Hito Steyerl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hito Steyerl
Future Affairs Berlin 2019 - „Digital Revolution Resetting Global Power Politics?“ (47959578672).jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Institut japonais de l'image animée (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Domaines
Distinctions
Yanghyun Prize (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Hito Steyerl (née en 1966, Munich) est une réalisatrice, artiste et auteure allemande dans le domaine du documentaire vidéo essayiste[1]. Ses sujets de prédilection sont les médias, la technologie et la circulation mondialisée des images. Hito Steyerl est docteure en philosophie de l'académie des Beaux-Arts de Vienne. Elle enseigne les arts et nouveaux médias (New Media Art) à l'Université des Arts de Berlin.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hito Steyerl est née à Munich en 1966.

Carrière[modifier | modifier le code]

Hito Steyerl a étudié à l'Institut de l'Image en Mouvement du Japon. Elle a ensuite fréquenté l'Université de Film et Télévision de Munich. Hito Steyerl a déclaré qu'étudier pendant les années d'or du Nouveau Cinéma Allemand a eu une influence sur son travail. Elle a cependant cité son ancien professeur Helmut Färber, un éminent historien du cinéma, comme une source d'inspiration plus directe. 

En 2004, elle a participé à Manifesta 5, la biennale d'art contemporain européenne. Elle a aussi participé à la biennale de Shanghai en 2008 et aux biennales de Gwangju et Taipei en 2010. En 2012, son film Lovely Andrea a été exposé à la documenta 12 de Kassel en Allemagne. Son travail est montré à la Biennale de Venise en 2013.

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

Le travail d'Hito Steyerl a fait l'objet de nombreuses expositions personnelles, parmi lesquelles :

  • Hito Steyerl, Chisenhale Gallery (2010)
  • Hito Steyerl, E-flux, (2012)
  • Hito Steyerl, Art Institute of Chicago (2012)
  • Hito Steyerl, Van Abbemuseum (2014)
  • Hito Steyerl, Institute of Contemporary Arts (2014)
  • En defensa de la imagen pobre ("En défense de l'image pauvre") et Arte, control y dominación. 3 películas de Hito Steyerl ("Art, contrôle et domination. 3 films de Hito Steyerl"), MUNTREF dans le cadre de la Biennale de l'Image en Mouvement (BIM) (2014).

Expositions collectives[modifier | modifier le code]

Hito Steyerl a participé à de nombreuses expositions collectives, parmi lesquelles :

  • Dispersion, Institute of Contemporary Arts, Londres (2008)
  • Festival International de Film de Rotterdam (2010)
  • The Global Contemporary: Art Worlds After 1989, Centre Art et Média de Karlsruhe(2011)
  • No one lives here, Royal College of Art, Londres (2013)
  • Bad Thoughts, Stedelijk Museum (2014)

Récompenses[modifier | modifier le code]

En 2010, Hito Steyerl a reçu le prix New:Visions Award au Festival International du Documentaire de Copenhague pour son film In Free Fall.

Sélection d'écrits[modifier | modifier le code]

Hito Steyerl contribue souvent à des journaux d'art en ligne tels que e-flux. Elle a également publié un ouvrage chez Sternberg Press en 2013.

Sélection des œuvres[modifier | modifier le code]

  • Lovely Andrea (2007)[3]
  • Red Alert (2007)[4]
  • How to Not Be Seen: A Fucking Didactic Educational .MOV File (2013)[5]
  • Is the Museum a Battlefield? (2013)[6],[7]
  • Liquidity Inc. (2014)[8],[9]
  • Factory of the Sun (2015)[10]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Hito Steyerl », sur www.e-flux.com, (consulté le 8 mars 2015)
  2. (en) « File:Steyerl Hito The Wretched of the Screen.pdf - Monoskop », sur monoskop.org (consulté le 11 avril 2017)
  3. « U B U W E B - Film & Video: Hito Steyerl - Lovely Andrea (2007) », sur www.ubu.com (consulté le 11 avril 2017)
  4. dmovies.net, « Hito Steyerl, interview at Documenta 12 », (consulté le 11 avril 2017)
  5. (en) « MoMA | Hito Steyerl’s HOW NOT TO BE SEEN: A F**king Didactic Educational .MOV File », sur www.moma.org (consulté le 11 avril 2017)
  6. « Is the Museum a Battlefield », sur Vimeo (consulté le 11 avril 2017)
  7. (en) « Selected Works - Hito Steyerl - Artists - KOW », sur www.kow-berlin.info (consulté le 11 avril 2017)
  8. (en) « Liquidity Inc. | icaboston.org », sur www.icaboston.org (consulté le 11 avril 2017)
  9. (en) « Selected Works - Hito Steyerl - Artists - KOW », sur www.kow-berlin.info (consulté le 11 avril 2017)
  10. « Hito Steyerl: Factory of the Sun », sur The Museum of Contemporary Art, Los Angeles (consulté le 11 avril 2017)

Bibliographie[modifier | modifier le code]