Homo sapiens sapiens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Homo sapiens sapiens est l’ancienne dénomination des Homo sapiens de l’ère moderne[1].

Cette classification distincte a été abandonnée et l’on considère désormais que les fossiles comme celui de l’Homme de Cro-Magnon et l’homme moderne constituent une seule et même espèce : Homo sapiens[2].

Cette dénomination Homo sapiens sapiens[3] fut utilisée jusqu’en 2003[réf. souhaitée], l’espèce Homo sapiens étant subdivisée en deux groupes distincts, considérés comme deux sous-espèces, l’autre étant Homo sapiens neanderthalensis. En 2003, après des études génétiques (études comparatives des ADN mitochondriaux) [4], il semblerait que les deux groupes aient un génome trop différent pour être deux sous-espèces, et constitueraient ainsi deux espèces à part entière du genre Homo. Homo sapiens neanderthalensis fut donc renommé en Homo neanderthalensis[5], et Homo sapiens sapiens en Homo sapiens[6].

Néanmoins aurait eu lieu en Europe, d'après une étude de 2010 menée par le Neanderthal genome project[7], un métissage très partiel entre sapiens et neanderthalensis, il y a 50 000 à 100 000 ans au Proche-Orient, permettant à ce dernier de participer de 1 à 4 % au génome de tous les non-africains[8].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Référence Animal Diversity Web : Homo sapiens (en) (consulté le 10 déc. 2013)
  2. A. Thoma, Homo sapiens sapiens ?. Dans : Bulletins et Mémoires de la Société d'anthropologie de Paris, XIII° Série. Tome 9 fascicule 4, 1982. pp. 293-298. doi : 10.3406/bmsap.1982.3864
  3. Les règles de la nomenclature veulent que, la première fois qu’une espèce est divisée en sous-espèces, la sous-espèce qui correspond aux spécimens qui ont servi à décrire l’espèce « type », prenne automatiquement une deuxième épithète de même nom que celui de l’espèce.
  4. "Evidence for a genetic discontinuity between Neandertals and 24,000-year-old anatomically modern Europeans", David Caramelli (Université de Florence) et collaborateurs - Publication 2003, National Academy of Sciences of United States of America [1]
  5. Homo neanderthalensis, King (1864) - Paleobiology Database [2]
  6. Homo sapiens, Linnaeus (1758) - Paleobiology Database [3]
  7. http://www.sciencesetavenir.fr/archeo-paleo/20100506.OBS3562/il-y-a-un-peu-de-neandertal-en-nous.html
  8. Yotova, V. et al. An X-linked haplotype of Neanderthal origin is present among all non-African populations. Mol. Biol. Evol. 28, 1957–1962 (2011)