Hitman (jeu vidéo, 2016)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Hitman (jeu vidéo))
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hitman.

Hitman
Image illustrative de l'article Hitman (jeu vidéo, 2016)
Logo du jeu

Éditeur Square Enix
Développeur IO Interactive

Début du projet 2012
Date de sortie Épisode 1 : 11 mars 2016 Paris
Épisode 2 : 26 avril 2016 Sapienza
Épisode 3 : 31 mai 2016 Marrakech
Épisodes Bonus :
19 juillet 2016
Sapienza, Marrakech
Épisode 4 : 16 août 2016 Bangkok
Épisode 5 : 27 septembre 2016 Colorado
Épisode 6 : 31 octobre 2016 Hokkaidō

Version physique : 31 janvier 2017

Genre Action-aventure, infiltration
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme
Ordinateur(s) :
Console(s) :
Média Téléchargement, DVD, Blu-ray
Langue Anglais, Français, Espagnol, Italien, Allemand, Polonais, Russe, Portugais du Brésil, Chinois simplifié
Contrôle Clavier et souris
Manette de jeu

Évaluation PEGI : 18 ?
Moteur Glacier Engine 2

Hitman est un jeu vidéo d'action-aventure et d’infiltration développé par IO Interactive et édité par Square Enix. Il s'agit de la sixième inscription à la série de jeux vidéo Hitman. Le jeu est proposé au format épisodique en téléchargement depuis mars 2016 sur Steam qui est disponible sur Windows. Il est aussi disponible sur consoles que sont la PlayStation 4 et la Xbox One. Une version physique regroupant tous les épisodes est sortie le 31 janvier 2017. Il s'agit de la première saison d'une série de trois.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Le jeu se compose de 7 missions sur 7 cartes (Base de l'ICA, Paris, Italie, Maroc, Thaïlande, États-Unis et Japon). Sur chaque niveau, il est possible de remplir les missions principales, liées à l'histoire mais aussi de nombreux contrats, qui, eux, n'ont pas de lien avec l'intrigue.

La diversité présente dans le jeu permet à 47 d'atteindre sa cible par de très nombreux moyens, évitant donc la linéarité connue dans Absolution.

Dans chaque niveau, des contrats « Escalades » font leurs apparitions. Il s'agit de remplir une mission comprenant 5 contrats sur la même carte, qui évolue après chaque réussite du contrat, d'où le nom d'escalade. Par exemple, assassiner une cible avec une arme de poing, puis refaire le même contrat avec un nouvel objectif tout en tuant à nouveau la cible précédente, etc., tout ça 5 fois. Dans la mission parisienne, on peut retrouver plus de 17 contrats « Escalade », soit jouer 85 fois sur la même carte. Les cartes ont un nombre indépendant de missions « Escalade ».

Le jeu permet de débloquer des lieux et des équipements permettant aux joueurs de refaire la mission sous un autres angle. Toutefois, le joueur ne gagne pas d'argent, mais on retrouve un classement qui varie selon la façon dont s'est déroulée la mission, comme dans les précédents opus. On se voit aussi attribuer un classement en ligne, pour se mesurer avec les joueurs du monde entier.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Vingt ans avant les missions présentées dans l'histoire principale, l'assassin 47 arrive dans un centre de formation top-secret de l'ICA situé en haute-montagne, où il rencontre pour la première fois son agent de liaison, Diana Burnwood. Sous sa supervision, 47 participe à plusieurs missions simulées pour évaluer ses compétences tout en passant par une évaluation psychologique et une vérification approfondie de son passé trouble.

Alors que Burnwood est très impressionnée par les performances hors du commun de 47, le directeur de l'ICA, Erich Soders, est quant à lui convaincu que l'homme est trop dangereux en raison de l'absence de toute attache morale qui pourrait permettre à l'Agence d'exercer un contrôle sur lui. Celui-ci voit en effet 47 comme une menace potentielle pour l'ICA, et transgresse le protocole habituel en lui faisant passer un test final qu'il lui sera théoriquement impossible à réaliser, réplique exacte d'une mission à laquelle Soders avait participé pendant la guerre froide. En réponse à Soders et ses actes contraires à l'éthique, Burnwood enfreint les règles en intervenant directement pour aider 47. Après avoir réussi le test final, Soders déclare à contrecœur 47 apte à opérer sur le terrain et Diana Burnwood lui est assignée comme son agent de liaison. Alors que 47 s'apprête à repartir en hélicoptère, elle lui donne comme consigne de rester seul, constamment en mouvement, et à disposition permanente de l'ICA. Elle finit alors par lui demander son nom, ce à quoi l'assassin répond par "47".

