Holland Car

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Holland.
Holland Car

Création 2005
Fondateurs Tadesse Tessema
Forme juridique SA
Siège social Addis-Abeba
Drapeau d'Éthiopie Éthiopie
Activité Automobile
Produits AutomobileVoir et modifier les données sur Wikidata
Site web http://www.holland-car.com/index.html

Holland Car (en amharique, ኔዘርላንድ መኪና) est une société de construction automobile en Éthiopie, créée en 2005 par Tadesse Tessema par l'association de l'outilleur néerlandais Trento Engineering[1] et de l'importateur éthiopien de voitures d'occasions Ethio-Holland.

Après avoir assemblé des voitures sous couvert de plusieurs licences successives (Tofaş, Lifan Automobile, JAC Motors), la société dépose son bilan en 2013.

Histoire[modifier | modifier le code]

La société est créée en 2005[1] avec un capital de 11 millions de birrs.

En 2006, un accord est signé avec le constructeur turc Tofaş, qui produit des Fiat sous licence. Tofaş fournit les pièces nécessaires pour assembler une voiture dérivée de la Fiat 131, commercialisée sous le nom de Holland DOCC. La première voiture est produite en 2006[2].

En 2007, un autre accord de sous traitance est conclu avec le constructeur chinois Lifan Automobile. Les pièces sont importées de Chine et assemblées en Éthiopie. Une usine est créée à Mojo, et la société emploie 250 personnes. Commence alors la production de la Holland Abay, une Lifan 520, vendue au prix de 203 000 birrs. Le prix est inférieur aux voitures importées en raison d'un différentiel de taxes[3].

En novembre 2008, Holland Car ouvre une nouvelle usine à Tatek, pour un investissement de 25 millions de birrs, gérée par sa filiale « Cassiopeia »[3]. C'est dans cette usine qu'est produite la Holland Awash qui est une Lifan 620[réf. nécessaire]. La voiture suivante annoncée est la Naomi. Le capital d'Holland Car est alors de 35 millions de birrs[3].

La collaboration s'interrompt ensuite, et Holland Car s'engage avec le constructeur chinois JAC Motors[2].

Holland Car envisage également d'assembler des autobus pour la ville d'Addis-Abeba.

Cependant, la société dépose son bilan en 2013, après avoir livré 480 voitures sur 600 commandées et payées[4]. Tadesse Tessema se trouve alors aux Pays-Bas et affirme que l'échec est en partie du à la dévaluation de la monnaie éthiopienne en 2010[5],[6].

Modèles fabriqués jusqu'en 2013[modifier | modifier le code]

Les différents modèles de voiture produits par la société portent le nom de rivières ou fleuves d'Éthiopie, telles qu'Abay, Tekezé ou Shebelle[2] :

  • Holland DOCC (avec Tofas)
  • Holland Abay (avec Lifan)
  • Holland Awash (avec Lifan)
  • Holland Naomi
  • Holland Tekeze
  • Holland Emay
  • Holland Shebelle

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « About Us » - Establishement, sur holland-car.com. Consulté le 27 septembre 2013.
  2. a, b et c (en) Made in Ethiopia: The story of Holland Car, sur howwemadeitinafrica.com. Consulté le 27 septembre 2013.
  3. a, b et c (en) Ethiopia - Holland Car opens sister company, introduces new brand, sur nazret.com. Consulté le 27 septembre 2013.
  4. (en) Holland Car blames AA transport bureau for bankruptcy, sur capitalethiopia.com. Consulté le 27 septembre 2013.
  5. (en) Ethiopian Customers Demand Extradition of Holland Car Founder, sur ezega.com. Consulté le 27 septembre 2013.
  6. (en) Ethiopia: Holland Car Plc, Tadesse Tessema, left the country for the Netherlands, without delivering vehicles to over 100 buyers, sur ethiopiantimes.wordpress.com. Consulté le 27 septembre 2013.

Liens externes[modifier | modifier le code]