Historique du parcours international de la Jeunesse sportive de Kabylie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Matchs en coupes africaines : 165 matchs
C1 : 100 matchs
Années : 1978, 1981, 1982, 1983, 1984,
1990, 1991, 1996, 2005, 2006,
2007, 2008, 2009 & 2010.
C2 : 14 matchs
Années : 1993 & 1995.
C3 : 50 matchs
Années : 2000, 2001, 2002,
2003, 2008 & 2011.
Supercoupe : 1 match
Années : 1996.
Matchs en coupes maghrébines : 5 matchs
C11 : 4 matchs
Années : 1974 & 1975.
C22 : 3 matchs
Années : 2008.
Matchs en coupes arabes : 16 matchs
C1 : 16 matchs
Années : 1987, 1989 & 1994.
1 : Coupe du Maghreb des clubs champions (1970-1976)

2 : Coupe nord-africaine des clubs champions (2008-)

Cet article présente le parcours international de la Jeunesse sportive de Kabylie, c'est-à-dire l'histoire des campagnes africaines, arabes et maghrébines du club kabyle.

Depuis sa fondation, la Jeunesse sportive de Kabylie a participé à quatorze éditions de la Ligue des champions, qu'elle a remportée en 1981 et 1990.

Les Kabyles ont aussi disputé deux éditions de la Coupe d'Afrique des vainqueurs de coupe (dont une remportée en 1995).

Cinq de la Coupe de la CAF (avec trois victoires d'affilée en 2000, 2001 et 2002).

Elle participe aussi une fois à la Coupe du Maghreb des clubs champions, une fois à la Coupe nord-africaine des clubs champions, ainsi que trois fois à la Ligue des champions arabes.

Sommaire

Bilan général des rencontres internationales de la JSK[modifier | modifier le code]

Bilan du parcours international de la JS Kabylie à partir de 1974 [A 1] (Résultats mis à jour jusqu'en 2010 pour les coupes internationales)

Coupes d'Afrique de la CAF Saisons Titres J G N P Bp Bc Diff
Coupe des clubs champions/Ligue des Champions de la CAF 15 2 100 53 16 31 133 81 +52
Coupe des coupes 2 1 14 8 1 5 27 17 +10
Coupe de la CAF/Coupe de la confédération 6 3 50 22 10 18 56 45 +11
Supercoupe de la CAF 1 0 1 0 0 1 0 1 -1
Total 24 6 165 83 27 55 216 144 +72
Coupes d'Afrique du Nord de l'UNAF Saisons Titres J G N P Bp Bc Diff
Coupe nord-africaine des clubs champions 1 0 3 0 2 1 2 3 -1
Coupe du Maghreb des clubs champions 2 0 4 0 2 2 1 5 - 4
Total 3 0 7 0 4 3 3 8 - 5
Coupes arabes de l'UAFA Saisons Titres J G N P Bp Bc Diff
Ligue des champions arabes 3 0 16 7 5 4 19 18 +1
Total 3 0 16 7 5 4 19 18 +1
Total Général - 6 174 87 33 54 227 153 +74
Légende : J = joués, G = gagnés, N = nuls, P = perdus, Bp = buts pour, Bc = buts contre, Diff = différence de buts.

Compétitions africaines[modifier | modifier le code]

Bilan général[modifier | modifier le code]

La JS Kabylie est une habituée des joutes africaines. En 2011, le club entame sa 24e campagne en compétition africaine. Ici, sont exposées, dans l'ordre chronologique, toutes ses participations en compétitions africaines, caractéristiques de son expérience au plus haut niveau du football africain.

Bilan par compétition[modifier | modifier le code]

Bilan de la JS Kabylie en compétitions africaines à partir de 1978 * (Résultats mis à jour jusqu'en Octobre 2010)

Compétition Saisons Titres J G N P Bp Bc Diff
Coupe des clubs champions 15 2 100 53 16 31 133 81 +52
Coupe des coupes 2 1 14 8 1 5 27 17 +10
Coupe de la CAF 6 3 50 22 10 18 56 45 +11
Supercoupe 1 0 1 0 0 1 0 1 -1
Total 24 6 165 83 27 55 216 144 +72
  • Les matchs du tournoi amical "Coupe de la Fraternité" en 1982 ne sont pas pris en compte. La JSK en tant que vainqueur de la Coupe des clubs champions d'Afrique fut invitée à cette compétition. La finale s'est jouée entre celle-ci et l'Union Douala (alors tenant du titre de la Coupe d'Afrique des vainqueurs de Coupes) et s'est soldée par une victoire de la JSK aux tirs aux buts (5 à 4), après un score nul de deux buts partout. Elle est considérée par beaucoup de fans, comme étant une Supercoupe d'Afrique, ce qui inexact dans les faits, puisque la véritable compétition qui porte ce nom n'est apparue qu'en 1992 date de sa première édition.
  • Autre point important de ce bilan, les buts marqués lors de séances aux tirs au but ne sont pas comptabilisés
  • 7 matchs de la JSK furent gagnés par forfait; ils ont été comptabilisés en tant que matchs gagnés sans le résultat (un forfait signifie une victoire 3 buts à 0 d'après le règlement, mais pour le bilan il est comptabilisé un 0-0).

Bilan par pays[modifier | modifier le code]

Bilan africain par nation affrontée
Nation Joué Gagné Nul Perdu But Pour But Contre Différence Victoire %
Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud 1 0 0 1 0 1 -1 00,00
Drapeau de l'Angola Angola 4 2 1 1 5 3 +2 50,00
Drapeau du Bénin Bénin 2 1 0 1 4 3 +1 50,00
Drapeau du Burkina Faso Burkina Faso 2 1 1 0 6 1 +5 50,00
Drapeau du Burundi Burundi 2 1 1 0 1 0 +1 50,00
Drapeau du Cameroun Cameroun 10 4 2 4 11 9 +2 40,00
Drapeau du Cap-Vert Cap-Vert 2 2 0 0 4 1 +3 100,00
Drapeau de la Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire 6 3 0 3 6 8 -2 50,00
Drapeau de l'Égypte Égypte 14 7 4 3 12 11 +1 50,00
Drapeau de l'Éthiopie Éthiopie 2 1 0 1 2 1 +1 50,00
Drapeau du Gabon Gabon 2 1 0 1 4 3 +1 50,00
Drapeau de la Gambie Gambie 2 2 0 0 5 1 +4 100,00
Drapeau du Ghana Ghana 10 5 1 4 14 9 +5 50,00
Drapeau de la Guinée Guinée 2 0 1 1 0 1 -1 00,00
Drapeau de la Guinée-Bissau Guinée-Bissau 4 3 0 1 4 3 +1 75,00
Drapeau du Kenya Kenya 2 1 0 1 4 2 +2 50,00
Drapeau de la Libye Libye 12 7 2 3 20 9 +11 58,33
Drapeau du Mali Mali 2 1 1 0 2 1 +1 50,00
Drapeau de la Mauritanie Mauritanie 2 2 0 0 11 2 +9 100,00
Drapeau du Maroc Maroc 8 5 1 2 10 6 +4 62,50
Drapeau du Nigeria Nigeria 8 3 4 1 9 7 +2 37,50
Drapeau de la République démocratique du Congo Rép Dém Congo 8 4 1 3 14 8 +6 50,00
Drapeau de la République du Congo Rép Congo 2 1 1 0 4 2 +2 50,00
Drapeau du Sénégal Sénégal 6 1 4 1 7 5 +2 16,67
Drapeau de Sierra Leone Sierra Leone 2 2 0 0 3 1 +2 100,00
Drapeau de la Somalie Somalie 2 2 0 0 2 1 +1 100,00
Drapeau du Soudan Soudan 4 2 0 2 5 5 0 50,00
Drapeau du Tchad Tchad 4 3 0 1 6 1 +5 75,00
Drapeau du Togo Togo 2 2 0 0 10 0 +10 100,00
Drapeau de la Tunisie Tunisie 14 5 1 8 8 16 -8 35,71
Drapeau de la Zambie Zambie 4 2 0 2 4 2 +2 50,00
Drapeau du Zimbabwe Zimbabwe 6 3 1 2 9 6 +3 50,00
  • Avec ses 23 participations toutes compétitions africaines confondues, ses 153 matchs disputés et ses 6 titres, la JSK est sans conteste le plus expérimenté des clubs algériens. Le bilan démontre aisément toute son expérience avec la présence de pas moins de 33 nations (32 dans le bilan puisque le bilan du Zaïre est intégré à celui de la République démocratique du Congo) affrontées jusqu'à présent. La JSK est une spécialiste de ces compétitions, comme en témoigne la répartition de ses victoires, où son pourcentage est supérieur ou égal à 50,00 % pour 23 nations affrontées. Néanmoins, on remarque également quelques bêtes noires du club, avec certaines nations comme la Tunisie, le Sénégal ou le Nigéria, malgré quelques exceptions (victoire en finale de la Coupe des Coupes face un club nigérian et en finale de la Coupe de la CAF face un club tunisien).
  • Dernier point important concernant ce bilan, on peut voir deux pourcentages de victoires de 0,00 %, contre l'Afrique du Sud et la Guinée. Cela peut s'expliquer premièrement en ce qui concerne l'Afrique du Sud qu'il ne s'agissait que d'un seul match comptant pour la Supercoupe d'Afrique perdu un but à zéro et de surcroît à l'extérieur (face à l'Orlando Pirates). Deuxièmement, concernant les clubs de la Guinée avec deux matchs pour un nul et une défaite, il est normal de voir un pourcentage nul de victoire. On voit donc bien qu'à la lecture de ce bilan que ces pourcentages nuls de victoires sont dus au faible nombre de matchs joués.

Bilan par clubs[modifier | modifier le code]

Bilan africain par club affronté
Équipe J G E D BP BC Diff  %V
Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud
Drapeau de l'Afrique du Sud Orlando Pirates [A 2] 1 0 0 1 0 1 -1 00,00
Drapeau de l'Angola Angola
Drapeau de l'Angola Petro Atletico Luanda 4 2 1 1 5 3 +2 50,00
Drapeau du Bénin BEN
Drapeau du Bénin AS Dragons FC de l'Ouémé 2 1 0 1 4 3 +1 50,00
Drapeau du Burkina Faso Burkina Faso
Drapeau du Burkina Faso Étoile Filante Ouagadougou 2 1 1 0 6 1 +5 50,00
Drapeau du Burundi Burundi
Drapeau du Burundi Fantastique Burundi 2 1 1 0 1 0 +1 50,00
Drapeau du Cameroun Cameroun
Drapeau du Cameroun Les Astres FC 2 1 1 0 2 1 +1 50,00
Drapeau du Cameroun Cotonsport Garoua 6 2 1 3 5 7 -2 33,33
Drapeau du Cameroun Tonnerre Yaounde 2 1 0 1 4 1 +3 50,00
Drapeau du Cap-Vert Cap-Vert
Drapeau du Cap-Vert FC Boavista 2 2 0 0 4 1 +3 100,00
Drapeau de la Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
Drapeau de la Côte d'Ivoire Africa Sports National 4 2 0 2 4 7 -3 50,00
Drapeau de la Côte d'Ivoire Stade d'Abidjan 2 1 0 1 2 1 +1 50,00
Drapeau de l'Égypte Égypte
Drapeau de l'Égypte Al Ahly SC [A 3] 6 3 2 1 4 5 -1 50,00
Drapeau de l'Égypte Al Masry 2 1 0 1 2 1 +1 50,00
Drapeau de l'Égypte Ismaily SC 4 2 2 0 3 1 +2 50,00
Drapeau de l'Égypte Zamalek 2 1 0 1 3 4 -1 50,00
Drapeau de l'Éthiopie Éthiopie
Drapeau de l'Éthiopie Mebrat Hail 2 1 0 1 2 1 +1 50,00
Drapeau du Gabon Gabon
Drapeau du Gabon AS Mangasport 2 1 0 1 4 3 +1 50,00
Drapeau de la Gambie Gambie
Drapeau de la Gambie Armed Forces 2 2 0 0 5 1 +4 100,00
Équipe J G E D BP BC Diff  %V
Drapeau du Ghana Ghana
Drapeau du Ghana Ashanti Gold SC 2 1 1 0 3 0 +3 50,00
Drapeau du Ghana Asante Kotoko 6 3 0 3 7 6 +1 50,00
Drapeau du Ghana Hearts of Oak 2 1 0 1 4 3 +1 50,00
Drapeau de la Guinée Guinée
Drapeau de la Guinée Fello Star 2 0 1 1 0 1 -1 00,00
Drapeau de la Guinée-Bissau Guinée-Bissau
Drapeau de la Guinée-Bissau Sporting de Bissau [A 4] 2 2 0 0 0 0 0 100,00
Drapeau de la Guinée-Bissau CF Balantas 2 1 0 1 4 3 +1 50,00
Drapeau du Kenya Kenya
Drapeau du Kenya AFC Leopards 2 1 0 1 4 2 +2 50,00
Drapeau de la Libye Libye
Drapeau de la Libye Al Ahly Tripoli 6 3 1 2 9 6 +3 50,00
Drapeau de la Libye Al Ittihad Tripoli 4 2 1 1 8 3 +5 50,00
Drapeau de la Libye Al Tahaddy Benghazi 2 2 0 0 3 0 +3 100,00
Drapeau du Mali Mali
Drapeau du Mali Djoliba AC 2 1 1 0 2 1 +1 50,00
Drapeau de la Mauritanie Mauritanie
Drapeau de la Mauritanie ASC Snim 2 2 0 0 11 2 +9 100,00
Drapeau du Maroc Maroc
Drapeau du Maroc FAR de Rabat 2 1 1 0 3 1 +2 50,00
Drapeau du Maroc Raja de Casablanca 2 1 0 1 3 2 +1 50,00
Drapeau du Maroc WA Casablanca 4 3 0 1 4 3 +1 75,00
Drapeau du Nigeria Nigeria
Drapeau du Nigeria Heartland FC 4 2 2 0 5 3 +2 50,00
Drapeau du Nigeria Julius Berger FC 2 1 1 0 3 2 +1 50,00
Drapeau du Nigeria Shooting Stars FC 2 0 1 1 1 2 -1 00,00
Drapeau de la République démocratique du Congo Rép Dém Congo et Drapeau du Zaïre Zaïre [A 5]
Drapeau de la République démocratique du Congo TP Mazembe 4 1 1 2 6 5 +1 25,00
Drapeau du Zaïre AS Vita Club 4 3 0 1 8 3 +5 75,00
Équipe J G E D BP BC Diff  %V
Drapeau de la République du Congo Rép Congo
Drapeau de la République du Congo Étoile du Congo 2 1 1 0 4 2 +2 50,00
Drapeau du Sénégal Sénégal
Drapeau du Sénégal ASC Diaraf 2 0 1 1 0 1 -1 00,00
Drapeau du Sénégal ASEC Ndiambour 2 1 1 0 6 3 +3 50,00
Drapeau du Sénégal SONACOS 2 0 2 0 1 1 0 00,00
Drapeau de Sierra Leone Sierra Leone
Drapeau de Sierra Leone Real Republicans 2 2 0 0 3 1 +2 100,00
Drapeau de la Somalie Somalie
Drapeau de la Somalie Horsed FC [A 6] 2 2 0 0 2 1 +1 100,00
Drapeau du Soudan Soudan
Drapeau du Soudan Al Hilal 2 1 0 1 1 1 0 50,00
Drapeau du Soudan Al Merreikh 2 1 0 1 4 4 0 50,00
Drapeau du Tchad Tchad [A 7]
Drapeau du Tchad Tout-Puissant Elect Sports 2 1 0 1 6 1 +5 50,00
Drapeau du Tchad Aslad Moundou 2 2 0 0 0 0 0 100,00
Drapeau du Togo Togo
Drapeau du Togo ASKO Kara 2 2 0 0 10 0 +10 100,00
Drapeau de la Tunisie Tunisie
Drapeau de la Tunisie Club africain 2 1 1 0 2 1 +1 50,00
Drapeau de la Tunisie CS Sfax 2 0 0 2 0 3 -3 00,00
Drapeau de la Tunisie ÉS Sahel 8 3 0 5 4 10 -6 37,50
Drapeau de la Tunisie ES Tunis 2 1 0 1 2 2 0 50,00
Drapeau de la Zambie Zambie
Drapeau de la Zambie Nkana Red Devils 2 1 0 1 1 1 0 50,00
Drapeau de la Zambie Zanaco FC 2 1 0 1 3 1 +2 50,00
Drapeau du Zimbabwe Zimbabwe
Drapeau du Zimbabwe Dynamos FC 4 2 1 1 7 4 +3 50,00
Drapeau du Zimbabwe Motor Action FC 2 1 0 1 2 2 0 50,00
  • Le bilan africain par clubs affrontés démontre une fois de plus les statistiques exceptionnelles de la JSK en compétitions africaines. Si l'on regarde de plus près ses statistiques on s'aperçoit que la JSK possède un pourcentage de victoires supérieur ou égal à 50,00 % pour 46 clubs sur 56 affrontés. Toutefois en ce qui concerne les moins bons résultats, ils proviennent des nations qui sont ses bêtes noires. On remarque que ce n'est parfois que l'œuvre d'un seul club ou deux parmi tant d'autres de cette même nation affrontée, qui le pourcentage de victoire faible. On peut citer, par exemple, les deux clubs tunisiens que sont: le CS Sfax contre qui elle a perdu lors des deux matchs les opposant et l'ÉS Sahel (pourcentage de victoire de 37,50 % en huit matchs), mais également les deux clubs sénégalais : l'ASC Diaraf et SONACOS avec un pourcentage de victoire nul, 00,00 % pour chaque fois deux matchs disputés. Le club camerounais du Cotonsport Garoua (pourcentage de victoire de 33,33 % en six matchs) et le club égyptien d'Al Ahly SC (pourcentage de victoire de 25,00 % sans les forfaits) sont également des adversaires que la JSK a peu battu dans son histoire.

