firent le siège de l'une de leurs plus importantes commanderies. Dévasté durant la croisade contre les Albigeois, le village fut à nouveau ravagé lors des guerres de Religion.

Mais à partir de l'achèvement de la construction du canal du Midi en 1681, Homps connut un essor économique considérable. Homps devint effectivement non seulement le troisième port du canal mais aussi l'un des seuls où les péniches pouvaient manœuvrer, ce qui en fit une plaque tournante de la batellerie à cette époque.

La vigne environnante, bien qu'ébranlée par le phylloxéra, alimentait ce commerce et contribua au développement du village. Ce fut ainsi pendant de longues décennies un ballet incessant de bateaux venant charger barriques et tonneaux à destination des grands ports de Bordeaux, Toulouse et Sète.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Homps Blason
De gueules, à la croix de Malte d'argent bordée d'or.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 Marie-José Selles    
mars 2008 mars 2014 Anne Alrang    
Les données manquantes sont à compléter.

Avec Olonzac, Homps forme l'unité urbaine d'Olonzac.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[8].

En 2017, la commune comptait 591 habitants[Note 3], en diminution de 5,74 % par rapport à 2012 (Aude : +2,19 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
132110139163255313330402468
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
520523584687795944960770795
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
797793760719676700631505517
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
556604548569611605650656662
2013 2017 - - - - - - -
601591-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Viticulture : Minervois (AOC), Languedoc (AOC), Coteaux-de-peyriac

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Vie locale[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Homps compte un club de rugby à XIII : Homps XIII.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. « Unité urbaine 2020 d'Olonzac », sur https://www.insee.fr/ (consulté le 7 novembre 2020)
  3. « Base des unités urbaines 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 7 novembre 2020)
  4. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 7 novembre 2020)
  5. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 7 novembre 2020)
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 7 novembre 2020)
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  11. Notice no PA00102703, base Mérimée, ministère français de la Culture

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]