Hitnrun Phase One

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hitnrun Phase One
Album de Prince
Sortie
Enregistré 2013 à 2015
Minneapolis
Durée 37:53
Genre RnB contemporain, electro, pop
Producteur Prince, Joshua Welton
Label NPG Records, Universal
Critique

Albums de Prince

Singles

  1. Fallinlove2nite
    Sortie : 17 mars 2014
  2. Hardrocklover
    Sortie : 7 juillet 2015
  3. This Could B Us
    Sortie : 28 août 2015

HITnRUN Phase One (comprendre « hit and run », délit de fuite en anglais) est un album du chanteur et musicien américain Prince, publié sur son propre label, NPG Records, le 14 septembre 2015. Il est distribué par Universal[1]. Il a d'abord été diffusé en flux direct à partir du 7 septembre de la même année, sur le site internet Tidal[6]. À ne pas confondre avec HITnRUN Phase Two, sorti trois mois plus tard.

Contenu[modifier | modifier le code]

Le disque est une forme de complément à l'un de ses deux prédécesseurs, Art Official Age, paru un an plus tôt en même temps que Plectrum Electrum. On y trouve le remix de deux de ses titres : Mr. Nelson, une variation de Clouds, et This Could B Us, qui réinterprète This Could Be Us. La sonorité globale de l’œuvre, un alliage de RnB contemporain, de musique électronique et de pop, est similaire à l'essai précédent[7]. Le funk y est absent, ce qui constitue une rareté dans la discographie de l'artiste.

La chanson Fallinlove2nite, interprété avec Zooey Deschanel dans la série New Girl, en 2014, et publié en single la même année, est présente ici sans la participation de l'actrice.

L'album commence par les quinze premières secondes de For You, son premier disque, suivi des treize premières de 1999, le premier ayant touché un grand public, et des dix premières de Purple Rain, celui de sa consécration. Ce montage prend une curieuse valeur prémonitoire en regard du fait qu'il s'agit de l'introduction du dernier album publié de son vivant (le volume 2 en constituant la suite), comme s'il s'agissait de boucler une boucle, de tirer un bilan des moments forts de sa carrière. Cependant, la mort de l'artiste ayant été accidentelle, il ne s'agit vraisemblablement que d'une coïncidence.

Personnel principal[modifier | modifier le code]

  • Prince : chants et instruments.
  • Dave Jensen, Steve Strand : trompette.
  • Curly Fryz (groupe), Judith Hill, Rita Ora : chant, rap.
  • Kenni Holmen, Kathy Jensen : saxophone.
  • Michael B. Nelson : trombone, arrangements de cuivres et de cordes.
  • Stringenius (groupe) : cordes.
  • Joshua Welton : claviers, boîte à rythmes, réalisation artistique, chant.

Liste des titres[modifier | modifier le code]

Toutes les chansons sont écrites et composées par Prince et Joshua Welton.

No Titre Note(s) Durée
1. Million $ Show Chant principal de Judith Hill. 3:10
2. Shut This Down 3:03
3. Ain't About To Stop Avec Rita Ora. 3:38
4. Like A Mack Avec le groupe Curly Fryz. 4:04
5. This Could B Us Remix de This Could Be Us, paru sur Art Official Age. 4:11
6. Fallinlove2nite Interprété initialement avec Zooey Deschanel dans la série télévisée New Girl. 3:12
7. X's Face 2:38
8. Hardrocklover 3:42
9. Mr. Nelson Remix de Clouds, paru sur Art Official Age. Avec des échantillons vocaux de Lianne La Havas. 2:27
10. 1000 X's & O's Enregistré initialement en 1992. 4:27
11. June 3:21

Lien interne[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Fiche de l'album sur AllMusic.
  2. Alexis Tain, « “HitnRun Phase One”, la nouvelle bouse de Prince », Les Inrockuptibles,‎ (lire en ligne).
  3. Alain Orlandini, « Chronique du disque », Rock & Folk, no 579,‎ (lire en ligne), cf. numéro concerné depuis le menu déroulant.
  4. Fiche de l'album sur SensCritique.
  5. « Les disques », sur soulbag.fr (consulté le 26 avril 2016), cf. revue papier n°221, taper « Prince » dans le moteur de recherche.
  6. Fiche de l'album sur le site spécialisé Princevault.com.
  7. Sylvain Siclier, « Sélection albums : New Order, La Grande Sophie, Prince... », Le Monde,‎ (lire en ligne).