Formats de compétition[modifier | modifier le code]

Il existe plusieurs compétitions africaines de clubs. Toutes ont connu des changements, des modifications importantes, pour disparaître, être refondues ou renommées. À une époque où l'on pouvait en compter quatre, il n'existe plus que deux compétitions majeures du football africain de nos jours. Cependant la JS Kabylie a participé à toutes les compétitions africaines des clubs existantes ou ayant existé, avec la réussite ou non que l'on connait, et inscrites à son palmarès.

Ligue des champions et/ou Coupe des clubs champions[modifier | modifier le code]

Pour le moment, la JS Kabylie a disputé quinze éditions de la plus prestigieuse des Coupes d'Afrique de football de clubs (la C1). Il s'agit du club algérien le plus expérimenté dans cette compétition (en nombre de participations et de matchs joués). Cette compétition africaine eut deux formats : tout d'abord sous le nom de Coupe d'Afrique des Clubs Champions entre les années 1964 et 1996; puis sous le nom Ligue des Champions de la CAF depuis l'année 1997.

En effet, durant l'année 1997, le système change et adopte le format Ligue des Champions, sur le modèle européen. Ceci a été voulu par les instances de la CAF, dans le but de faire participer le plus grand nombre de clubs, et d'ajouter un club en plus par nation majeure du football africain.

Cette ancienne Coupe d'Afrique des clubs champions, a subi deux changements. Premièrement de 1997 à 2001, la C1 adopte le format Ligue des Champions, sur le modèle européen donc, avec l'introduction d'une phase de poule au stade des quarts de finale. Il s'agit de deux poules de quatre équipes chacune, qualifiées des huitièmes de finale, qui s'affrontent, en match aller et retour. Ensuite les premiers de chaque groupe se disputent le titre, en match aller et retour. Deuxièmement, depuis 2002, un stade des demi-finales est instauré, après la phase de poules. En effet, les deux premiers de chaque poule se croisent pour s'affronter en demi-finale, en match aller et retour (les premiers affrontent les deuxièmes de l'autre groupe), puis les deux vainqueurs se disputent le titre en finale aller et retour également.

Bien qu'ayant été championne d'Algérie de football en 1973 (sous le nom JS Kawkabi), la JSK ne participe aux compétitions africaines qu'à partir de l'édition 1978. En effet, les clubs algériens ne participèrent aux compétitions internationales africaines que depuis l'année 1976, qui vit pour la deuxième fois une équipe algérienne y participer. C'est le MC Alger, qui remporta la compétition dès sa première participation. En 1970, le CR Belouizdad fut le premier représentant algérien dans cette compétition, mais déclara forfait pour le match retour des seizièmes de finale de la compétition malgré sa victoire 5 buts à 3 face au club sénégalais de l'ASC Jeanne d'Arc. Les dirigeants du club sénégalais avaient menacé ceux du CRB et leurs promettaient l'enfer au match retour, pour manifester leurs mécontentements à l'issue de la rencontre. Prenant ces menaces au sérieux, le CRB préféra déclarer forfait. Il aura fallu attendre six ans pour qu'un club algérien participe de nouveau. La JSK, le troisième club algérien de l'histoire à jouer la compétition, participa à neuf éditions de la Coupe d'Afrique des clubs champions et six éditions de la Ligue des Champions de la CAF.

Sa première participation qui fut dans le système Coupe des clubs champions date de l'année 1978, et sa dernière participation en 1996, soit la dernière année où ce système fut joué. Concernant le format Ligue des Champions, sa première participation l'a été au cours de l'édition 2006 de la compétition.

Coupe des coupes[modifier | modifier le code]

La Coupe d'Afrique des vainqueurs de coupe, appelée également Coupe africaine des vainqueurs de coupe ou abrégée en Coupe des coupes était une compétition africaine qui s'est déroulée entre les années 1975 et 2003.

Elle constituait jusqu'à la dernière édition de celle-ci en 2003, la deuxième compétition majeure des clubs africains sur la scène continentale, après sa grande sœur de la Coupe d'Afrique des clubs champions.

Abrégée également en C2, cette compétition rassemblait tous les clubs africains vainqueurs de la coupe nationale de leur championnat de football, et s'affrontaient sous forme de match aller-retour à élimination directe.

Cette compétition disparaît donc après l'édition 2003. Les vainqueurs des coupes sont directement intégrés en Coupe de la CAF, l'ex C3, qui pour le coup est renommée en Coupe de la confédération. Cette nouvelle compétition deviendra la "deuxième" compétition africaine des clubs.

La JS Kabylie est le seul club algérien à avoir remporté cette compétition en 1995, mais le deuxième à parvenir en finale, après le NA Hussein Dey, en 1978. Elle ne participe qu'à deux éditions seulement de cette compétition, en 1993 et 1995.

Coupe de la CAF et/ou de la confédération[modifier | modifier le code]

La Coupe de la Confédération africaine de football, abrégé en Coupe de la CAF, puis devenue en 2004, Coupe de la Confédération, est une compétition africaine des clubs de football. Elle fut créée en 1992 sous le même modèle que la Coupe UEFA en Europe.

Cette compétition constituait jusqu'en 2003 la troisième compétition de club sur le continent africain, la C3. À la suite des réformes du football dans le monde qui vit la disparition de la Coupe des vainqueurs de coupes, cette compétition devient la deuxième du continent dans l'ordre d'importance, en absorbant comme le modèle européen les clubs vainqueurs des coupes nationales.

Cette compétition a subi trois changements, dont deux après le nouveau format établi en 2004. En effet de 1992 à 2003, la compétition se déroulait sous un format à élimination directe, en match aller et retour. Le premier changement intervient en 2004, avec une phase de poule au stade des quarts de finale, comme la Ligue des champions, où les vainqueurs des huitièmes de finale, en plus des reversés de la ligue des champions, sont répartis en deux poules ; les premiers de chaque groupe s'affrontant en finale directement. De plus, depuis 2004 en huitième de finale, les perdants des huitièmes de finale de la Ligue des champions sont reversés en Coupe de la Confédération et affrontent les huitièmes de finalistes de cette coupe. Quant au second changement, il intervient au cours de l'édition 2009, avec un cap des demi-finales ajouté à la suite de la phase de poule des quarts de finale, où dans ce format-ci, ce sont les deux premiers de chaque groupe qui se croisent en demi-finale, et les vainqueurs se disputant le titre en finale.

La JS Kabylie a disputé cette compétition à cinq reprises, dont une fois en tant que reversée de la Ligue des champions, quatre fois dans l'ancien système (2000, 2001, 2002 et 2003) et une fois dans le nouveau système (2008); mais jamais encore avec le cap ajouté des demi-finales. En cinq participations, la JSK remporte trois titres, les trois successivement et dans le système Coupe de la CAF.

Supercoupe d'Afrique[modifier | modifier le code]

La JS Kabylie possède, nous l'avons vu, un palmarès international conséquent. Pour pouvoir participer à cette compétition qu'est la supercoupe d'Afrique de football. Il fallait de l'année 1992 jusqu'à l'année 2003, soit remporter la Coupe d'Afrique des clubs champions (devenu ligue des champions de la CAF et abrégée aussi en C1) ou la Coupe d'Afrique des vainqueurs de coupes (abrégée aussi en C2 qui disparu en 2003). Par contre à partir de l'année 2004, il fallait soit toujours gagner la Ligue des champions de la CAF ou la Coupe de la confédération (ex Coupe de la CAF abrégée aussi en C3).

La JSK avec deux coupes d'Afrique des clubs champions, une coupe d'Afrique des vainqueurs de coupes et trois coupes de la confédération, aurait pu potentiellement participer à six éditions de la Supercoupe d'Afrique de football. Cependant ses trois victoires en Coupe de la CAF l'ont été avant l'année 2004 durant l'ancien système ce qui ne permettait pas à la JSK d'y participer. Concernant la Coupe d'Afrique des clubs champions remportée en 1990 par le club, il n'y eut pas d'édition de la Supercoupe d'Afrique de football, pour la simple et bonne raison que cette compétition n'a commencé réellement qu'en 1992.

Néanmoins en 1982, à la suite de la victoire de la JSK en coupe d'Afrique des clubs champions, en Côte d'Ivoire, un tournoi amical eut lieu, et celle-ci fut invitée. Ce tournoi s'appelait coupe de la fraternité. La JS Kabylie se hissera en finale de ce tournoi et gagnera contre l'Union Douala, club camerounais, après un match âpre et disputé aux tirs au but. Beaucoup de sites internet relatant le parcours africain de la JSK, dont le site officiel même du club, atteste cette victoire en 1982, comme étant une Supercoupe d'Afrique, car c'est un match qui a opposé les deux vainqueurs des deux coupes d'Afrique C1 et C2. Même s'il s'agit d'une "sorte de supercoupe d'Afrique", ceci est totalement faux.

Sa seule participation à cette compétition l'a été en 1996, à la suite de sa victoire en Coupe d'Afrique des vainqueurs de coupe. La JSK ne l'a jamais disputée encore en tant que vainqueur de la Ligue des champions de la CAF, ou en tant que vainqueur de la Coupe de la confédération.

1978 : Coupe d'Afrique des Clubs Champions[modifier | modifier le code]

Après avoir remporté le titre de Champion d'Algérie en 1977, les canaries (dont le nom à l'époque était JE Tizi-Ouzou Jeunesse Électronique de Tizi-Ouzou) sont donc qualifiés pour disputer la "Coupe d'Afrique des Clubs Champions" de l'édition 1978, pour la première fois de leur histoire.

Ils entament la compétition directement au deuxième tour, l'équivalent pour cette édition d'un huitième de finale, face au club libyen ayant pour nom Al Tahaddy Benghazi. Il s'agit du premier match africain mais le troisième toutes compétitions internationales confondues (en comptant la Coupe du Maghreb des clubs champions en 1973) de l'histoire de la JSK. C'est un moment historique pour le club, qui devient cette année, le troisième club algérien (après le CR Belouizdad et le MC Alger) à participer à la compétition africaine, surnommée aussi C1.

La formation libyenne, avait dû se défaire au premier tour de la compétition, l'équivalent pour cette édition d'un seizième de finale de la formation éthiopienne du Medr Bahur (trois buts à un à l'aller, deux buts à trois au retour, cinq buts à quatre au cumulé des deux matchs).

Match Tour Club Aller Total Retour Club Match
01 Huitième de finale Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 1-0 3-0 2-0 Drapeau de la Libye Al Tahaddy Benghazi 02
03 Quart de finale Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 3-2 3-3 (r) 0-1 Drapeau du Zaïre AS Vita Club 04

Pour sa première participation en Coupe d'Afrique des clubs champions, la JSK s'arrête en quart de finale de la compétition, face à la redoutable formation de l'AS Vita Club, équipe championne du Zaïre à cette époque (qui sera plus tard une équipe de la République démocratique du Congo).

Les canaries peuvent nourrir quelques regrets, d'autant plus qu'au cumulé des deux matchs de ce quart de finale, une égalité parfaite trois buts partout, contraint la JSK à quitter la compétition en raison de la règle des buts marqués à l'extérieur.

1981 : Coupe d'Afrique des Clubs Champions[modifier | modifier le code]

La JS Kabylie, qui garde toujours son nom à l'époque de JE Tizi-Ouzou (Jeunesse Électronique de Tizi-Ouzou), disputera sa deuxième Coupe d'Afrique des clubs champions, pour l'édition 1981, soit trois ans après sa première apparition dans la plus prestigieuse des coupes d'Afrique, surnommé C1, où elle s'arrêta en quart de finale.

Contrairement à sa première participation, la JSK commencera par un seizième de finale, en raison d'un plus grand nombre de participants et ici sera opposé pour son premier match face au champion de Libye, Al Ahly Tripoli.

