Hollandais (lapin)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hollandais (lapin)
Lapin hollandais
Lapin hollandais

Espèce Lapin européen (Oryctolagus cuniculus)
Région d’origine
Région Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Caractéristiques
Taille Petite
Robe Panachée
Autre
Diffusion Internationale
Utilisation animal de compagnie

Le hollandais est une race de lapin domestique très ancienne[1]. Il a été sélectionné en Angleterre à partir de lapins venus des Pays-Bas pour approvisionner le marché anglais de viande de lapin.

Cette race de lapin présente la particularité d’avoir une robe panachée[1]. Ce motif particulier, dont la couleur est très variable suite au travail des éleveurs pour introduire de nouveaux tons, a assuré le succès de la race en tant que lapin de compagnie. Il fait partie des races les plus populaires au monde dans ce cadre.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette race est déjà décrite en 1897 par Cornevin et se rencontre à l'époque en Belgique, aux Pays-Bas et Angleterre mais il semble que son origine soit bien hollandaise[1]. Elle descend des lapins panachés du Brabant[1]. Elle est issue de lapins hollandais qui approvisionnent dans les années 1830 le marché de la viande de lapin en Angleterre de manière hebdomadaire. Certains éleveurs anglais décident alors de sélectionner ce lapin afin de fixer son motif de coloration. Ces efforts de sélection amène ainsi à une diminution de la taille et à des taches de couleur symétriques[1].

Le lapin hollandais devient dès lors un lapin d'ornement, qui se développe en tant que tel dans de nombreux pays, notamment aux États-Unis.

Description[modifier | modifier le code]

Le hollandais est un lapin de petite taille pesant entre 2 et 3 kilos[2]. La tête est arrondie, jamais en forme de poire, et porte des oreilles droites qui mesurent entre 8 et 10 cm[2]. Le corps est court et trapu et dans l’ensemble, il doit être rond[1].

La particularité de ce lapin est sa robe panachée[2]. La couleur recouvre les oreilles, la nuque, les joues et les yeux ainsi que l’arrière train selon une ligne verticale au milieu du corps[2]. La délimitation entre la couleur et le blanc du corps doit être la plus nette possible[1]. Toutes les couleurs sont acceptées sauf l’argenté, mais on rencontre plus fréquemment le noir, le gris, le bleu, le chocolat et l'écaille de tortue (orange avec des reflets gris aux oreilles).

Le lapin hollandais est surtout actif le matin et la nuit. Le reste de la journée il est plutôt tranquille et se repose.

Aptitudes[modifier | modifier le code]

L’âge de reproduction des hollandais se situe autour des 7 à 9 mois[2]. C'est une race moyennement prolifique puisqu'on compte en moyenne 6 à 8 lapereaux par portée, mais les pertes sont nombreuses avant le sevrage[2]. C'est un lapin à la nature tranquille, bien adapté pour devenir un animal de compagnie ou pour participer à des exhibitions[3].

Sélection[modifier | modifier le code]

Le hollandais a été sélectionné dès le XIXe siècle comme un lapin d'ornement. Ainsi, l'attention des éleveurs se portent principalement sur le motif de coloration du lapin, qui doit être parfaitement symétrique. Ils essayent également d'introduire de nouvelles couleurs, dues à des mutations génétiques. Ainsi, alors que ce lapin a des taches noires à l'origine, on parvient aujourd'hui à obtenir des tons allant du chocolat au jaune en passant par le bleu et le gris[4]. De plus en plus de ces colorations sont reconnues par les associations nationales liées à la race.

Le lapin hollandais a également participé à l'élaboration du lapin polonais, une autre race de lapin de compagnie.

Diffusion[modifier | modifier le code]

Cette race, créée en Angleterre, s'est très bien exportée dans le monde entier comme lapin de compagnie. Elle est notamment une des races les plus populaires aux États-Unis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g Présentation du hollandais sur le site de la Société française de cuniculiculture
  2. a, b, c, d, e et f Fiche « hollandais » sur le site Nos lapins
  3. (en) « About the Breed », American dutch rabbit club (consulté le 8 septembre 2009)
  4. (en) « Dutch standard » (consulté le 8 septembre 2009)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]