Épisode 1 : The Showstopper (Drapeau de la France France, Paris)[modifier | modifier le code]

Première mission de cet opus, 47 est envoyé à Paris dans le palais fictif de Walewska lors d'un défilé de mode organisé par la marque Sanguine afin d'assassiner deux cibles : Victor Novikov, propriétaire de Sanguine, ancien oligarque reconverti dans la mode, et sa partenaire Dalia Margolis, top-modèle à la retraite. Le couple est en réalité leader de l'organisation IAGO, réseau d'espionnage ultra-sophistiqué qui revend des informations top-secrètes aux plus offrants et responsables ainsi de nombreux attentats contre des hommes et femmes de pouvoir. Novikov et Margolis ont récemment mis la main sur une liste d'agents britanniques sous couverture qu'ils comptent vendre secrètement aux enchères durant le show. C'est pour cette raison que le client de l'Agence, le bien connu MI6, souhaite leur élimination. C'est dans cet évènement public bondé mais ultra-sécurisé que 47 devra se faufiler dans l'ombre afin d'accomplir sa tâche, ce qu'il fera avec succès.

Dans la cinématique qui suit l'exécution du contrat, un homme mystérieux apparaît en compagnie de Victor Novikov, à Paris, un jour avant l'évènement Sanguine. En échange d'un dossier sur les secrets de l'élite mondiale, l'homme mystérieux dit s'être débarrassé de Kamarov, un agent du FSB russe, qui avait de quoi faire tomber Novikov. Cet individu semble être celui qui a commandité l'assassinat des deux leaders de IAGO, en passant par le MI6 pour couvrir ses traces.

Épisode 2 : Le Monde de Demain (Drapeau de l'Italie Italie, Sapienza)[modifier | modifier le code]

47 est pour cette deuxième mission envoyé dans la ville fictive de Sapienza, en Italie, où la compagnie pharmaceutique Ether mène des expériences dans le laboratoire souterrain du manoir de Silvio Caruso, la première cible, scientifique célèbre pour ses travaux sur les cellules souches, à la santé mentale altérée par la disparition de sa mère, survenue un an plus tôt. Aidé de Francesca De Santis, la deuxième cible, qui cherche à se débarrasser de Caruso devenu paranoïaque, ils travaillent sur un prototype de virus biochimique permettant de tuer un individu en annihilant la constitution de son ADN. Officiellement, le contrat provient de l'un des actionnaires d'Ether, qui souhaite se débarrasser du virus et des deux seules personnes capables de mener ce projet à bout pour une question apparemment éthique.

Cependant, un jour après l’exécution, un homme au courant de l'incident et des projets d'Ether se fait braquer dans sa voiture dans un parking de Johannesburg, en Afrique du Sud, par le "client de l'ombre". Diana surnomme désormais de cette façon l'individu mystérieux, qui se dit avoir été à nouveau le commanditaire de l'assassinat de Caruso et De Santis. Avant d'abattre l'homme dans sa voiture, le client de l'ombre lui extorque une clé spéciale, en relation avec une organisation connue sous le nom de "Providence".

Épisode 3 : Une Cage Dorée (Drapeau du Maroc Maroc, Marrakech)[modifier | modifier le code]

Le banquier Claus Stranberg a dérobé de l'argent sur des milliers de comptes épargne marocains, et était en route pour être jugé lorsque le convoi fut attaqué par les hommes du général Reza Zaydan, causant de nombreux morts policiers. Claus s'est réfugié dans le consulat de Suède, où il est intouchable en attendant une extraction discrète par Zaydan. Des manifestations ont éclaté devant le consulat, demandant à ce que Stranberg soit jugé pour ses crimes. Les troupes du général Zaydan se trouvent à quelques mètres, prêtes à intervenir, afin de potentiellement mener un coup d'État militaire. L'actionnaire d'une entreprise de construction demande à l'ICA d'assassiner les deux cibles pour protéger ses intérêts menacés par l'instabilité grandissante du pays : ce contrat constitue la troisième mission de 47. Celui-ci parvient à assassiner les deux cibles discrètement.