Match Tour Club Aller Total Retour Club Match
05 Seizième de finale Drapeau de la Libye Al Ahly Tripoli 0-0 1-2 1-2 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 06
07 Huitième de finale Drapeau de la Somalie Horsed FC 1-2 Forfait Forfait1 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 08
09 Quart de finale Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 3-0 5-2 2-2 Drapeau du Zimbabwe Dynamos FC 10
11 Demi-finale Drapeau de l'Algérie JS Kabylie Forfait Forfait2 Forfait Drapeau de l'Égypte Al Ahly SC 12
13 Finale Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 4-0 5-0 1-0 Drapeau du Zaïre AS Vita Club 14

1Le club somalien de football du Horsed FC, après avoir perdu à l'aller deux buts à un chez elle, déclare forfait pour le match retour, la JS Kabylie se qualifie donc pour le deuxième quart de finale de son histoire dans cette compétition.

2La JSK devait disputer sa première demi-finale de la compétition face à la formation égyptienne d'Al Ahly SC. Cette dernière déclara forfait à la suite de l'assassinat d'Anouar el-Sadate, président de l'Égypte à cette époque.

Pour sa deuxième participation à cette prestigieuse compétition, la JS Kabylie frappe fort en s'adjugeant pour la première fois le titre de champion d'Afrique, il s'agit alors de sa première victoire en coupe d'Afrique, la deuxième pour un club algérien, après la victoire du MC Alger, en 1976.

Même si elle n'a pas joué contre trois adversaires dans cette compétition, à la suite des forfaits du Horsed FC pour le match retour des huitièmes de finale et du Ahly du Caire pour les deux matchs des demi-finales; la JSK à démontrer qu'elle était digne d'être championne.

Finales de la Coupe d'Afrique des Clubs Champions 1981
Match aller

Lieu : Stade du 1er-Novembre-1954, (35 000 spectateurs), Tizi Ouzou, Algérie.

Date : .

Score : Drapeau de l'Algérie Jeunesse sportive de Kabylie 4 - 0 Association sportive Vita Club Drapeau de la Zambie.

Effectif de la JS Kabylie : Amara, Larbes, Maghrici, Adghigh, Iboud Capitaine, Baris, Belahcène, Fergani, Aouis, Bahbouh, Abdeslam K.

Remplaçants de la JS Kabylie : Harb, Sadmi, Lakhdari, Belhadji, Abdeslam R.

Buts de la JS Kabylie : Bahbouh But inscrit après 16 minutes 16e et But inscrit après 38 minutes 38e, Belahcène But inscrit après 56 minutes 56e, Larbès But inscrit après 65 minutes 65e (pén.).

Avertissements JS Kabylie : Néant

Entraîneurs de la JS Kabylie : Drapeau de l'Algérie Mahieddine Khalef et Drapeau de la Pologne Stefan Zywotko.

Effectif de l'AS Vita Club : Tobilandu, Anzamba, M'Balla, N'Guattala, M'Peti, Kondi, N'Koma(Remplacé après 75 minutes 75e), N'Poma(Entré après 75 minutes 75e ), Kongre((Remplacé après 62 minutes 62e), M'Baya((Entré après 62 minutes 62e ), Babutaka, Katshimuka.

Remplaçants de l'AS Vita Club : M'Baya, Lobilo, Kadima, Sandja, Mutufirla.

Avertissements de l'AS Vita Club : Babutaka Averti après 9 minute(s) 9e, M'Balla Averti après 25 minute(s) 25e, N'Koma Averti après 62 minute(s) 62e.

Entraîneur du Nkana : Drapeau de la Zambie Kalambay.

Arbitre : Drapeau de la Tunisie M. Bennacer.

Assistants : Drapeau de la Tunisie M. Lakhrout. et Drapeau de la Tunisie M. Nadji.

Commissaire du Match : Drapeau du Togo M. Ekowo.

Rapport du match aller : Rapport match finale aller

Remise du trophée :
Mouloud Iboud, au Stade du 20 mai de Kinshasa, recevant le trophée de la Coupe d'Afrique des clubs champions 1981 remporté par la JE Tizi-Ouzou.
Match retour

Lieu : Stade du 20 mai (20 000 spectateurs), Kinshasa, Zambie.

Date : .

Score : Drapeau de la Zambie Association sportive Vita Club 0 - 1 Jeunesse sportive de Kabylie Drapeau de l'Algérie. Effectif de l'AS Vita Club : Tobilandu, Anzamba, M'Balla, N'Guattala, M'Peti, Kondi, Tegoma, N'Koma, Babutaka, Katshimuka.

Remplaçants de l'AS Vita Club : M'Baya, Lobilo, Kadima, Sandja, Mutufirla.

Avertissements de l'AS Vita Club : Néant.

Entraîneur du Nkana : Drapeau de la Zambie Kalambay.

Effectif de la JS Kabylie : Amara, Larbes, Maghrici, Adghigh, Iboud Capitaine, Baris, Belahcène, Fergani, Aouis, Bahbouh, Abdeslam K.

Remplaçants de la JS Kabylie : Harb, Sadmi, Lakhdari, Belhadji, Abdeslam R.

Buts de la JS Kabylie : Belahcène But inscrit après 49 minutes 49e.

Avertissements JS Kabylie : Néant

Entraîneurs de la JS Kabylie : Drapeau de l'Algérie Mahieddine Khalef et Drapeau de la Pologne Stefan Ziwotko.

Arbitre : Drapeau du Sénégal M. Chiekh M'Bay.

Commissaire du Match: Drapeau de la Gambie M. Saye Omar.

Rapport du match retour: Rapport match finale retour

En effet, en finale du tournoi, elle bat l'AS Vita Club, Champion d'Afrique en 1973, sur le score sans appel de quatre buts à zéro à l'aller chez elle, puis un but à zéro à l'extérieur (au cumulé des deux matchs cinq buts à zéro). Elle se venge ainsi de son bourreau, celui-là même qui l'avait stoppé au stade des quarts de finale de la compétition, lors de sa première participation à la compétition, en 1978.

1982 : Coupe d'Afrique des Clubs Champions[modifier | modifier le code]

Un an après son premier sacre dans cette compétition, l'équipe du Djurdjura, en tant que championne d'Afrique en titre, et forte de son fabuleux doublée Championnat d'Algérie-Coupe d'Afrique; s'apprête à disputer pour la troisième fois la compétition.

C'est sa deuxième année consécutive et elle est opposée au champion du Soudan, le club Al Hilal au deuxième tour de la compétition, l'équivalent d'un seizième de finale de la compétition. Elle fut exempt du premier tour de cette édition, l'équivalent d'un trente-deuxième de finale.

Match Tour Club Aller Total Retour Club Match
15 Seizième de finale Drapeau du Soudan Al Hilal 1-0 1-1 (4-1) t.a.b 0-1 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 16

Son aventure dans cette édition sera de courte durée, car dès le premier tour de la compétition, la JSK sera contrainte de la quitter sans avoir eu le temps de montrer son talent, pour la première fois de son histoire. En effet, après un score de parité à l'aller comme au retour par un but à zéro, donnant une égalité parfaite au cumulé des deux matchs d'un but partout; les canaries s'inclineront aux tirs au but, par quatre buts à un.

Néanmoins les canaries se consoleront, en remportant pour la cinquième fois de leur histoire le Championnat d'Algérie, la même année.

1983 : Coupe d'Afrique des Clubs Champions[modifier | modifier le code]

Après avoir obtenu le titre de "champion d'Algérie" durant la saison 1982-1983, la JSK dispute l'édition 1983 de la Coupe d'Afrique des clubs champions.

Il s'agit là, de sa quatrième participation dans cette compétition, soit la troisième consécutivement. Elle aborde le tournoi au stade des seizièmes de finale, face au champion de Libye, Al Ahly Tripoli.

C'est la deuxième fois que la JSK rencontre cette équipe libyenne à ce stade de la compétition. Les canaries furent exempts de premier tour de la compétition, l'équivalent du trente-deuxième de finale.

Match Tour Club Aller Total Retour Club Match
17 Seizième de finale Drapeau de la Libye Al Ahly Tripoli 1-3 2-6 1-3 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 18
19 Huitième de finale Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 0-1 0-1 0-0 Drapeau du Sénégal ASC Diaraf 20

La JSK s'arrêta en huitième de finale de cette édition, pour la première fois de son histoire. Elle fut contrainte de quitter la compétition après sa rencontre face à la formation sénégalaise de l'ASC Diaraf, champion du Sénégal.

Elle s'inclina chez elle sur le score d'un but à zéro et concéda le nul à l'extérieur zéro but partout, offrant au cumulé des deux matchs le gain du match aux sénégalais.

Cependant, les jaunes et verts se rattraperont en gagnant le Championnat d'Algérie de football la même année, pour la sixième fois de leur histoire. Ils conservent leur tire, et sont désormais "double champion d'Algérie".

1984 : Coupe d'Afrique des Clubs Champions[modifier | modifier le code]

La JSK est "double championne d'Algérie" en titre, et participe pour la cinquième fois de son histoire, à la prestigieuse Coupe d'Afrique des clubs champions. Il s'agit également de leur quatrième participation consécutive, pour cette édition de la prestigieuse Coupe des clubs champions africains.

Elle aborde la compétition au stade des seizièmes de finale, face à une formation du Sierra Leone, ayant pour nom Real Republicans. Comme les éditions précédentes, la JS Kabylie, sera une nouvelle fois dispensé de premier tour de la compétition, l'équivalent d'un trente-deuxième de finale.

Match Tour Club Aller Total Retour Club Match
21 Seizième de finale Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 1-0 3-1 2-1 Drapeau de Sierra Leone Real Republicans 22
23 Huitième de finale Drapeau de l'Algérie JS Kabylie Forfait Forfait 1 Forfait Drapeau de la Guinée-Bissau Sporting de Bissau 24
25 Quart de finale Drapeau du Zimbabwe Dynamos FC 2-0 2-2 (2-3) t.a.b 0-2 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 26
27 Demi-finale Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 3-1 3-4 0-3 Drapeau de l'Égypte Zamalek 28

1 La formation guinéenne du Sporting de Bissau, déclara forfait. La JS Kabylie, n'aura donc pas à jouer ce huitième de finale, gagnant par forfait de l'adversaire, et se qualifie pour la troisième fois de son histoire en quart de finale de la Coupe d'Afrique des clubs champions.

Une fois de plus les canaries réalisent un bon tournoi, mais n'iront pas plus loin que le stade des demi-finales de la compétition. C'était pourtant, la deuxième fois de son histoire que la JSK y parvenait; la première fois avait été lors de l'édition 1981 de son premier sacre africain.

Elle sera stoppée dans son élan, face à la redoutable formation égyptienne du Zamalek, futur vainqueur de l'épreuve pour la première fois, lors de cette édition, d'une différence d'un but.

En effet, bien qu'ayant gagné à domicile sur le score de trois buts à un, les canaries s'inclineront en Égypte, sur le score de trois buts à zéro, donnant au cumulé des deux matchs quatre buts à trois, et donc le gain du match, pour la formation égyptienne.

1986 : Coupe d'Afrique des Clubs Champions[modifier | modifier le code]

Après un an d'absence dans la plus prestigieuse des compétitions africaines, la JSK, représente de nouveau le football algérien. Elle se qualifie pour cette édition de la Coupe d'Afrique des clubs champions, par le biais de son titre de "champion d'Algérie", remporté lors de la saison 1984-1985 Il s'agit de sa sixième participation en C1; elle commencera la compétition face club burkinabé, de l'Étoile Filante Ouagadougou, en seizième de finale. L'équipe en raison des bons résultats des clubs algériens dans cette compétition, est exempt de nouveau du premier tour de la compétition, l'équivalent du trente-deuxième de finale.

Match Tour Club Aller Total Retour Club Match
29 Seizième de finale Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 5-0 6-1 1-1 Drapeau du Burkina Faso Étoile Filante Ouagadougou 30
31 Huitième de finale Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 2-1 2-2 (r) 0-1 Drapeau de la Tunisie ÉS Tunis 32

Pour son retour dans la compétition, après un an d'absence, la JSK s'arrête de nouveau en huitième de finale la Coupe d'Afrique des clubs champions, pour la troisième fois de son histoire. Le club tunisien de l'Espérance de Tunis, lui barre la route, après pourtant une égalité parfaite au cumulé des deux matchs de deux buts partout. La JSK, perd la rencontre, en raison de la règle du but inscrit à l'extérieur, en ayant gagné deux buts à un à domicile, mais en s'inclinant à Tunis sur le score d'un but à zéro.

1990 : Coupe d'Afrique des Clubs Champions[modifier | modifier le code]

Quatre années ont passé, depuis sa dernière apparition en Coupe d'Afrique des clubs champions. Cette année, la JSK revient dans la cour des grands d'Afrique, forte de son titre de "champion d'Algérie" acquis lors de la saison 1988-1989, afin d'y disputer la compétition. Il s'agit ici de sa septième participation, qu'elle commence au stade des seizièmes de finale face à la formation togolaise de l'ASKO Kara. Elle est exempte de premier tour, l'équivalent du trente-deuxième de finale de la compétition.

Match Tour Club Aller Total Retour Club Match
33 Seizième de finale Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 6-0 10-0 4-0 Drapeau du Togo ASKO Kara 34
35 Huitième de finale Drapeau de la République du Congo Étoile du Congo 2-2 2-4 0-2 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 36
37 Quart de finale Drapeau du Kenya AFC Leopards 2-1 2-4 0-3 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 38
39 Demi-finale Drapeau du Ghana Asante Kotoko 1-0 1-2 0-2 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 40
41 Finale Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 1-0 1-1 (5-3) t.a.b 0-1 Drapeau de la Zambie Nkana Red Devils 42

La JSK, écrit ici l'une des plus belles pages de son histoire, en s'adjugeant un deuxième titre dans la compétition. Il s'agit d'un jour historique pour le football algérien, car la formation kabyle, est devenu le premier club algérien "double vainqueur" dans cette épreuve.

Les canaries réalisent un excellent tournoi, qu'ils ont maitrisé de main de maître, en témoigne leur sang froid lors de la finale de cette compétition. En effet, ils rencontrent en finale de l'épreuve la formation zambienne du Nkana Red Devils, et à la suite de l'égalité parfaite d'un but partout au cumulé des deux matchs (un but à zéro, à l'aller pour la JSK et un but à zéro au retour pour le Nkana), les canaries s'imposent dans l'épreuve des tirs aux buts cinq buts à trois.

Finales de la Coupe d'Afrique des Clubs Champions 1990
Match aller

Lieu : Stade du 5 juillet 1962, (70 000 spectateurs), Alger, Algérie.

Date : .

Score : Drapeau de l'Algérie Jeunesse sportive de Kabylie 1 - 0 Nkana Red Devils Drapeau de la Zambie.

Effectif de la JS Kabylie : Amara, Sadmi, Adghigh, Rahmouni, Meftah, Karouf, Ladjadj (Remplacé après ? minutes ?e) Benkaci (Entré après ? minutes ?e ), Adane, Saïb, Aït Tahar, Medane.

Buts de la JS Kabylie : Rahmouni But inscrit après 47 minutes 47e (pén.).

Avertissements JS Kabylie : Medane Averti après ? minute(s) ?e, Saïb Averti après ? minute(s) ?e.

