Holocauste (sacrifice)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Holocauste (homonymie).

L’holocauste (grec : ὁλόκαυστος holokaustos) est une méthode de sacrifice religieux où l'offrande est entièrement passée par le feu.

Pratiqué par les Grecs lors des rituels chthoniens de l’enágisma, il l'a aussi été par les Israélites qui l'appelaient korban ’olah et par d'autres sociétés anciennes.

L'holocauste dans le culte grec antique[modifier | modifier le code]

L'holocauste est l'un des modes majeurs de sacrifice. L'offrande est entièrement passée par le feu, par opposition au thyesthai (θύεσθαι), offrande commensale au cours de laquelle la chair du sacrifice est consommée avec le dieu, le héros ou un autre fidèle.

Il a le plus souvent pour fonction d'apaiser les divinités infernales, les esprits des défunts et les divinités malignes comme Hécate. Contrairement aux sacrifices offerts aux dieux olympiens, les holocaustes sont réalisés de nuit, sans vin avec des bêtes noires, offertes tête en bas sur un autel peu élevé. L’un des premiers holocaustes attestés est celui de porcs offerts par Xénophon à Zeus Meilichios[1].

Le korban ’olah[modifier | modifier le code]

Le korban 'olah (hébreu biblique : קורבן עולה offrande montante) est l'une des premières offrandes décrites dans le Pentateuque.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jane Harrison, Prolegomena to the study of Greek Religion, Princeton University Press 1991, ISBN 0-691-01514-7, pp. 16, 161, et passim ; Liddell, Scott & Jones, A Greek-English Lexicon, Clarendon Press 1996, ISBN 978-0-19-864226-8, s.v. ὁλόκαυτος ; Xenophon, Anabasis, 7.8.