Quelques jours plus tard, Providence, organisation mystérieuse rappelant l'ICA, s'aperçoit que le coffre-fort de leur QG new-yorkais a été ouvert et entièrement vidé. Le coffre contenait l'ensemble des agents employés par Providence, qui est désormais entièrement menacée. C'est très certainement le client de l'ombre qui a volé le contenu, à l'aide de la clef qu'il a dérobé à Johannesburg, et celle d'un certain Cobb, qui serait mort dans les circonstances floues d'un crash d'avion.

Épisode 4 : Club 27 (Drapeau de la Thaïlande Thaïlande, Bangkok)[modifier | modifier le code]

Dans ce contrat, 47 est envoyé à Bangkok, dans l’hôtel de luxe fictif Himmapan, où sa cible sera le jeune chanteur de rock Jordan Cross, ainsi que son ex-avocat, Ken Morgan. Le contrat est ordonné par la famille de Hannah Highmoore, ancienne petite amie de Jordan, que ce dernier a tué en la poussant du haut d'une terrasse d'immeuble. La justice en avait toutefois faussement conclu, grâce à Ken Morgan ainsi que Thomas Cross, le père de Jordan, puissant multimilliardaire et grand influenceur, à un accident. Au cours de la mission, 47 découvrira que Jordan Cross avait en effet poussé sa petite amie dans le vide au cours d'une dispute via un enregistrement audio qui l'obsède depuis lors.

La mission se passe le jour des 27 ans de Jordan Cross. Le titre de la mission ainsi que l'ambiance est clairement une référence au fameux Club 27, le fait que de nombreuses stars de la musique comme Jim Morrisson ou Kurt Cobain, soient mortes l'année de leurs 27 ans.

Épisode 5 : Combat pour la liberté (Drapeau des États-Unis États-Unis, Drapeau du Colorado Colorado)[modifier | modifier le code]

Épisode 6 : Situs Inversus (Drapeau du Japon Japon, Flag of Hokkaido Prefecture.svg Hokkaidō)[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

À l’origine, le jeu devait être développé par Square Enix Montreal, un studio nouvellement créé par le promoteur de Square Enix[1]. Toutefois, en raison des coupures et autres licenciements collectifs chez IO Interactive, un représentant de Square Enix a déclaré que « le studio (IO Interactive) se concentrera fermement sur la vision de l’avenir de la franchise Hitman et est en ce moment même en préproduction sur un nouveau projet. Cependant, nous avons pris la difficile décision d’annuler d’autres projets et initiatives en studio chez IO et de réduire la main-d’œuvre, ce qui aura un impact sur près de la moitié des employés qui y travaillent actuellement, alors que nous faisons des ajustements internes pour faire face aux défis du marché actuel »[2],[3],[4]

Square Enix Montreal (qui travaillait à l’origine sur le prochain Hitman) avait indiqué que l’accent serait mis sur le développement des versions smartphone et tablette d’Hitman ainsi que d’autres jeux[5],[6],[7].

Le 16 janvier 2014, une lettre ouverte a été déposée par IO Interactive à l’égard des fans du jeu vidéo. Celle-ci partageait de nouveaux détails sur le prochain jeu et précisait l’intention de faire en sorte que la prochaine version soit moins linéaire, avec des cartes plus « flexibles ». Le concept des points de contrôle est également abandonné[8].

Cet opus est développé sous la seconde version du moteur Glacier Engine.

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Gamekult.com : 8/10[11]

Ventes[modifier | modifier le code]

Initialement prévu pour le 8 décembre 2015[12],

Hitman est commercialisé en mars 2016 sur Windows, PlayStation 4 et Xbox One[13]. Le jeu est dans un premier temps proposé uniquement en version numérique et au format épisodique, avec le prologue et la mission à Paris disponibles à son lancement. Du contenu supplémentaire est ajouté progressivement durant l'année 2016 pour obtenir un total de sept missions[14],[15]. La deuxième mission à Sapienza sort le 26 avril[16], la troisième mission à Marrakesh le 31 mai[17], une mission spéciale "estivale" le 19 juillet[18], la quatrième à Bangkok le 16 août[19], la cinquième au Colorado le 27 septembre[20] et la sixième à Hokkaido le 31 octobre[21]. Une mission bonus nommée Holiday Hoarders est proposée le 13 décembre 2016. Une version physique regroupant l'ensemble de ces épisodes est ensuite proposée le 31 janvier 2017[22].