Entraîneurs de la JS Kabylie : Drapeau de la Pologne Stefan Zywotko et Drapeau de l'Algérie Ali Fergani.

Effectif du Nkana : Shonga, Chizumira, Modon, Malitoli, Phiri, Amos Bwalya, Chishimba, Muselepete, Sakala, Masela, Kenneth Malitoli, Sikawze (Remplacé après ? minutes ?e) Kazika (Entré après ? minutes ?e ).

Avertissements Nkana : Chishimba Averti après ? minute(s) ?e, Modon Averti après ? minute(s) ?e, Malitoli Averti après ? minute(s) ?e, Kazika Averti après ? minute(s) ?e, Chizumora Averti après ? minute(s) ?e.

Entraîneur du Nkana : Drapeau de la Zambie Moses Simwala.

Arbitre : Drapeau du Sénégal M. Badara Sène.

Rapport du match aller : Rapport match finale aller

Remise du trophée :
Remise du trophée au capitaine de la JS Kabylie Sadmi Hamid. La photo fut prise le à l'issue du match retour de la finale de la Coupe d'Afrique des clubs champions
.
Match retour

Lieu : Scriveners Stadium (35 000 spectateurs), Kitwe, Zambie.

Date : .

Score : Drapeau de la Zambie Nkana Red Devils 1 - 0 puis (3 - 5) t.a.b Jeunesse sportive de Kabylie Drapeau de l'Algérie.

Effectif du Nkana : Shonga, Chishimba, Chizumira, Modon, Malitoli, Amos Bwalya, Muselepete, Kabwe (Remplacé après ? minutes ?e) Kunda (Entré après ? minutes ?e ), Sakala, Masela, Kenneth Malitoli, Chambeshi (Remplacé après ? minutes ?e) Sikawze (Entré après ? minutes ?e ).

Buts du Nkana : Amos Bwalya But inscrit après 80 minutes 80e (pén.).

Avertissements Nkana : Chizumora Averti après ? minute(s) ?e, Muselepete Averti après ? minute(s) ?e.

Entraîneur du Nkana : Drapeau de la Zambie Moses Simwala.

Effectif de la JS Kabylie : Amara, Sadmi, Adghigh(Remplacé après ? minutes ?e) Hafaf (Entré après ? minutes ?e ), Meftah, Karouf, Ladjadj , Adane, Saïb (Remplacé après ? minutes ?e) Aït Tahar (Entré après ? minutes ?e ), Djahnit, Medane.

Avertissements JS Kabylie : Amara Averti après ? minute(s) ?e, Djahnit Averti après ? minute(s) ?e.

Entraîneurs de la JS Kabylie : Drapeau de la Pologne Stefan Zywotko et Drapeau de l'Algérie Ali Fergani.

Arbitre : Drapeau de la Mauritanie M. Idrissa Sarr.

Rapport du match retour: Rapport match finale retour

La performance est d'autant plus remarquable que la séance des tirs au but a été réalisée à l'extérieur, en Zambie, sur le terrain du Nkana Red Devils. La JSK en remportant la compétition cette année succède à l'ES Sétif, vainqueur de l'épreuve lors l'édition 1988.

Lorsque la JSK, disputait cette finale, il s'agissait de la cinquième finale d'un club algérien dans cette compétition. En effet bien qu'elle succède à l'ES Sétif en tant que "vainqueur", la JSK succède aussi au MC Oran en tant que club algérien participant à la finale de la Coupe d'Afrique des clubs champions (la cinquième finale d'un club algérien), après la finale perdue du club oranais, l'année précédente en 1989

Néanmoins aucun autre club algérien n'avait encore réussi cet exploit de gagner deux fois cette épreuve prestigieuse.

1991 : Coupe d'Afrique des Clubs Champions[modifier | modifier le code]

Forte de son titre de championne d'Afrique acquise en 1990, la JSK revient dans la compétition, un an seulement après son exploit. Elle est "doublement qualifiée", car elle a réussi le doublée Coupe d'Afrique-Championnat d'Algérie; le gain d'une de ses deux compétitions étant qualificative.

Il s'agit ici de sa huitième participation, qu'elle commencera au stade des seizièmes de finale face à la formation tchadienne du TP Elect Sports, et sa deuxième consécutive. À noter également qu'elle sera exempt de premier tour, l'équivalent du trente-deuxième de finale de la compétition.

Match Tour Club Aller Total Retour Club Match
43 Seizième de finale Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 6-0 6-1 0-1 Drapeau du Tchad Tout-Puissant Elect Sports 44
45 Huitième de finale Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 1-0 1-3 0-3 Drapeau du Maroc WA Casablanca 46

Pour la quatrième fois de son histoire, le parcours de la JSK en Coupe d'Afrique des clubs champions s'arrête en huitième de finale, une année après son "second titre" dans cette même compétition.

Elle s'inclinera contre plus forte qu'elle, face au club marocain du WA Casablanca. En effet, bien qu'ayant gagné à domicile sur le score d'un but à zéro à Tizi Ouzou, les canaries s'inclineront par trois buts à zéro au Maroc.

1993 : Coupe d'Afrique des Vainqueurs de Coupes[modifier | modifier le code]

La JSK sort d'une saison catastrophique, en terminant au plus mauvais rang de son histoire, treizième de l'édition 1991-1992 du Championnat d'Algérie. Néanmoins, elle sauve sa saison en remportant tout de même un titre, la Coupe d'Algérie.

Grâce à sa victoire en Coupe d'Algérie, la JSK peut participer en compétition africaine; il s'agit ici de la Coupe d'Afrique des vainqueurs de coupe. C'est sa première participation dans cette coupe d'Afrique, surnommée C2, mais sa neuvième toutes compétitions africaines confondues.

Sa première participation en Coupe d'Afrique des vainqueurs de coupe, coïncide également avec la vingtième d'un club algérien.

Afin d'être complet, il faut savoir que la JSK, vainqueur de la Coupe d'Algérie, face à l'ASO Chlef, aurait pu participer également à l'édition 1993 de la Coupe arabe des vainqueurs de coupe.

Elle déclinera l'invitation, pour se consacrer à la compétition africaine, et laissera l'ASO Chlef finaliste de cette édition 1991-1992 de la Coupe d'Algérie y aller à sa place.

les canaries quant à eux se concentrent sur la compétition africaine et l'entament face au club mauritanien de l'ASC Snim, en seizième de finale. Il s'agit de son tout premier match de Coupe d'Afrique des vainqueurs de coupes, mais le quarante-sixième toutes compétitions africaines confondues.

Match Tour Club Aller Total Retour Club Match
47 (01) Seizième de finale Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 8-1 11-2 3-1 Drapeau de la Mauritanie ASC Snim 48 (02)
49 (03) Huitième de finale Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 4-0 4-3 0-3 Drapeau du Bénin AS Dragons FC de l'Ouémé 50 (04)
51 (05) Quart de finale Drapeau de la Côte d'Ivoire Africa Sports National 4-0 4-1 0-1 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 52 (06)

Pour sa première participation en Coupe d'Afrique des vainqueurs de coupe, la JSK réalisera un bon parcours mais échouera en quart de finale face à une équipe ivoirienne plus forte qu'elle. En effet malgré leur courte victoire à domicile au match retour sur le score d'un but à zéro, les jaunes et verts s'étaient lourdement inclinés au match aller à Abidjan, sur le score de quatre buts à zéro, face au futur vainqueur de l'épreuve, l'Africa Sports National.

À noter également que cette défaite par quatre buts à zéro, constituait la plus lourde défaite du club en compétition africaine et internationale.

1995 : Coupe d'Afrique des Vainqueurs de Coupes[modifier | modifier le code]

Après un an d'absence du football africain, la JS Kabylie, renoue avec la compétition africaine. Elle sort d'une saison 1993-1994 mitigée toutes compétitions confondues. Certes après avoir réalisé un bon parcours en Coupe d'Afrique des vainqueurs de coupe en 1993, les lions du Djurdjura termine à la troisième place du Championnat d'Algérie de la saison 1993-1994. Cette troisième place est excellente, mais non qualificative à l'époque pour une compétition internationale des clubs.

La JSK remporte la Coupe d'Algérie cette même saison 1993-1994.

Grâce à sa victoire en Coupe d'Algérie, la JSK peut donc participer une nouvelle fois en Coupe d'Afrique des vainqueurs de coupe. C'est sa deuxième participation dans cette coupe d'Afrique, surnommée C2, mais sa dixième toutes compétitions africaines confondues.

La JSK, vainqueur de la Coupe d'Algérie, face à l'AS Aïn M'lila, aurait pu participer également à l'édition 1995 de la Coupe arabe des vainqueurs de coupe.

Elle décline une nouvelle fois l'invitation, pour se consacrer exclusivement à la compétition africaine, et laisse l'AS Aïn M'lila finaliste de cette édition 1993-1994 de la Coupe d'Algérie y aller à sa place.

La JSK quant à elle se concentre sur la compétition africaine et l'entame face au club ivoirien, le Stade d'Abidjan, dès les huitièmes de finale.

Match Tour Club Aller Total Retour Club Match
53 (07) Huitième de finale Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 2-0 2-1 0-1 Drapeau de la Côte d'Ivoire Stade d'Abidjan 54 (08)
55 (09) Quart de finale Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 3-1 4-3 1-2 Drapeau du Ghana Hearts of Oak 56 (10)
57 (11) Demi-finale Drapeau du Zimbabwe Motor Action FC 2-1 2-2 (r) 0-1 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 58 (12)
59 (13) Finale Drapeau du Nigeria Julius Berger FC 1-1 2-3 1-2 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 60 (14)

Pour sa seconde et dernière participation dans cette compétition, la JSK frappe fort en remportant son unique Coupe d' Afrique des vainqueurs de coupe. Elle écrit une nouvelle fois, l'une des plus belles pages de son histoire, en devenant le premier et seul club algérien à remporter cette compétition.

Les rencontres en finale de la compétition face à la redoutable formation nigérienne du Julius Berger Football Club, ont été très disputées. En effet après avoir arraché le nul à l'extérieur, au match aller, un but partout ; les canaries emmenés par leur capitaine Djamel Menad l'emportent au match retour, à domicile sur le score de deux buts à un ; après avoir été mené un but à zéro à la mi-temps. Finalement la JSK l'emporte donc au bout du suspens, trois buts à deux au cumulé des deux matchs de la finale, et s'octroie son premier et seul sacre dans cette compétition africaine.

Après avoir gagné deux Coupes d'Afrique des clubs champions, elle obtient donc son troisième titre africain avec cette coupe des vainqueurs de coupes, toutes compétitions africaines confondues.

C'est le deuxième club algérien seulement à accéder à une finale dans cette compétition, après le NA Hussein Dey en 1978 qui s'était incliné face au club guinéen Horoya AC.

C'est aussi la première Coupe d'Afrique remportée sous la présidence de Mohand Cherif Hannachi, durant l'année 1995 ; qui a vu notamment le club de la ville des genêts, réaliser un autre doublée Coupe d'Afrique-Championnat d'Algérie, avec la C2 cette fois ci. Il s'agit du seul doublé Coupe d'Afrique-Championnat d'Algérie, de ce type pour un club algérien.

La finale retour de la compétition disputé à domicile, par la JSK, face au club nigérien du Julius Berger Football Club, constitue certes le quarante-neuvième match toutes compétitions africaines confondues et le quatorzième match en Coupe d'Afrique des vainqueurs de coupe, mais aussi le dernier des jaunes et verts dans cette compétition étant donné qu'elle n'existe plus.

1996: Supercoupe de la CAF[modifier | modifier le code]

Au début de l'année 1996, la JS Kabylie venait de remporter la Coupe d'Afrique des vainqueurs de coupes face au club nigérien du Julius Berger Football Club, au match retour deux buts à un à Alger après avoir fait au Nigeria match nul un but partout.

C'est donc en tant que vainqueur de la Coupe d'Afrique des vainqueurs de coupe en 1995, que la JSK dispute la Supercoupe d'Afrique de football face au vainqueur de la Coupe d'Afrique des clubs champions la même année 1995, le club sud-africain du Orlando Pirates.

Il s'agit là, de la onzième participation des canaries en Coupe d'Afrique, toutes compétitions africaines confondues; mais sa première en Supercoupe de la CAF.

Match Date Vainqueur Résultat Finaliste Lieu Affluence
61 (01) 1996 Drapeau : Afrique du Sud Orlando Pirates 1-0 Drapeau : Algérie JS Kabylie Drapeau : Afrique du Sud Newlands Stadium, Le Cap 40 000

À noter également, que la JSK, qui dispute cette rencontre à l'extérieur, en Afrique du Sud, n'est pas anodine car il s'agit de son premier match en Supercoupe d'Afrique, mais son soixantième match africain, toutes compétitions africaines confondues.

Finale de la Supercoupe d'Afrique 1996
Match Supercoupe de la CAF 1996

Lieu : FNB Stadium (20 000 spectateurs), Soweto - Johannesburg, Afrique du Sud.

Date : .

Score : Drapeau de l'Afrique du Sud Orlando Pirates 1 - 0 Jeunesse sportive de Kabylie Drapeau de l'Algérie.

Effectif de l'Orlando : Williams Okpara, Hendrick Tsotsetsi, Mark Fish, Gavin Lane, Bernard Lushozi, Brandon Silent (Remplacé après 76 minutes 76e) Edwards Motale (Entré après 76 minutes 76e ), John Moeti, Dumisa Ngobe, Helmann Mkhalele (Remplacé après 46 minutes 46e) Mncwango, (Entré après 46 minutes 46e ), Bruce Ramokadi, Mark Batchelor.

Buts de l'Orlando : Bruce Ramokadi But inscrit après 54 minutes 54e.

Entraîneur de l'Orlando : Drapeau de la Russie Victor Bondarenko.

Effectif de la JS Kabylie : Omar Hamenad, Amari, Aziz Benhamlat (Remplacé après 82 minutes 82e) Djamel Menad (Entré après 82 minutes 82e ), Selmoune, Khati, Mahieddine Meftah, Adane, Karim Doudene, Mourad Rahmouni, Hadj Adlane, Fawzi Moussouni.

Entraîneurs de la JS Kabylie : Drapeau de l'Algérie Djaffar Harouni.

Arbitre : Drapeau de Maurice M. Lim Kee Chong.

Rapport du match de supercoupe de la CAF: Rapport match Supercoupe de la CAF 1996

Sans doute à cause d'un long périple pour l'équipe de la JSK qui a dû s'envoler aux antipodes du continent africain, les canaries usés et fatigués s'inclinent dans cette rencontre, sur le score d'un but à zéro et manquant de peu un premier trophée dans cette compétition.

C'est aussi à ce jour la seule finale d'un trophée africain perdu par la JS Kabylie, hors compétition régional nord-africaine (la JSK a perdu aussi une finale de Coupe du Maghreb des clubs champions en 1974).

