Hitonari Tsuji

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hitonari Tsuji
Description de l'image Hitonati.Tsuji.Paris.jpg.
Naissance (60 ans)
Tokyo, Drapeau du Japon Japon
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture japonais
Genres

Œuvres principales

Hitonari Tsuji pseudonyme de Jinsei Tsuji (辻 仁成?), né le à Tokyo[1], est un poète, écrivain, réalisateur, compositeur et chanteur de rock japonais. Très connu au Japon comme romancier, il signe plusieurs titres qui ont remporté un immense succès. Il est considéré comme un des chefs de file d'une nouvelle génération d'écrivains japonais. Son roman, Le Bouddha blanc(白仏, 1997), inspiré de la vie de son grand-père, reçoit le prix Femina étranger en 1999.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hitonari Tsuji fonde en 1985 le groupe de rock ECHOES. C'est durant cette période qu'il se crée le personnage de « Jinsei », la rock-star romantique. Après la séparation du groupe en 1991 il entame sous le nom de Hitonari Jinsei une carrière solo sans grand succès. Dans ses chansons, il n'hésita pas à critiquer ouvertement le président Jacques Chirac pour ses essais nucléaires à Moruroa en 1995. Durant sa carrière, il n'aura qu'un vrai succès avec le single Zoo de l'album avec le groupe, Dear Friend en 1989.

En littérature, son roman ピアニシモ (littéralement : Pianissimo)[2], remporte le prix Subaru de littérature 1989 et son roman La Lumière du détroit (海峡の光, 1997), le prix Akutagawa 1996.

Il épouse en 2002 l'actrice et chanteuse Miho Nakayama, et vit actuellement avec elle à Paris, où il donne un concert intimiste en 2005.

Discographie[modifier | modifier le code]

Tsuji Jinsei[modifier | modifier le code]

  • Tooku no sora ha hareteiru (1992)
  • Kimi kara tooku hanarete (1992)
  • The best of Tsuji Jinsei-JINSEI SONGS (1993)
  • Kotoba ha kyuukutsu (1994)
  • Daisanhankouki(1995)
  • BEST WISHES (1997)
  • Sq -SUKUEA-. (1998)

avec BEAT MUSIK[modifier | modifier le code]

  • Babbontekiseijikaikaku (BEAT MUSIK)
  • NEW WALL (Tsuji Jinsei & BEAT MUSIK)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Scénariste et réalisateur[modifier | modifier le code]

  • 1995 : Tenshi no wakemae
  • 1999 : Sennen tabito
  • 2001 : Hotoke
  • 2002 : Firamento
  • 2002 : Mokka no koibito
  • 2002 : Meshita no koibit
  • 2009 : Acacia
  • 2013 : Paris Tokyo Paysage
  • 2014 : Samenagara miru yume
  • 2017 : Tokyo Deshiberu

Scénariste seulement[modifier | modifier le code]

Compositeur[modifier | modifier le code]

Adaptations de ses œuvres par des tiers[modifier | modifier le code]

Œuvre littéraire traduite en français[modifier | modifier le code]

  • Tokyo décibels (アンチノイズ, 1996), traduit par Corinne Atlan, Paris, Naïve, coll. « Naïve fictions », 2006 (ISBN 2-35021-015-4)
  • L'Arbre du voyageur (千年旅人, 1999), traduit par Corinne Atlan, Paris, Mercure de France, coll. « Bibliothèque étrangère », 2003 (ISBN 2-7152-2330-7) ; réédition, Paris, Gallimard, coll. « Folio » no 4304, 2005 (ISBN 2-07-031467-7)
  • Le Bouddha blanc (白仏, 1997), traduit par Corinne Atlan, Paris, Mercure de France, coll. « Bibliothèque étrangère », 1999 (ISBN 2-7152-2149-5) ; réédition, Paris, Gallimard, coll. « Folio » no 3479, 2001 (ISBN 2-07-041391-8)
  • La Lumière du détroit (海峡の光, 1997), traduit par Corinne Atlan, Paris, Mercure de France, coll. « Bibliothèque étrangère », 2001 (ISBN 2-7152-2219-X) ; réédition, Paris, Gallimard, coll. « Folio » no 3884, 2003 (ISBN 2-07-042310-7)
  • Objectif (愛の工面, 1997), traduit par Karine Chesneau, Paris, 10/18, coll. « Domaine étranger » no 3729 2004 (ISBN 2-264-04033-5)
  • En attendant le soleil (太陽待ち, 2001), traduit par Corinne Atlan, Paris, Belfond, coll. « Littérature étrangère », 2004 (ISBN 2-7144-4056-8)
  • La Promesse du lendemain (明日の約束, 2005), nouvelles traduites par Yutaka Makino, Paris, Phébus, 2007 (ISBN 978-2-7529-0245-0)
  • Pianissimo pianissimo (ピアニシモ・ピアニシモ, 2007), traduit par Ryōji Nakamura et René de Ceccatty, Paris, Phébus, coll. « D'aujourd'hui. Étranger », 2008 (ISBN 978-2-7529-0327-3)
  • Dahlia (ダリア, 2009), traduit par Ryōji Nakamura et René de Ceccatty, Paris, Seuil, 2011 (ISBN 978-2-02-102040-3)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche sur Imdb.com.
  2. À ne pas confondre avec le roman Pianissimo pianissimo (文艺 春秋) publié en 2007

Liens externes[modifier | modifier le code]