Hollow Knight

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Hollow Knight
Image illustrative de l'article Hollow Knight

Éditeur Team Cherry
Développeur Team Cherry

Date de sortie Microsoft Windows

macOS, Linux

Nintendo Switch
[1]
PlayStation 4, Xbox One
Genre Metroidvania
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme
Ordinateur(s) :
Console(s) :

Moteur Unity

Site web hollowknight.com

Hollow Knight est un jeu vidéo de type metroidvania développé et édité par Team Cherry, sorti en 2017 sur Windows, Mac, Linux, et en 2018 sur Nintendo Switch, PlayStation 4 et Xbox One[2].

Trame[modifier | modifier le code]

Univers[modifier | modifier le code]

Le jeu se déroule dans le royaume Hallownest, autrefois vaste et prospère, il n'est désormais plus que l'ombre de lui-même depuis que « le fléau », une mystérieuse infection du corps et de l'esprit, transforme ses habitants en bêtes sauvages.

Scénario[modifier | modifier le code]

Hollow Knight se veut délibérément mystérieux sur son histoire ; il n'y a que quelques cinématiques et les informations sont délivrées au compte-goutte par les dialogues des personnages, et c'est principalement au joueur de comprendre et d’interpréter les éléments qui lui sont présentés pour reconstituer la tragique histoire d'Hallownest.

Cependant, une trame globale peut se dessiner : Le joueur arrive, après une brève cinématique d'introduction, dans un monde ravagé par "Le fléau". Au fur et a mesure de sa progression, le petit chevalier masqué découvre des personnages non-joueurs lui révélant l'existence du Roi Pâle, du Hollow Knight, et des trois rêveurs, ainsi que sa propre origine et de son destin. Certaines allusions sur la Radiance se trouvent aux quatre coins de Hallownest, via des stèles, ou les songes des personnages non-joueur et les monstres, qui peuvent être lus grâce à l'Aiguillon des Rêves, arme permettant entre autres d'accéder aux rêves.

Le Roi Pâle, souverain du pays des insectes, lors de l'arrivée du Fléau, à tenté des expériences pour préserver Hallownest de l'extinction : Il a notamment utilisé le vide des abysses et ses engeances pour créer le Hollow Knight (Chevalier Creux), un être littéralement creux, animé par l'énergie du vide. Après de nombreuses expériences et de nombreux échecs (Dans sa progression, le joueur comprend que le Chevalier qu'il incarne est un de ces rejets), le Roi Pâle atteint son objectif, et le Hollow Knight est créé, capable selon ses attentes de pouvoir absorber et contenir le fléau de Hallownest. Ceci fait, le Roi Pâle enferme le Hollow Knight dans un temple, scellé par des chaînes et des sceaux qui sont gardés par les rêves des trois insectes les plus puissants de l'époque : Monomon l’Hérudite, Lurien le Veilleur, et Herrah la Bête.

Une interprétation communément admise voudrait que le Hollow Knight n'était pas aussi vide que l'avait espéré le Roi Pâle, et que sa maigre conscience l'empêche de contenir l'énergie du Fléau, qui filtre à travers le temple et contamine Hallownest. Lorsque le joueur brise le premier sceau, la zone des Routes Oubliées, qui contient le temple du Hollow Knight, devient les Routes Infectées, et le fléau, symbolisé par une émanation orange, devient omniprésent. Les monstres de la zone sont infectés et beaucoup plus puissants. On peut en déduire que le sceau qui contient le Hollow Knight se fragilise, et donc le fléau est beaucoup plus puissant dans les environs du temple. Ainsi, lorsque le joueur en arrive enfin à combattre le Hollow Knight, celui-ci se mutile volontairement, comme s'il voulait mourir et laisser le petit Chevalier incarné par le joueur absorber tout le Fléau qui le parasite et ainsi devenir le nouveau Hollow Knight.

Les trois fins possibles du jeu[modifier | modifier le code]

La première fin que débloque naturellement le joueur est celle que l'on peut considérer comme la "bad ending" : Le chevalier tue le Hollow Knight, absorbe le fléau qui le parasite, et se fait enchaîner à la place de son adversaire, devenant le Hollow Knight à son tour, enfermé et condamné à voir l'histoire se répéter. Rien ne laisse indiquer que le chevalier incarné par le joueur sera capable de tenir l'énergie du fléau comme le faisait l'ancien Hollow Knight. On peut même déterminer qu'il le fera moins bien que son prédécesseur, sachant que le Roi Pâle a considéré le Chevalier comme un échec lors de la création du Hollow Knight à l'instar de celui tué par le Chevalier. Ajoutons à cela qu'il n'y a plus de rêveurs qui scellent le temple, ce qui laisse présager que le Fléau pourra simplement gagner Hallownest lorsqu'il aura fini de consumer le Chevalier.