1996 : Coupe d'Afrique des Clubs Champions[modifier | modifier le code]

La JSK sort d'une saison riche en rebondissement, elle vient d'effectuer le doublé Coupe d'Afrique-Championnat d'Algérie, en ayant remporté la Coupe d'Afrique des vainqueurs de coupe 1995 et le Championnat d'Algérie de football 1994-1995. C'est son troisième doublé Coupe d'Afrique-Championnat, mais le premier avec la C2. Sa victoire finale dans le Championnat d'Algérie, la qualifie pour la Coupe d'Afrique des clubs champions de l'édition 1996, après cinq années d'absence en C1.

Il s'agit de sa neuvième participation dans cette prestigieuse compétition africaine des clubs, et la douzième toutes compétitions africaines confondues. La JS Kabylie, entame la compétition, en seizième de finale, face au club capverdien, du FC Boavista. Elle est exempt de premier tour, l'équivalent d'un trente-deuxième de finale, comme les éditions précédentes.

À noter également, qu'avant le début de cette compétition, les canaries, ont disputé pour la première fois de leur histoire, la Supercoupe d'Afrique de l'édition 1996, après leur victoire en Coupe d'Afrique des vainqueurs de coupe en 1995, face au club sud-africain de l'Orlando Pirates, vainqueur de la Coupe d'Afrique des clubs champions en 1995. Les jaunes et verts s'étaient inclinés un but à zéro, à l'extérieur, en Afrique du Sud, manquant de peu un premier sacre pour eux et pour le football algérien dans cette compétition.

Match Tour Club Aller Total Retour Club Match
62 (47) Seizième de finale Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 2-0 4-1 2-1 Drapeau du Cap-Vert FC Boavista 63 (48)
64 (49) Huitième de finale Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 0-0 1-0 1-0 Drapeau du Burundi Fantastique Burundi 65 (50)
66 (51) Quart de finale Drapeau de l'Angola Petro Atlético Luanda 1-1 1-2 0-1 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 67 (52)
68 (53) Demi-finale Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 1-1 1-2 0-1 Drapeau du Nigeria Shooting Stars FC 69 (54)

Les Canaries, réalisent une fois de plus un parcours fantastique. Cette aventure s'arrêtera en demi-finale, face au club nigérien du Shooting Stars Football Club; pour la deuxième fois de leur histoire après l'édition 1984. En effet, elle peut nourrir quelques regrets car, après avoir concédé le nul un but partout à domicile, la JSK s'inclinera de la plus petite des marges un but à zéro, au Nigeria, donnant au cumulé des deux matchs deux buts à un, en faveur du Shooting Stars Football Club, futur finaliste de l'épreuve.

2000 : Coupe de la CAF[modifier | modifier le code]

La JSK participe de nouveau à la coupe d'Afrique, après sa dernière apparition en Coupe d'Afrique des clubs champions de l'édition 1996, il y a de cela quatre ans.

Après avoir terminé la saison 1998-1999, à la deuxième place du championnat et s'être arrêtée en demi-finale de Coupe d'Algérie de football, la JS Kabylie, entamera cette saison 1999-2000, par une participation en Coupe de la CAF.

Il s'agit là de sa première participation à la C3, mais sa treizième toutes compétitions africaines confondues.

Le tirage au sort des seizièmes de finale de la compétition, a désigné pour adversaire le club tchadien de l'Aslad Moundou, pour ce qui aurait dû être son cinquante-cinquième match africain.

En effet, à la suite du forfait de celui-ci, la JS Kabylie passe donc sans encombre le prochain tour, et est confrontée au club congolais du nom de TP Mazembe (le Tout Puissant Mazembé). Elle aborde donc véritablement sa campagne africaine au stade des huitièmes de finale.

Match Tour Club Aller Total Retour Club Match
70 (01) Seizième de finale Drapeau de l'Algérie JS Kabylie Forfait Forfait1 Forfait Drapeau du Tchad Aslad Moundou 71 (02)
72 (03) Huitième de finale Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 5-0 5-2 0-2 Drapeau de la République démocratique du Congo TP Mazembe 73 (04)
74 (05) Quart de finale Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 1-0 1-1 (4-1) (t.a.b) 0-1 Drapeau de la Tunisie ÉS Sahel 75 (06)
76 (07) Demi-finale Drapeau du Nigeria Heartland FC 1-1 2-3 1-2 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 77 (08)
78 (09) Finale Drapeau de l'Égypte Ismaily SC 1-1 1-1 (r) 0-0 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 79 (10)

1 À la suite du forfait du club tchadien, de l'Aslad Moundou, la JSK remporte donc son seizième de finale par forfait de l'adversaire et accède donc en huitième de finale de la compétition.

Les canaries écrivent à nouveau une des plus belles pages de leur histoire. En effet, ils réalisent un tournoi de haute volée et finissent par remporter ce "premier titre" dans cette troisième compétition africaine.

Ils ont du pour cela, se défaire de la coriace formation égyptienne du Ismaily SC, par la règle des buts marqués à l'extérieur, en ayant arraché le nul en Égypte, à l'aller, sur le score d'un but partout; avant d'avoir concédé le nul ensuite, au retour, à domicile, sur le score vierge de zéro but partout.

La JSK, rentre ainsi dans l'histoire du football africain, en ayant gagné quasiment, la totalité des compétitions africaines (manque la supercoupe). Elle devient également à ce jour, le seul et unique club algérien à avoir remporté la Coupe d'Afrique des clubs champions (C1), la Coupe des vainqueurs de coupe (C2) et maintenant la Coupe de la CAF (C3).

Cette Coupe de la CAF, de l'édition 2000, qui représente sa première victoire dans cette compétition est également, le quatrième trophée africain de son histoire, après ses deux victoires en Coupe d'Afrique des clubs champions en 1981 et 1990, et la Coupe d'Afrique des vainqueurs de coupe en 1995 (toutes compétitions africaines confondues).

C'est un moment historique du football algérien, car ses neuvièmes et dixièmes matchs de la Coupe de la CAF en 2000, en finale, coïncidant donc avec ses soixante-quatrième et soixante-cinquième matchs africains (toutes compétitions africaines confondues), représentent la première finale d'un club algérien dans la compétition.

2001 : Coupe de la CAF[modifier | modifier le code]

En tant que "championne en titre" de la compétition, la JS Kabylie, entamera cette saison 2000-2001, par une nouvelle participation en Coupe de la CAF.

Il s'agit là de sa deuxième participation à la C3, sa deuxième consécutive également, mais sa "quatorzième" toutes compétitions africaines confondues.

En tant que tenant du titre, la JSK ne joue pas les seizièmes de finale. Le tirage au sort des huitièmes de finale de la compétition, a désigné pour adversaire le club éthiopien du Mebrat Hail, pour ce qui serait son onzième match dans cette compétition.

Match Tour Club Aller Total Retour Club Match
80 (11) Huitième de finale Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 2-0 2-1 0-1 Drapeau de l'Éthiopie Mebrat Hail 81 (12)
82 (13) Quart de finale Drapeau du Maroc WA Casablanca 0-1 0-3 0-2 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 83 (14)
84 (15) Demi-finale Drapeau de la Côte d'Ivoire Africa Sports National 3-1 3-3 (r) 0-2 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 85 (16)
86 (17) Finale Drapeau de la Tunisie ÉS Sahel 2-1 2-2 (e) 0-1 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 87 (18)

Une nouvelle fois, et par la même règle des buts marqués à l'extérieur, la JS Kabylie parvient à se débarrasser d'un autre concurrent arabe en finale, cette fois ci ce sera le club tunisien de l'ES Sahel, et parviendra donc à se procurer son second titre d'affilée dans la C3 continentale, ce que seul le Real Madrid avait réussi jusque là. En effet, la JSK écrit à nouveau une des plus belles pages de son histoire en conservant son titre en Coupe de la CAF, et signe ainsi son 5e succès continental.

2002 : Coupe de la CAF[modifier | modifier le code]

Une nouvelle fois en tant que "champion en titre" de la compétition, la JS Kabylie, entamera encore une fois cette saison 2001-2002, par une nouvelle participation en Coupe de la CAF.

Il s'agit là de sa troisième participation d'affilée à la C3, mais sa quinzième toutes compétitions africaines confondues.

En tant que tenante du titre, la JSK ne joua pas les seizièmes de finale. Le tirage au sort des huitièmes de finale de la compétition, a désigné pour adversaire le club sénégalais du ASEC Ndiambour, pour ce qui serait son dix-neuvième match dans cette compétition.

Match Tour Club Aller Total Retour Club Match
88 (19) Huitième de finale Drapeau du Sénégal ASEC Ndiambour 0-0 3-6 3-6 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 89 (20)
90 (21) Quart de finale Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 2-1 2-1 0-0 Drapeau du Mali Djoliba AC 91 (22)
92 (23) Demi-finale Drapeau de l'Égypte Al Masry 1-0 1-2 0-2 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 93 (24)
94 (25) Finale Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 4-0 4-1 0-1 Drapeau du Cameroun Tonnerre Yaoundé 95 (26)

Cette fois-ci par un score fracassant de 4-0 à domicile, et non grâce à la règle des buts marqués à l'extérieur, la JS Kabylie parvient à se débarrasser cette fois-ci d'un concurrent camerounais en finale, ce sera le club camerounais du Tonnerre Yaoundé, et parviendra donc à se procurer son troisième titre d'affilée en trois participations à la C3 continentale, ce qu'aucun club au monde à part la JSK n'a réussi jusque là. Avec ce troisième trophée de Coupe de la CAF, la JSK signe aussi son 6e succès continental et accroche donc sa sixième étoile sur son maillot, ce qui est sans aucun doute, la plus belle page de toute son histoire.

Cependant des incidents sont à déplorer lors du match retour qui a vu la JSK perdre par un but à zéro, en effet le juge de touche a été gravement touché par un jet de projectiles des supporters camerounais, ce qui a arrêté la rencontre durant plus de vingt minutes, avant qu'elle ne reprenne[1].

2003 : Coupe de la CAF[modifier | modifier le code]

Bien qu'ayant terminé le Championnat d'Algérie à la quatrième place en 2002-2003; la JSK, est automatiquement qualifiée en Coupe de la CAF pour l'édition 2003.

En effet forte de son titre l'an passé, elle se voit accorder l'honneur d'y participer pour la quatrième fois de son histoire, en qualité de « tenante du titre ». Il s'agit également de sa seizième participation toutes compétitions africaines confondues; et entame la compétition directement en huitième de finale, face au club sénégalais, le SONACOS.

Match Tour Club Aller Total Retour Club Match
96 (27) Huitième de finale Drapeau du Sénégal SONACOS 1-1 1-1 (r) 0-0 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 97 (28)
98 (29) Quart de finale Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 0-0 1-2 1-2 Drapeau du Cameroun Cotonsport Garoua 99 (30)

Toute bonne série à une fin, la JSK triple tenante du titre est forcé de quitter la compétition dès le quart de finale. Elle s'incline face à la formation camerounaise du Cotonsport Garoua, au match retour à l'extérieur deux buts à un; après avoir été tenu en échec à domicile zéro but partout.

Elle perd donc son trophée, face au futur finaliste de la compétition qui s'inclinera plus tard contre la formation marocaine du Raja de Casablanca; mettant ainsi fin au règne de la JSK et à sa série de trois victoires finales dans la compétition pour vingt-neuf matchs consécutifs, disputés en quatre participations sur quatre ans.

Néanmoins, la perte de son titre sera un temps atténué par le 12e titre de « champion d'Algérie », durant la saison 2003-2004; mais en s'inclinant aussi en finale de la Coupe d'Algérie de football face à l'USM Alger manquant de peu le doublée Coupe d'Algérie-Championnat d'Algérie.

Peut être même que la JSK, aurait pu réaliser le triplée: Coupe d'Algérie - Championnat d'Algérie - Coupe de la CAF; laissant les supporters des canaris un peu sur leur fin, malgré le titre de "champion d'Algérie" après neuf années de disette nationale.

2005 : Ligue des Champions de la CAF[modifier | modifier le code]

La JSK qui vient d'être sacrée « championne d'Algérie » de la saison 2003-2004, va de nouveau disputer la C1. Il s'agit ici de la Ligue des Champions de la CAF, et non plus de la Coupe d'Afrique des clubs champions.

En effet, durant l'année 1997, le système change et adopte le format Ligue des Champions, sur le modèle européen. Ceci a été voulu par les instances de la CAF, dans le but de faire participer le plus grand nombre de clubs, et d'ajouter un club en plus par nation majeure du football africain de clubs.

Cette ancienne Coupe d'Afrique des clubs champions, a subi deux changements. Premièrement de 1997 à 2001, la C1 adopte le format Ligue des Champions, sur le modèle européen donc, avec l'introduction d'une phase de poule au stade des quarts de finale. Il s'agit de deux poules de quatre équipes chacune, qualifiées des huitièmes de finale, qui s'affrontent, en match aller et retour. Ensuite les premiers de chaque groupe se disputent le titre, en match aller et retour. Deuxièmement, depuis 2002, un stade des demi-finales, est instauré, après la phase de poules. En effet, les deux premiers de chaque poules se croisent pour s'affronter en demi-finale, en match aller et retour (les premiers affrontent les deuxièmes de l'autre groupe), puis les deux vainqueurs se disputent le titre en finale aller et retour également.

La JSK absente de la C1 depuis neuf ans exactement, autrement dit depuis sa demi-finale en Coupe d'Afrique des clubs champions, en 1996, retrouve la prestigieuse compétition mais sous le format Ligue des Champions de la CAF.

Nouveauté pour sa participation, elle qui fut toujours seule représentant algérien lors de ses diverses participations en compétitions africaines, elle est accompagnée pour cette édition, de l'USM Alger. Il s'agit de son dauphin de la saison dernière, étant donné que la réforme de la compétition permet au football algérien d'envoyer deux représentants.

Il s'agit de sa neuvième participation en C1, sa première sous le format Ligue des Champions, correspondant à la quatrième depuis l'instauration des demi-finales en 2002, mais aussi et surtout sa dix-septième toutes compétitions africaines confondues.

Étant donné que les canaries, sont champion d'Algérie en titre et aussi en raison de leurs bons résultats en compétition africaine et du football algérien de clubs dans cette compétition, ne disputeront pas le premier tour de la compétition équivalent à un trente-deuxième de finale. L'USM Alger, aura le même privilège que son homologue kabyle.

La JSK entame donc la compétition en seizième de finale, et affronte le club guinéen du Fello Star.

Match Tour Club Aller Total Retour Club Match
100 (55) Seizième de finale Drapeau de la Guinée Fello Star 1-0 1-0 0-0 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 101 (56)

Après neuf ans d'absence, de la compétition, les canaris redécouvrent une compétition qui a énormément changer. Leur aventure s'achève dès les seizième de finale pour la deuxième fois de son histoire.

Elle s'incline face au Fello Star, un but à zéro en Guinée, en match aller, puis a été tenue en échec zéro but partout à domicile en match retour.

La JSK quitte donc la compétition, et doit continuer son apprentissage au plus haut niveau africain qui a beaucoup changé et évolué, depuis sa dernière participation en 1996.

Afin d'être complet, il faut savoir que l'USM Alger deuxième représentant algérien de cette édition, sera stoppée au tour suivant en huitième de finale de la compétition, par Al Ahly SC, futur vainqueur de cette édition 2005 de la Ligue des Champions de la CAF.

