Homme-bête (Warhammer)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
  • Les hommes-bêtes, dans le monde imaginaire de Warhammer, sont les résidus d'hommes devenus monstres et serviteurs du Chaos, pervertis par des mutations et des parties animales sous son action corruptrice.

Ce sont de fait des créatures très proches du chaos : féroces, sanguinaires, résistantes et dotées d'une intelligence primitive, sous humaine. Les hommes-bêtes sont surtout nombreux au nord du Vieux Monde, à proximité des désolations du chaos. Ils se regroupent au cœur des forêts les plus profondes (en particulier la forêt des Ombres dans l'Empire), où ils se cachent de la civilisation en attendant de futurs pillages et massacres. Dans l'Empire, les hommes-bêtes étaient encore très nombreux et occupaient même la province d'Ostland avant la grande guerre contre le chaos et l'œuvre d'unification de Magnus le pieux.

  • Les hommes-bêtes sont les plus nombreuses des créatures mortelles servant le chaos et forment souvent le gros des hordes descendant des désolations du nord. Ils sont parfois commandés par des guerriers du chaos, les champions humains des dieux du chaos.

Caractéristiques des hommes-bêtes[modifier | modifier le code]

Les hommes-bêtes sont des humanoïdes grands et musculeux, aux muscles épais et au torse bulbeux et bedonnant. Leur corps est grosso modo celui d'un homme mais leurs jambes sont fourchues et arquées. Leur tête est animale, généralement celle d'un bouc, quoique des hommes-bêtes chiens, singes, ou autres puissent exister. Chaque génération d'hommes-bêtes produit des mélanges de traits animaux et de nouvelles mutations. Celles-ci sont considérées comme des faveurs des dieux du Chaos. Il existe plusieurs sortes d'hommes-bêtes :

Les ungors et brays[modifier | modifier le code]

Les ungors sont les hommes-bêtes « inférieurs », plus petits, plus faibles, plus proches de l'homme. Il s'agit généralement d'adorateurs du chaos ou de mutants ayant évolué en hommes-bêtes. Les ungors ont des cornes minuscules et ont le plus souvent des visages encore proches de l'humain. Ils sont les avortons et souffre-douleurs des bandes d'hommes bêtes. Les brays sont des ungors dépourvus de cornes.

Les gors[modifier | modifier le code]

Les gors (cornus) sont les hommes-bêtes de rang intermédiaire, les plus courants, le gros des hordes, correspondant à la description donnée ci-dessus.

Les bestigors[modifier | modifier le code]

Les bestigors sont les plus gros et les plus violents des hommes-bêtes, parmi lesquels se détachent les chefs des hordes. Ce sont l'élite des hommes-bêtes, car étant plus fort, ils volent les équipements au gors et sont donc mieux armés. Bien sur, ces groupes sont souvent la garde personnelle d'un chef de guerre.

Les pestigors[modifier | modifier le code]

Les pestigors sont des hommes-bêtes bénis du dieu du chaos Nurgle, seigneur de la déchéance. Les pestigors ont la chair malade et boursouflée, et arborent la marque de Nurgle. Ce qui les rend à la fois particulièrement repoussants et endurants.

Les khorngors[modifier | modifier le code]

Les khorngors sont hommes-bêtes bénis de Khorne, ils sont encore plus forts et violents que les autres hommes-bêtes et portent la marque de Khorne. Bien équipés pour des gors, ils comptent sur leur frénésie et leur attachement à la violence débridée pour emporter les combats, ce qui peut se retourner contre eux.

Les sangleboucs[modifier | modifier le code]

Ce sont d'énormes bêtes mutantes qui durent être autrefois des sangliers, avec des yeux sanguinolants et des crânes épais et osseux. Les sangleboucs sont incroyablement forts et féroces et tirent les chars des hommes-bêtes au combat. Ils servent aussi de bêtes de somme et de nourriture.

Voir aussi[modifier | modifier le code]