La deuxième fin peut quant à elle être considérée comme un "neutral-good ending", selon le point de vue. Lors du combat contre le Hollow Knight, Hornet arrive dans la bataille pour l'immobiliser et laisser au chevalier l'opportunité d'utiliser l'aiguillon des rêves et ainsi entrer dans le monde des rêves du Hollow Knight, et découvrir Radiance, le véritable ennemi et boss final du jeu, à l'origine du Fléau. Radiance est un adversaire bien plus dangereux que le Hollow Knight : c'est celui qui le contrôlait depuis le monde des rêves. Lorsque Radiance vient à périr grâce aux coups du Chevalier et à la participation du Hollow Knight dans son propre rêve, une cinématique se lance, Radiance "recrache" le Fléau et le monde des rêves s'évanouit. Hornet retrouve ses esprits, et contemple le masque brisé du Chevalier. On peut estimer que celui ci n'est pas "mort" dans le sens où nous l'entendons, car le Chevalier incarné par le personnage ne meurt jamais, il se réincarne en laissant une trace de son âme sur le lieu ou il tombe sous les coups. Cela explique pourquoi il est encore possible de jouer la sauvegarde après la prétendue mort du Chevalier, et aussi pourquoi il n'y a jamais de Game Over. Tous les êtres du vide se dissipent après avoir contemplé la mort de Radiance, personnification du Fléau, et Hallownest est sauvée de l'infection. Seule demeure Hornet, témoin du sacrifice du Chevalier.

La troisième fin est quant à elle, entre les deux. On peut la considérer comme une "neutral ending". Hornet arrive pendant le combat contre le Hollow Knight et nous offre la possibilité d'utiliser l'Aiguillon des Rêves, mais le joueur ne la saisit pas. Il exécute le Hollow Knight sans entrer dans ses rêves et ne rencontre pas Radiance. Le Hollow Knight meurt et le Chevalier absorbe le Fléau qui le ronge, se fait enchaîner dans le temple, mais Hornet le scelle, ainsi, le porteur du sceau étant piégé dans le temple, il ne pourra plus jamais être rouvert, comme une clé à l'intérieur d'un coffre. Le Chevalier et Hornet sont comdamnés, Hallownest est toujours infectée à hauteur de ce qu'elle était avant le combat, mais le Fléau ne pourra plus se propager, et jamais personne ne pourra combattre Radiance et ainsi endiguer le Fléau définitivement, sachant qu'il est emprisonné dans le Chevalier, lui aussi emprisonné dans le temple pour toujours.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Hollow Knight est un jeu d'action-aventure 2D, le joueur y incarne « The Knight », un petit personnage masqué et muet qui devra survivre dans un vaste environnement labyrinthique laissant la part belle à l'exploration et au combat.

En tant que metroidvania, le jeu laisse la possibilité au joueur d'explorer le monde à sa guise, mais il est limité par les capacités du « Knight ». Ce dernier va acquérir de nouveaux pouvoirs au fur et mesure des objets qu'il va obtenir et des combats de boss et donc accéder à de nouvelles zones du jeu.

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Ventes[modifier | modifier le code]

En juin 2018, le jeu s'est écoulé à plus d'un million d'exemplaires sur Windows, Mac et Linux. Deux semaines après sa sortie sur Nintendo Switch, le jeu s'est écoulé à plus de 250 000 exemplaires[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Hollow Knight dispo aujourd'hui sur Switch », sur gamekult.com, (consulté le 19 juin 2018).
  2. « Hollow Knight à l'assaut de la PS4 et de la Xbox One », sur gamekult.com, (consulté le 1er septembre 2018).
  3. Pipomantis, « Hollow Knight - Microcostaud : Le peuple de l'herbe », 1er avril 2017, Canard PC no 357, p. 18-19.
  4. « Hollow Knight a dépassé le million de ventes sur PC », sur gamekult.com, (consulté le 1er septembre 2018).