2006 : Ligue des Champions de la CAF[modifier | modifier le code]

Bien qu'ayant terminé dauphin de l'USM Alger, lors de la victoire finale de celui-ci pour le Championnat d'Algérie 2004-2005, la JSK participe de nouveau à la Ligue des champions.

C'est la première fois de son histoire qu'elle participe à la compétition en qualité de "vice-champion d'Algérie". Le format de la compétition ayant changer, et comme l'Algérie possède le droit de faire participer deux de ses représentants, correspondants aux deux premiers du dernier championnat d'Algérie de football, les canaries évoluent donc pour la dixième fois de leur histoire dans cette prestigieuse compétition africaine des clubs. C'est sa deuxième année consécutive en C1, correspondant au cinquième du format ayant inclus des demi-finales, mais également à sa seizième toutes compétitions africaines confondues.

La JSK comme l' USMA, vont commencer la compétition par un premier tour, équivalent à un trente-deuxième de finale. Il s'agit du premier trente-deuxième de finale de son histoire en C1, ce qui est assez remarquable pour un club ayant déjà concouru à dix éditions, sans jamais avoir eu ce tour. Cela peut s'expliquer par de nombreux éléments; tout d'abord, le club de la ville des genêts a terminé dauphin de la saison passée.

Le vice-champion doit passer par un premier tour obligatoirement, sauf s'il est une tête de série pour une édition, caractéristique de sa dernière performance, qui fut jugée bonne. Ceci pourrait être le cas de la JSK, mais l'explication suivante est la plus probable.

Certes il s'agit d'une équipe ayant fait d'excellents résultats par le passé, mais la saison dernière, la JSK qui revenait après neuf ans d'absence échoua dès son premier tour correspondant au seizième de finale de la compétition. Elle fut exempt de ce premier tour, car à sa dernière participation, il y a neuf ans, sous le format Coupe d'Afrique des clubs champions, elle s'était arrêté en demi-finale de la compétition.

De plus son compatriote de l'USMA, s'inclina le tour suivant en huitième de finale; entrainant l'indice du pays, sa côte en compétition africaine, à la baisse. Donc il a été décidé par les instances du football africain gérant cette compétition, que pour cette saison les deux clubs algériens que ce soit le « champion » ou le « vice-champion », passeront par un tour préliminaire, équivalent à un trente-deuxième de finale.

Les canaries, entament donc la compétition pour la première fois de leur histoire, au premier tour, soit le trente-deuxième de finale, face au club libyen Al Ahly Tripoli, champion de Libye. Et enfin les usmistes, champion d'Algérie en titre, sont quant à eux confrontés au club congolais du Rail Club du Kadiogo.

Match Tour Club Aller Total Retour Club Match
102 (57) Trente-deuxième de finale Drapeau de la Libye Al Ittihad Tripoli 1-1 1-5 0-4 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 103 (58)
104 (59) Seizième de finale Drapeau de la Zambie Zanaco FC 1-0 1-3 0-3 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 105 (60)
106 (61) Huitième de finale Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 3-1 3-2 0-1 Drapeau du Maroc Raja de Casablanca 107 (62)

La compétition se déroule très bien pour la JSK; elle se débarrasse en trente-deuxième de finale et en seizième de finale, respectivement Al Ahly Tripoli et une vieille connaissance le club zambien le Zanaco FC qui lui réussissent plutôt bien. Le club du Djrudjura n'avait jamais été loin en C1 sous ce nouveau format, c'est déjà historique pour la JSK. Puis viens le huitième de finale de la compétition, où elle est opposée à la formation marocaine du Raja de Casablanca "champion du Maroc" en titre. Dans un "derby maghrébin" de prestige, elle se qualifie pour la phase de poule des quarts de finale de la compétition, en réussissant l'exploit de s'imposer un but à zéro en match retour au Maroc, après s'être imposé à l'aller trois buts à un.

  • Phase de poules des Quarts de finale (Groupe A)

Il s'agit de sa première participation à la fameuse poule des quarts de finale de la compétition. Après sa brillante qualification face aux marocains du Raja de Casablanca; le tirage au sort de cette phase de poule, la place dans le Groupe A, l'un de ces deux groupes des quarts de finale.

En effet, la JSK se retrouve en compagnie de grands ténors du football africain que sont: l'Asante Kotoko "champion du Ghana" en titre, le CS Sfax "champion de Tunisie" en titre et Al Ahly SC "champion d'Égypte" en titre.

Les rencontres se dérouleront en été, en match aller et retour, et seul les deux premiers du groupe A seront qualifiés pour les demi-finales de la compétition.

Match Tour Club Aller Total Retour Club Match
108 (63) Phase de poules, quart de finale, groupe A Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 1-0 2-2 1-2 Drapeau du Ghana Asante kotoko 113 (68)
109 (64) Phase de poules, quart de finale, groupe A Drapeau de l'Égypte Al Ahly SC 2-0 4-2 2-2 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 112 (67)
110 (65) Phase de poules, quart de finale, groupe A Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 0-1 0-3 0-2 Drapeau de la Tunisie CS Sfax 111 (66)

La phase de poule des quarts de finale de ce Groupe A se déroulent en deux phases, soit une aller et une autre retour. La JSK pour la phase aller, reçoit en première journée l' Asante Kotoko (1-0), se déplace pour le compte de la deuxième journée en Égypte pour affronter Al Ahly (2-0), et enfin reçoit le CS Sfax en troisième et dernière journée de cette phase (0-1).

Puis la phase retour, la JSK juste après avoir reçu le CS Sfax à domicile se déplace chez elle en Tunisie pour la quatrième journée de cette poule (2-0), puis reçoit Al Ahly à domicile en cinquième journée (2-2), et effectue un dernier déplacement pour la sixième et dernière journée au Ghana afin d'affronter de nouveau l' Asante kotoko (2-1).

  • Classement du Groupe A

Le classement de ce Groupe A comptant pour les quarts de finale, après six rencontres disputées entre ces quatre équipes issues des huitièmes de finale est le suivant :

rang club joués V N D bp bc diff pts pays
1 CS Sfax 6 4 0 2 9 7 +2 12 Drapeau de la Tunisie
2 Al Ahly SC 6 3 2 1 10 4 +6 11 Drapeau de l'Égypte
3 Asante Kotoko 6 2 1 3 7 10 -3 7 Drapeau du Ghana
4 JS Kabylie 6 1 1 4 4 9 -5 4 Drapeau de l'Algérie

La JSK pour sa deuxième participation consécutive en Ligue des champions, réalise un meilleur parcours que l'édition précédente où elle fut éliminée dès les seizièmes de finale, en accédant pour la première fois à la phase de poule des quarts de finale de cette compétition.

Son manque d'expérience au plus haut niveau de la compétition qui a énormément changé lui fait prendre conscience de ses carences pour cette phase critique de la compétition. Elle termine quatrième de ce groupe A, dominé par le CS Sfax futur finaliste de cette édition, avec un total assez faible de quatre points seulement au compteur, en ayant réalisé une victoire, un match nul et quatre défaites.

Petite consolation tout de même, avant de commencer cette phase de groupe la JSK venait de remporter pour la treizième fois de son histoire le Championnat d'Algérie de l'édition 2005-2006, et donc est automatiquement qualifiée pour la prochaine édition de la Ligue des champions.

Quant à l'USMA, l'autre représentant algérien, afin d'être complet sur cette compétition, il faut savoir que les usmistes se sont fait sortir dès les seizièmes de finale, par le club sénégalais ayant pour nom ASC Port Autonome, par la règle des buts marqués à l'extérieur après une égalité parfaite au cumulé des deux matchs de quatre buts partout.

2007 : Ligue des Champions de la CAF[modifier | modifier le code]

La JSK sort d'une saison riche en rebondissement, elle a remporté son treizième titre de champion d'Algérie, mais s'est incliné dans la phase de poule des quarts des finales de l'édition 2006, de la Ligue des champions. C'était sa première expérience à ce niveau de la compétition dans le nouveau format de la C1.

Pour cette saison 2006-2007, la JSK est encore en lutte pour le titre lorsqu'elle entame la compétition en Ligue des champions, le . Elle commencera la compétition, au premier tour une fois de plus, l'équivalent des trente-deuxième de finale, et sera opposé pour son premier match face à la formation guinéenne du CF Balantas.

Malgré son statut de "champion d'Algérie" en titre, et de "quart de finaliste" de l'édition précédente, la JSK dispute donc son deuxième trente-deuxième de finale de son histoire, pour sa troisième participation consécutive. Il s'agit également de sa onzième participation à cette prestigieuse compétition, mais dix-septième toutes compétitions africaines confondues.

À noter également que son dauphin de la saison passée, le second représentant algérien de la compétition, l' USMA, participera pour la 3e fois à la compétition face au club nigérien l'AS FNIS, pour le compte également des trente-deuxième de finale.

Match Tour Club Aller Total Retour Club Match
114 (69) Trente-deuxième de finale Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 3-1 4-3 1-2 Drapeau de la Guinée-Bissau CF Balantas 115 (70)
116 (71) Seizième de finale Drapeau du Gabon AS Mangasport 3-1 3-4 0-3 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 117 (72)
118 (73) Huitième de finale Drapeau du Cameroun Cotonsport Garoua 1-0 1-2 0-2 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 119 (74)

Après avoir vaincu l'inconnu guinéen du CF Balantas en trente-deuxième de finale, la JSK s'est brillamment imposé en seizième de finale face à la redoutable formation gabonaise de l'AS Mangasport. Elle conclut cette première phase en s'imposant de nouveau face à un ténor de la compétition, les camerounais du Cotonsport Garoua, au retour à domicile deux buts à zéro après s'être incliné à l'aller un but à zéro à l'extérieur; et se qualifie donc pour la phase de poule des quarts de finale de la compétition.

C'est la deuxième fois de son histoire qu'elle accède à ce stade de la compétition et qui plus est la deuxième fois consécutivement pour cette phase de poule des quarts de finale.

  • Phase de poules des Quarts de finale (Groupe A)

Il s'agit de sa deuxième participation à la fameuse poule des quarts de finale de la compétition. Après sa brillante qualification face aux camerounais du Cotonsport Garoua; le tirage au sort de cette phase de poule, la place dans le Groupe A, l'un de ces deux groupes des quarts de finale.

La JSK se retrouve cette fois en compagnie uniquement de clubs maghrébins que sont: Al Ittihad Tripoli "champion de Libye" en titre, le FAR de Rabat "champion du Maroc" en titre et l'ES Sahel "champion de Tunisie" en titre.

Cette édition 2007 de la Ligue des champions, montre la bonne forme et la puissance du football nord-africain, avec un Groupe A uniquement constitué de ses représentants, promettant de beaux "derbys maghrébins" en perspective.

Les rencontres se dérouleront en été, en match aller et retour, et seuls les deux premiers du groupe A seront qualifiés pour les demi-finales de la compétition.

Match Tour Club Aller Total Retour Club Match
120 (75) Phase de poules, quart de finale, groupe A Drapeau de la Libye Al Ittihad Tripoli 1-0 2-3 1-3 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 125 (80)
121 (76) Phase de poules, quart de finale, groupe A Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 2-0 3-1 1-1 Drapeau du Maroc FAR de Rabat 124 (79)
122 (77) Phase de poules, quart de finale, groupe A Drapeau de la Tunisie ÉS Sahel 3-0 5-0 2-0 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 123 (78)

La phase de poule des quarts de finale de ce Groupe A se déroulent en deux phases, soit une aller et une autre retour. La JSK pour la phase aller, se déplace, en Libye en première journée afin d'affronter Al Ittihad Tripoli (1-0), reçoit pour le compte de la deuxième journée le FAR de Rabat (2-0), et enfin se déplace en Tunisie pour affronter l' ES Sahel en troisième et dernière journée de cette phase (3-0).

Puis la phase retour, la JSK juste après s'être déplacée chez l' ES Sahel; la reçoit chez elle à domicile pour la quatrième journée de cette poule (0-2), puis reçoit Al Ittihad Tripoli en cinquième journée (3-1), et effectue un dernier déplacement pour la sixième et dernière journée au Maroc afin d'affronter de nouveau le FAR de Rabat (1-1).

  • Classement du Groupe A

Le classement de ce Groupe A comptant pour les quarts de finale, après six rencontres disputées entre ces quatre équipes issues des huitièmes de finale est le suivant :

rang club joués V N D bp bc diff pts pays
1 ES Sahel 6 3 2 1 6 2 +4 11 Drapeau de la Tunisie
2 Al Ittihad Tripoli 6 3 1 2 6 4 +2 10 Drapeau de la Libye
3 JS Kabylie 6 2 1 3 6 8 -2 7 Drapeau de l'Algérie
4 FAR de Rabat 6 1 2 3 2 6 -4 5 Drapeau du Maroc

La JSK pour sa troisième participation consécutive en Ligue des champions, la deuxième à ce stade de la compétition, réalise un meilleur parcours que l'édition précédente où elle termina quatrième de son groupe des quarts de finale. En effet, contrairement à la saison passée, elle gagne une place de mieux, terminant troisième de son groupe dans cette phase de poule.

Elle a acquis un peu plus d'expérience au plus haut niveau de la compétition qui a énormément changé mais cela demeure insuffisant pour cette phase critique de la compétition. Bien qu'elle finisse troisième de ce groupe A, son bilan total reste assez faible, avec sept points seulement au compteur, en ayant réalisé deux victoires, un match nul et trois défaites.

Petite consolation tout de même, avant de commencer cette phase de groupe la JSK venait de terminer pour la huitième fois de son histoire "vice-championne d'Algérie" de l'édition 2006-2007 du Championnat d'Algérie. Certes, ce n'est pas un titre mais grâce à cela elle est donc automatiquement qualifiée pour la prochaine édition de la Ligue des champions.

Quant à l'USMA, l'autre représentant algérien, afin d'être complet sur cette compétition, il faut savoir que les usmistes se sont fait sortir dès les trente-deuxièmes de finale, par le club nigérien de l'AS FNIS, une fois de plus par la règle des buts marqués à l'extérieur après une égalité parfaite au cumulé des deux matchs de trois buts partout.

2008 : Ligue des Champions et Coupe de la Confédération[modifier | modifier le code]

La JSK venait de terminer une saison épuisante où elle termina deuxième du championnat d'Algérie, pour la huitième fois de son histoire, et s'était inclinée dans la phase de poule des quarts des finales de l'édition 2007, de la Ligue des champions, pour la deuxième fois consécutivement. C'était sa deuxième expérience à ce niveau de la compétition dans le nouveau format de la C1. Elle s'apprête cette saison, à disputer une fois de plus la prestigieuse "Ligue des Champions d'Afrique" qui sera particulière, en raison de son échec en huitième de finale et de son apparition en « Coupe de la Confédération », à la suite de son reversement dans cette seconde compétition africaine, l'ex « Coupe de la CAF », appelé aussi C3.

