Hodeng-au-Bosc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hodeng-Hodenger et Hodeng-en-Bray.

Hodeng-au-Bosc
Hodeng-au-Bosc
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Dieppe
Canton Eu
Intercommunalité Communauté de communes interrégionale Aumale - Blangy-sur-Bresle
Maire
Mandat
Claude Santerre
2014-2020
Code postal 76340
Code commune 76363
Démographie
Gentilé Hodengeois
Population
municipale
573 hab. (2016 en diminution de 0,17 % par rapport à 2011)
Densité 65 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 51′ 46″ nord, 1° 42′ 30″ est
Altitude Min. 61 m
Max. 205 m
Superficie 8,77 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte administrative de la Seine-Maritime
City locator 14.svg
Hodeng-au-Bosc

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte topographique de la Seine-Maritime
City locator 14.svg
Hodeng-au-Bosc

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Hodeng-au-Bosc

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Hodeng-au-Bosc

Hodeng-au-Bosc est une commune française située dans le département de la Seine-Maritime en Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

La localité, limitrophe du département de la Somme, est desservie par la route de la Bresle, la route départementale 49. La vallée de la Bresle borde son territoire au nord.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom du village est attesté sous la forme latinisée Hosdinium en 735 - 743, puis Hosdingum en 854.

Formation toponymique mérovingienne d'origine germanique (voir Nesle-Hodeng).

Le déterminant complémentaire est le normand bosc « bois, bosquet », particulièrement fréquent en Haute-Normandie et qui est également l'ancienne forme du français bois.

En 1823, Hodeng-au-Bosc absorbe la commune voisine de Guimerville (Gislemari villa fin XIIe siècle), voir explication toponymique sous Guilmécourt.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un sire d'Hodeng accompagna le duc Robert II de Normandie à la Première croisade en 1096.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1977 mars 2001 Marc Breilly    
mars 2001 2008 Anelyse Laboulle    
mars 2008 En cours
(au 3 avril 2014[1])
Claude Santerre    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3].

En 2016, la commune comptait 573 habitants[Note 1], en diminution de 0,17 % par rapport à 2011 (Seine-Maritime : +0,48 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
320300336302399412430429449
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
449431401408378327404390380
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
439356339385396388397411449
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
440444507541576555580574573
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'école.

Les enfants du village sont scolarisés dans l'école primaire publique située rue de l'église. Quarante enfants sont présents à la rentrée 2018-2019. Cette école est située dans l'académie de Rouen, en zone B pour les vacances scolaires[6].

Vie associative[modifier | modifier le code]

La société de pêche locale, rattachée au comité des fêtes, effectue des rempoissonnements à l'étang de Guimerville où ses membres s'adonnent à leur activité préférée[7].

Économie[modifier | modifier le code]

Verrerie du Courval.

La verrerie du Courval, fondée en 1623, est une entreprise leader mondial sur son secteur. Le site historique de Guimerville produit en particulier des flacons de luxe pour les parfums. Le travail en 3x8 permet à 1 200 salariés de produire 280 millions de pots ou flacons par an en 2017[8].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Martin à Hodeng, toute en brique.
  • Église Saint-Sauveur à Guimerville, en brique et pierre blanche.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le Courrier picard, édition d'Abbeville, 3 avril 2014, p. 14.
  2. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  6. « L'école sur le site du ministère de l'Éducation nationale ».
  7. « Hodeng-au-Bosc Cinq rempoissonnements cette année encore », Courrier picard, édition Picardie maritime,‎ , p. 14.
  8. « Pochet du Courval, artisan de l'extra-blanc », L'Usine nouvelle, no 3531,‎ (lire en ligne).