En août 2017, le jeu franchit le cap de 5 millions de copies vendues[23].

En mai 2018, Hakan Abrak, cofondateur et PDG d'IO Interactive annonce que le jeu a réuni plus de 13 millions de joueurs[24]

En août 2018, le jeu intègre le catalogue de Xbox Game Pass.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Karsten Lund, « The Future Hitman Game, on a Post-it: Square Enix Montréal », Gamasutra, (consulté le 11 août 2013)
  2. (en) Debabrata Nath, « Hitman studio face lay-offs, nearly half of the staff lose jobs », VG247, (consulté le 11 août 2013)
  3. (en) Danny Cowan, « Report: IO Interactive cancels projects, loses half of staff to layoffs », Joystiq, (consulté le 11 août 2013)
  4. (en) Jeffrey Matulef, « IO Interactive cancels everything that isn't Hitman, including Kane & Lynch », Eurogamer, (consulté le 11 août 2013)
  5. (en) Anthony Usher, « Square Enix Montréal working on smartphone and tablet versions of Hitman and 'other brands' », Pocket Gamer, (consulté le 11 août 2013)
  6. (en) Taylor Cocke, « Square Enix Leadership Changes, Focus Shifts From AAA to Mobile », IGN, (consulté le 11 août 2013)
  7. (en) Connor Sheridan, « Square Enix Montreal working on Hitman tablet games », GamesRadar+, (consulté le 11 août 2013)
  8. (en) « An open letter to all Hitman fans », IO Interactive, (consulté le 22 janvier 2014)
  9. Izual, Test : Hitman: Game of the Year Edition - Ultimate Golden Final « cette fois c'est la bonne » épilogue promis-juré-craché édition, 1er décembre 2017, Canard PC n°371, p. 30.
  10. Kaaraj, Test du jeu Hitman, 7 novembre 2016, Jeuxvideo.com.
  11. Gauthier Andres, Test du jeu Hitman, 7 novembre 2016, Gamekult.com
  12. « E3 2015 : Hitman se dévoile en une nouvelle et longue vidéo », sur gameblog.fr, .
  13. (en) « Hitman Delayed into 2016 to Increase Amount of Content Available at Launch », sur GameSpot, (consulté le 26 septembre 2015).
  14. « Hitman : L'étrange "Early Access" enfin expliquée par Square Enix », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 15 septembre 2015).
  15. « Hitman : La version physique repoussée à 2017 », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 12 mars 2016).
  16. (en) Eddie Makuch, « Hitman Episode 2 Release Date Revealed », GameSpot, (consulté le 31 mars 2016)
  17. (en) Eddie Makuch, « Hitman Episode 3: Release Date, New Screens, More Details Revealed », GameSpot, (consulté le 25 mai 2016)
  18. (en) « Summer Bonus Episode Announced », Hitman.com, (consulté le 19 juin 2016)
  19. (en) Eddie Makuch, « Hitman Episode 4 Arrives This Month, Puts a "Spin" on Fan-Favorite Setting », GameSpot, (consulté le 5 août 2016)
  20. (en) Tamoor Hussain, « Hitman Episode 5 Release Date and Mission Details Revealed », GameSpot, (consulté le 6 septembre 2016)
  21. (en) Tom Phillips, « Hitman's Season 1 Finale Release Date and Location Detailed », GameSpot, (consulté le 12 octobre 2016)
  22. « HITMAN : LA SAISON COMPLÈTE FIN JANVIER », sur gamekult.com, (consulté le 29 octobre 2016).
  23. « Hitman dépasse les 5 millions de copies vendues », sur jeuxvideo.com,
  24. http://www.jeuxvideo.com/news/851140/hitman-le-dernier-opus-a-depasse-les-13-millions-de-joueurs.htm

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]