Ligue des Champions de la CAF[modifier | modifier le code]

Pour cette saison 2007-2008, la JSK est encore en lutte pour le titre lorsqu'elle entama la compétition en Ligue des champions, le . Elle commencera la compétition, au deuxième tour cette fois-ci, l'équivalent des seizièmes de finale. En effet elle sera exempt de premier tour, en raison de ses bons résultats lors des éditions précédentes, malgré son statut de dauphin du "Champion d'Algérie", qui est l'ES Sétif. Pour son premier match elle sera opposée à la formation ghanéenne de l'Ashanti Gold SC.

Malgré son statut de "vice-champion d'Algérie" en titre, et de "quart-de-finaliste" de l'édition précédente, la JSK dispute donc son douzième seizième de finale de son histoire, pour sa quatrième participation consécutive. C'est la dixième fois de son histoire que le club aborde la C1 par le stade des seizièmes de finale de la compétition, mais la deuxième fois seulement dans le format "Ligue des Champions". Il s'agit également de sa douzième participation à cette prestigieuse compétition, mais dix-huitième toutes compétitions africaines confondues.

À noter également que le champion de la saison passée, le second représentant algérien de la compétition, l'ES Sétif, commencera lui par contre la compétition au stade des trente-deuxièmes de finale face au club mauritanien de l'AS SNIM.

Match Tour Club Aller Total Retour Club Match
126 (81) Seizième de finale Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 3-0 3-0 0-0 Drapeau du Ghana Ashanti Gold SC 127 (82)
128 (83) Huitième de finale Drapeau du Cameroun Cotonsport Garoua 3-0 4-2 1-2 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 129 (84)

Après avoir vaincu le club ghanéen de l'Ashanti Gold SC en seizième de finale, la JSK est finalement battue en huitième de finale face à la redoutable formation camerounaise du Cotonsport Garoua. Elle conclut donc cette première phase en s'inclinant face aux camerounais sur le score de trois buts à zéro, à l'aller au Cameroun, malgré une victoire deux buts à un au retour, à domicile. La JSK ne se qualifie donc pas pour la phase de poule des quarts de finale de la compétition, mais sera reversée dans la seconde compétition africaine des clubs, la "Coupe de la Confédération".

C'est la quatrième fois de son histoire que la JSK s'arrête en huitième de finale de la C1, mais la première fois dans le nouveau système "Ligue des Champions".

Coupe de la Confédération[modifier | modifier le code]

Malgré son échec en huitième de finale de la "Ligue des Champions", la JSK continuera la compétition africaine en étant reversée en "Coupe de la Confédération". En effet, comme le prévoit le règlement de la CAF, toutes équipes ayant échouer en huitième de finale de la Ligue des Champions, obtient le droit de disputer un barrage avec une équipe jouant la Coupe de la Confédération. C'est l'équivalent d'un huitième de finale de la compétition, pour pouvoir disputer la phase de poules des quarts de finale de cette seconde coupe d'Afrique. C'est la première fois que la JSK dispute la compétition sous le format Coupe de la Confédération.

Ce système a été calquer sur le modèle européen, où les équipes africaines reversées contrairement aux équipes européennes, le sont au stade des huitièmes de finale et non des seizièmes de finale. Il s'agit de sa cinquième participation en C3, mais la première sous ce nouveau format. C'est également son cinquième huitième de finale dans cette compétition. Le hasard du tirage lui donne comme adversaire, un autre club camerounais du nom de Astres FC. C'est une jeune équipe qui n'a même pas six ans d'existence, mais redoutable en raison de son statut de quart-de-finaliste de l'édition précédente de la "Coupe de la Confédération".

Match Tour Club Aller Total Retour Club Match
130 (31) Huitième de finale Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 1-1 2-1 1-0 Drapeau du Cameroun Astres FC 131 (32)

Cette saison-là, il semblerait que la JSK éprouva certaines difficultés avec les clubs camerounais, en témoigne ce huitième de finale de la Coupe de la Confédération qui ne fut pas assez simple. À l'aller, à domicile l' équipe du Djurdjura est accrochée sur le score d'un but partout.

Les observateurs du football algérien et africain lui prédisent un match retour difficile, voire la défaite. Il n'en sera rien, car la JSK réussira l'exploit, à l'extérieur, de remporter ce match sur le score d'un but à zéro, donnant au cumulé des deux matchs deux buts à un et donc la qualification pour la phase de poule des quarts de finale de la compétition.

  • Phase de poules des Quarts de finale (Groupe B)

Après avoir vaincu le club camerounais du nom de Astres FC en huitième de finale, la JSK se qualifie donc pour la phase de poule des quarts de finale de la compétition.

C'est la première fois de son histoire qu'elle accède à ce stade de la compétition sous ce nouveau format, mais il s'agit aussi de son cinquième quart-de-finale, en cinq éditions de la "Coupe de la CAF" ou "Coupe de la Confédération".

Il s'agit de sa troisième participation à la fameuse poule des quarts de finale toutes compétitions africaines confondues. Après sa brillante qualification, le tirage au sort de cette phase de poule, la place dans le Groupe B, l'un de ces deux groupes des quarts de finale.

La JSK se retrouve cette fois-ci en compagnie de deux clubs musulmans que sont: Al Merreikh "Vainqueur de la Coupe du Soudan de football" en titre, l'ES Sahel "champion de Tunisie" en titre. Et un club d'Afrique Noir, l'Asante Kotoko club ghanéen.

Cette édition 2008 de la "Coupe de la confédération", montre la bonne forme et la puissance du football nord-africain, avec un Groupe B constitué de deux de ses représentants, et un Groupe A, avec trois également, soit cinq clubs maghrébins dans ces phases de poules.

Les rencontres se dérouleront en été, en match aller et retour, et seul le premier du Groupe B sera qualifié pour la finale de la compétition.

Match Tour Club Aller Total Retour Club Match
132 (33) Phase de poules, quart de finale, groupe B Drapeau du Soudan Al Merreikh 3-1 4-4 1-3 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 137 (38)
133 (34) Phase de poules, quart de finale, groupe B Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 1-0 1-2 0-2 Drapeau de la Tunisie ÉS Sahel 136 (37)
134 (35) Phase de poules, quart de finale, groupe B Drapeau du Ghana Asante Kotoko 3-1 3-3 0-2 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 135 (36)

La phase de poule des quarts de finale de ce Groupe B se déroule en deux phases, soit une aller et une autre retour. La JSK pour la phase aller, se déplace, au Soudan en première journée afin d'affronter Al Merreikh Omdurman (3-1), reçoit pour le compte de la deuxième journée l' ES Sahel (1-0), et enfin se déplace au Ghana pour affronter l' Asante Kotoko en troisième et dernière journée de cette phase (3-1).

Puis la phase retour, la JSK juste après s'être déplacée chez l' Asante Kotoko; la reçoit chez elle à domicile pour la quatrième journée de cette poule (2-0), puis reçoit Al Merreikh Omdurman en cinquième journée (3-1), et effectue un dernier déplacement pour la sixième et dernière journée en Tunisie afin d'affronter de nouveau l' ES Sahel (0-2).

  • Classement du Groupe B

Le classement de ce Groupe B comptant pour les quarts de finale, après six rencontres disputées entre ces quatre équipes issues des huitièmes de finale est le suivant :

R Club J V N D bp bc diff pts pays
1 ES Sahel 6 3 1 2 8 6 +2 10 Drapeau de la Tunisie
2 Al Merreikh 6 3 0 3 9 8 +1 9 Drapeau du Soudan
3 JS Kabylie 6 3 0 3 8 9 -1 9 Drapeau de l'Algérie
4 Asante Kotoko 6 2 1 3 7 9 -2 7 Drapeau du Ghana

La JSK pour sa quatrième participation consécutive en "Ligue des champions", échoua en huitième de finale la de la compétition. C'est la première fois qu'elle fut reversée dans la seconde coupe africaine, l'ex C3 devenu "Coupe de la Confédération". Elle réalisa donc un parcours mitigé en C1 qui est clairement moins bon que l'édition précédente où elle termina troisième de son groupe des quarts de finale. Néanmoins, elle obtient une seconde chance de continuer une compétition africaine, en ayant le droit de disputer un huitième de finale de la "Coupe de la Confédération". Elle gagnera son match face à un club camerounais et se qualifiera pour la phase de poule des quarts de finale de la seconde compétition africaine.

Il s'agissait de sa première phase de poule dans le nouveau système de la compétition "Coupe de la Confédération". Elle acquis cependant un peu plus d'expérience au plus haut niveau de la seconde compétition africaine qui a énormément changé mais cela demeure insuffisant pour cette phase critique de la compétition. Bien qu'elle finisse troisième de ce groupe B, son bilan total de neuf points au compteur, en ayant réalisé trois victoires et trois défaites, ne lui permettra pas de disputer la finale de la compétition.

Ce fut un groupe extrêmement serrer, ou les trois premières équipes se tenaient en un point. L'arbitrage a été pour beaucoup le principal responsable de cette situation. En effet cette phase de poule s'est caractérisée par ce qu'on appelle dans le football africaine, des "arbitrages maisons", où l'équipe évoluant à domicile était souvent avantagée ou favorisée. Pour sortir vainqueur de ce groupe il fallait clairement prendre des points à l'extérieur ce qu'avait réussit le vainqueur de ce groupe, avec dix points au compteur, le club tunisien de l' Étoile Sportive du Sahel, futur vainqueur de l'épreuve, en arrachant une précieuse victoire au Soudan. Le dernier match de ce Groupe 'B fut déterminant pour la JSK; si elle réussit à vaincre l' ÉS Sahel, elle devient finaliste, même un nul pourrait l'envoyer en finale.

Finalement, malgré la présence de deux cents supporters kabyles et une superbe prestation technique, où elle domina toute la rencontre; le match de la JS Kabylie, sera faussé par l' "arbitrage maison" qui favorisa l'équipe tunisienne évoluant chez elle. Elle sera même sanctionnée de carton rouge, l'obligeant à terminer la partie en infériorité numérique, qui s'est soldé par une victoire du club tunisien sur le score de deux buts à zéro. Le club phare de la ville de Tizi-Ouzou, finira même à la troisième place du classement, bien qu'ayant le même nombre de points que le club soudanais Al Merreikh à la suite de sa victoire sur l' Asante Kotoko, mais avec un moins bon goal average.

La saison suivante, le règlement changera et un stade des demi-finales sera instauré à la suite de cette phase de poule des quarts-de-finale de la compétition, comme sur le modèle de sa grande sœur la "Ligue des Champions", où cette fois-ci, les deux premiers de chaque groupe, s'affronteront en se croisant (le premier rencontre le second de l'autre groupe) pour désigner les deux finalistes qui se disputeront le titre. Toutefois, même si ce système avait été mis en place lors de cette saison, et quand bien même il aurait exister, la JS Kabylie en qualité de troisième n'aurait pas pu prendre part à ses demi-finales. Donc la JS Kabylie ne peut nourrir aucune regret concernant cette ultime changement, seule sa défaite en Tunisie, a été rageante car une victoire aurait été synonyme de finale et d'un "possible quatrième titre".

Petite consolation tout de même, avant de commencer cette phase de groupe la JSK venait de remporter pour la quatorzième fois de son histoire le titre de "Championne d'Algérie", lors de l'édition 2007-2008 du Championnat d'Algérie. Ce nouveau titre assoit un peu plus sa domination dans le championnat en termes de victoires, car ses plus proches poursuivants, le MC Alger et le CR Belouizdad n'en sont qu'à six titres. Grâce au gain de ce nouveau titre, elle est donc automatiquement qualifiée pour la prochaine édition de la Ligue des champions.

Quant à l'ES Sétif, l'autre représentant algérien, afin d'être complet sur cette compétition, il faut savoir que les Ententistes se sont fait sortir dès le deuxième tour de la compétition, l'équivalent des seizièmes de finale de la compétition, par le club marocain de l'OC Khouribga, au tirs aux buts sur le score de trois buts à zéro, après une égalité parfaite au cumulé des deux matchs de deux buts partout.

En "Coupe de la Confédération", il y avait également deux autres représentants algériens, mais qui ont été éliminés juste avant l'arrivée de la JSK cette saison dans cette seconde compétition africaine. Il s'agit du MC Alger "Vainqueur" de la Coupe d'Algérie de l'édition 2006-2007; et de la JSM Bejaïa "Troisième" du Championnat d'Algérie de l'édition 2006-2007.

Le club mouloudéen, s'est fait sortir dès le deuxième tour de la compétition, l'équivalent des seizièmes de finale, par le club égyptien du nom de Haras El-Hedood, sur le score d'un but un zéro en Égypte, après avoir concédé le nul zéro but partout à domicile. Quant à l'autre club kabyle, le club phare de la Soummam, s'est fait également sortir au même stade de la compétition, par le club tunisien futur finaliste de l'épreuve, du nom de CS Sfax, sur le score d'un but zéro en Tunisie, et en ayant concéder le match nul un but partout au retour, à domicile.

2009 : Ligue des Champions de la CAF[modifier | modifier le code]

Match Tour Club Aller Total Retour Club Match
138 (85) Seizième de finale Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 1-2 1-3 0-1 Drapeau de la Libye Al Ahly Tripoli 139 (86)

2010 : Ligue des Champions de la CAF[modifier | modifier le code]

Match Tour Club Aller Total Retour Club Match
140 (87) Trente-deuxième de finale Drapeau de la Gambie Armed Forces 1-2 1-5 0-3 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 141 (88)
142 (89) Seizième de finale Drapeau de la Tunisie Club africain 1-1 1-2 0-1 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 143 (90)
144 (91) Huitième de finale Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 2-0 3-2 1-2 Drapeau de l'Angola Petro Atlético Luanda 145 (92)
  • Phase de poules des Quarts de finale (Groupe B).
Match Tour Club Aller Total Retour Club Match
146 (93) Phase de poules, quart de finale, groupe B Drapeau de l'Égypte Ismaily SC 0-1 0-2 0-1 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 150 (97)
147 (94) Phase de poules, quart de finale, groupe B Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 1-0 2-1 1-1 Drapeau du Nigeria Heartland FC 151 (98)
148 (95) Phase de poules, quart de finale, groupe B Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 1-0 2-1 1-1 Drapeau de l'Égypte Al Ahly SC 149 (96)
  • Classement du Groupe B.
R Club J V N D bp bc diff pts pays
1 JS Kabylie 6 4 2 0 6 2 +4 14 Drapeau de l'Algérie
2 Al Ahly SC 6 2 2 2 8 9 -1 8 Drapeau de l'Égypte
3 Ismaily SC 6 2 0 4 7 8 -1 6 Drapeau de l'Égypte
4 Heartland 6 1 2 3 5 7 -2 5 Drapeau du Nigeria
  • Phase Finale.
Match Tour Club Aller Total Retour Club Match
152 (99) Demi-finale Drapeau de la République démocratique du Congo TP Mazembe 3-1 3-1 0-0 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 153 (100)

2011 : Coupe de la Confédération[modifier | modifier le code]

Match Tour Club Aller Total Retour Club Match
154 (39) Seizième de finale Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 1-0 3-1 2-1 Drapeau de la Mauritanie FC Tevragh Zeïna 155 (40)
156 (41) Huitième de finale Drapeau du Gabon Missiles FC 3-0 3-3 (0-3)t.a.b 0-3 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 157 (42)
158 (43) Huitième de finale (bis) Drapeau du Sénégal ASC Diaraf 1-1 1-3 0-2 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 159 (44)
  • Phase de poules des quarts de finale (Groupe B).
Match Tour Club Aller Total Retour Club Match
160 (45) Phase de poules, quart de finale, groupe B Drapeau du Maroc Maghreb de Fès 1-0 2-0 1-0 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 164 (49)
161 (46) Phase de poules, quart de finale, groupe B Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 1-2 1-3 0-1 Drapeau du Nigeria Sunshine Stars 165 (50)
162 (47) Phase de poules, quart de finale, groupe B Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 0-2 0-4 0-2 Drapeau de la République démocratique du Congo Daring Club Motema Pembe 163 (48)
  • Classement du Groupe B.
R Club J V N D bp bc diff pts pays
1 Maghreb de Fès 6 4 2 0 8 2 +6 14 Drapeau du Maroc
2 Sunshine Stars 6 3 2 1 6 3 +3 11 Drapeau du Nigeria
3 Daring Club Motema Pembe 6 2 2 2 5 6 -1 8 Drapeau de la République démocratique du Congo
4 JS Kabylie 6 0 0 6 1 9 -8 0 Drapeau : Algérie

Compétitions maghrébines et nord-africaines[modifier | modifier le code]

Bilan général[modifier | modifier le code]

Le Bilan des rencontres de la Jeunesse sportive de Kabylie en coupes maghrébines et nord-africaines est le suivant :

Bilan de la JS Kabylie en compétitions maghrébines et nord-africaine à partir de 1974 * (Résultats mis à jour jusqu'en Octobre 2010)

Compétition Saisons Titres J G N P Bp Bc Diff
Coupe des clubs champions Magrheb 2 0 4 0 2 2 1 5 - 4
Coupe des Coupes Maghreb 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Coupe des clubs champions UNAF 1 0 3 0 2 1 2 3 -1
Coupe des coupes UNAF 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Supercoupe UNAF 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Total 3 0 7 0 4 3 3 8 - 5

Certaines compétitions n'ont pas été jouées par la JSK, car soit elles n'existent plus ou soit le club n'est pas encore parvenu à se qualifier pour y participer, ce qui explique la pauvreté relative de ce bilan.

  • Bilan maghrébin et nord-africain par nation affrontée :
Équipe Joué Gagné Nul Perdu But Pour But Contre Différence Victoire %
Drapeau de la Libye Libye 1 0 1 0 1 1 0 00,00
Drapeau du Maroc Maroc 2 0 1 1 1 2 -1 00,00
Drapeau de la Tunisie Tunisie 4 0 2 2 1 5 - 4 00,00

La JSK n'a pas beaucoup participé aux compétitions maghrébines et nord-africaines, cela peut s'expliquer par le fait que sa domination tardive dans le championnat de football algérien est arrivée au moment où les compétitions maghrébines ont disparu. Quant aux compétitions nord-africaines (récemment créées en 2008) la JSK n'y a participé qu'une seule fois. En deux participations, et ce malgré sa finale de 1974 (qualifiée à l'issue d'un match nul), la JSK n'a jamais gagné un seul match ce qui explique son pourcentage de victoires nul.

  • Bilan maghrébin et nord-africain par club affronté :
Équipe Joué Gagné Nul Perdu But Pour But Contre Différence Victoire %
Drapeau de la Libye Libye
Drapeau de la Libye Al Ittihad Tripoli 1 0 1 0 1 1 0 00,00
Drapeau du Maroc Maroc
Drapeau du Maroc FAR de Rabat 2 0 1 1 1 2 -1 00,00
Drapeau de la Tunisie Tunisie
Drapeau de la Tunisie Club africain 2 0 0 2 1 5 -4 00,00
Drapeau de la Tunisie ÉS Sahel 1 0 1 0 0 0 0 00,00
Drapeau de la Tunisie ES Tunis 1 0 1 0 0 0 0 00,00

Formats de compétition[modifier | modifier le code]

Les compétitions régionales de football qui existèrent un peu partout dans le monde étaient des compétitions de pré-saisons. Certaines sont considérées comme étant les premiers tournois internationaux de clubs, qui enfantèrent plus tard les fameuses compétitions continentales de clubs. Dans le cas de la région de l'Afrique du Nord c'est assez différent. Il s'agit du premier tournoi Magrhébin de clubs à la suite des indépendances de ces pays. Il existait certes un championnat d'Afrique du Nord qui eut lieu durant la colonisation française, mais la compétition qui suivit se nomma Coupe du Maghreb des clubs champions. Cette compétition eut lieu entre les années 1970 et 1975 et opposait tous les clubs du Maghreb vainqueur de leur championnat. Récemment en 2008, L'Union Nord-Africaine de football décida de remettre au goût du jour cette compétition et la nomma coupe nord-africaine des clubs champions.

1974 : Coupe du Maghreb des Clubs Champions[modifier | modifier le code]

En compétition régionale la JS Kabylie est l'une des équipes algériennes les moins expérimentées. L'ancienne compétition qui existait dans les années soixante-dix s'est arrêtée au moment où la JS Kabylie commençait à émerger sur la scène nationale. Cependant après trente ans d'absence la compétition a revu le jour sous un autre format et une autre dénomination. La JS Kabylie a connu dans son histoire deux grandes périodes de gloire qui ont fait d'elle une équipe redoutée tant sur la scène nationale que continentale et qui s'est traduit à chaque fois par le gain d'une coupe d'Afrique des clubs champions. Aucune compétition régionale n'existait lors de son emprise sur ces époques et ces trophées régionaux manquent cruellement au palmarès de la JS Kabylie. Pour le moment le club n'a participé qu'à deux reprises, soit une fois dans chacune des nominations de cette compétition. Durant la saison 1973-1974, la JS Kabylie fort de son statut de champion d'Algérie en titre, participa à cette édition de la Coupe du Maghreb des Clubs Champions. Elle terminera finaliste de cette compétition battue en finale par le club tunisien du nom de Club africain.

  • Demi-finale

L'intégralité de la compétition s'est déroulée en Algérie et précisément au Stade du 5 juillet 1962 d'Alger. En effet chacune des éditions était organisée dans un pays membre de l'Union Maghrebine de football, et décidé à l'avance. Cette saison il avait été décidé que l'intégralité de la compétition se jouerait en Algérie. Les qualifiés pour cette compétition étaient : le tenant du titre l'ES Sahel (Tunisie), le champion de Tunisie "le Club Africain" (Tunisie), "le champion du Maroc "le KAC de Kénitra" (Maroc)et le champion d'Algérie la "JS Kabylie" (Algérie).

Match Tour Qualifié Éliminé Score
- Demi-finale 1 Drapeau : Tunisie Club africain Drapeau : Maroc KAC de Kénitra 1-0
01 Demi-finale 2 Drapeau : Algérie JS Kabylie Drapeau : Tunisie ÉS Sahel 0-0 (3-2) t.a.b

La compétition se déroule le et le tirage au sort donne comme confrontation pour la première demi-finale le champion de Tunisie face au champion du Maroc (Club africain/KAC de Kénitra), et pour la deuxième demi-finale le champion d'Algérie face au tenant du titre (JS Kabylie/ÉS Sahel). Si dans la première demi-finale le Club africain bat sans trop de peine le représentant marocain du KAC de Kénitra sans trop de peine un but à zéro; en revance l'autre demi-finale s'est averrée plus indécise. En effet il aura fallu attendre la séance des tirs au but pour départager les deux équipes et voir la JS Kabylie l'emporter 3 tirs au buts à deux face à l'ES Sahel après un score nul et vierge de 0 but partout.

  • Finale

La finale est inédite et voit donc le Club africain, première finale dans cette compétition face à la JS Kabylie qui dispute également sa première finale dans cette compétition.

Match Tour Vainqueur Finaliste Score
02 Finale Drapeau : Tunisie Club africain Drapeau : Algérie JS Kabylie 2-0

La finale jouée à domicile constituait pour la JS Kabylie un atout non négligeable. Ce fut une rencontre explosive devant une affluence record et des caméras de télévision comme pour immortaliser la première compétition internationale jouée par le club. Malgré une domination de tout instant, la JS Kabylie subira deux contres meurtriers et l'ascendant du Club Africain. Ce jour-là, la JS Kabylie qui pratiqua un football "aveugle" basé sur des centres "à l'abordage", fera la dure expérience de la tactique du contre pratiquée avec un art consommé par les Tunisiens. Autre fait de jeu important, un pénalty net sera refusé par l'arbitre au joueur Kouffi et qui aurait permis l'égalisation [2] du club phare du Djurdjura et l'on aurait assisté à un tout autre match.

Toutefois le manque d'expérience de la JSK s'est fait cruellement ressentir à la différence des tunisiens qui avec beaucoup de calme et de sérénité avaient réussi à revenir progressivement dans la partie et ne pas céder à la ferveur du Stade du 5 juillet 1962. Cette défaite de la JS Kabylie a été quelque peu traumatisante, comme en témoigne le visage fermé du capitaine Hannachi (voir photo ci-contre) qui ne peu que regarder son homologue tunisien soulever le trophée tant convoité par son club et ses coéquipiers. C'est à ce jour la première finale internationale que la JS Kabylie ait disputée mais aussi la première qu'elle ait perdue.

  • Classement final

La JS Kabylie termine donc deuxième de cette édition qu'elle disputait pourtant à domicile. À noter également afin d'être complet que l'ex tenant du titre l'ES Sahel, termine troisième de la compétition après sa victoire dans le match de classement face au KAC de Kénitra un but à zéro.

Édition Lieu Vainqueur Deuxième Troisième
1973-1974 Alger Drapeau : Tunisie Club africain Drapeau : Algérie JS Kabylie Drapeau : Tunisie ÉS Sahel

Cette défaite de la JS Kabylie en finale de la compétition est la deuxième d'un club algérien. Avant elle le MC Oran s'était incliné en final de l'édition précédente face à l'ES Sahel.

2008 : Coupe Nord-Africaine des Clubs Champions[modifier | modifier le code]

Durant la saison 2008-2009, la JSK champion d'Algérie en titre, participera à la première édition de la coupe Nord-Africaine des clubs champions. Elle s'inclinera en demi-finale face au club marocain du nom de FAR de Rabat; et terminera troisième ex æquo en compagnie du club libyen Al Ahly Tripoli après avoir fait match nul contre celui-ci.

  • Demi-finale
Match Tour Qualifié Éliminé Score
01 Demi-finale A Aller Drapeau : Maroc FAR de Rabat Drapeau : Algérie JS Kabylie 1-1
02 Demi-finale A Retour Drapeau : Maroc FAR de Rabat Drapeau : Algérie JS Kabylie 1-0
- Demi-finale B Aller Drapeau : Tunisie Club africain Drapeau : Libye Al Ittihad Tripoli 2-1
- Demi-finale B Retour Drapeau : Tunisie Club africain Drapeau : Libye Al Ittihad Tripoli 1-1
  • Match de classement
Match Tour Troisième Troisième Score
03 Troisième Place Drapeau : Libye Al Ittihad Tripoli Drapeau : Algérie JS Kabylie 1-1

Une polémique a eu lieu concernant ce match de classement. Au terme de la rencontre, alors que l'arbitre et les joueurs libyens se préparaient pour la séance de tirs aux buts, la JSK refusa de jouer la séance de pénalty estimant qu'avec ce but marqué à l'extérieur, il comptait double et donc celle-ci devait logiquement remporter le match. Néanmoins cette règle n'est possible que sur des matchs aller et retour, or il n'y eut qu'un seul match. Ce match de classement posa un gros problème, car chacune des deux équipes n'avait pas tort, et la prime allouée au troisième est plus importante que celle allouée au quatrième. Il fut cependant décidé que ce match sans vainqueur et sans moyen de les départager serait considéré comme étant nul, entrainant les deux équipes de cette première édition à la troisième place du classement ex-æquo.

  • Classement final
Édition Vainqueur Deuxième Troisième ex æquo
2008-2009 Drapeau : Tunisie Club africain Drapeau : Maroc FAR de Rabat Drapeau : Algérie JS Kabylie et Drapeau de la Libye Al Ittihad Tripoli

Sur deux participations en coupe régionale pour le moment, la JS Kabylie a fini au mieux à la deuxième place, au pire à la troisième place de cette compétition.

Compétitions arabes[modifier | modifier le code]

Bilan général[modifier | modifier le code]

La JS Kabylie, étant un club algérien de football, peut donc également prétendre à participer aux compétitions arabes organisés par l'UAFA (L'Union des Associations de Football Arabes), puisque l'Algérie en fait partie.

Malgré le contexte politique qui frappa la région, à une époque où les kabyles revendiquaient la sauvegarde de leurs identités, la JSK a participé à trois reprises à la Coupe Arabe des Clubs Champions. Elle a effectué de bons résultats, terminant à chaque fois à la troisième place, ce fut le cas pour deux éditions sur trois joués.

À noter également que fort de son statut de championne d'Algérie 2008, le club aurait pu prétendre participer à l'édition 2009 de la Ligue des champions arabes (nouvelle formulation de la Coupe Arabe des clubs champions). En Algérie, seul le premier du championnat, le quatrième et le cinquième sont qualificatives pour le championnat arabe. Les deux premières places sont réservés pour la Ligue des champions de la CAF, la troisième en plus du vainqueur de la Coupe d'Algérie sont qualificatives pour la coupe de la CAF.

Elle voudra y participer un temps, mais se désistera par l'intermédiaire du président Mohand Chérif Hannachi, prétextant vouloir jouer la Coupe du Maghreb des clubs champions qui faisait son retour après trente ans d'absence sous le nouveau nom de Coupe Nord-Africaine des clubs champions. Alors que les deux compétitions étaient jouables et le calendrier pas trop chargé.

Le Bilan des rencontres de la Jeunesse sportive de Kabylie en coupes arabes est le suivant :

Bilan de la JS Kabylie en compétitions arabes à partir de 1987 * (Résultats mis à jour jusqu'en Octobre 2010)

Compétition Saisons Titres J G N P Bp Bc Diff
Coupe des clubs champions Arabe 3 0 16 7 5 4 19 18 +1
Coupe des Coupes Arabe 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Supercoupe arabe 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Total 3 0 16 7 5 4 19 18 +1

Le bilan de la JSK dans ces compétitions ne dépend en réalité que d'une seule qui est la Coupe arabe des clubs champions, soit l'ancienne version de l'actuelle Ligue des champions arabes. Cela s'explique par le fait qu'elle n'a jamais participer en Coupe arabe des vainqueurs de coupe bien qu'elle fût déjà qualifiée. En effet les dirigeants du club à l'époque privilégièrent plutôt la compétition africaine Coupe d'Afrique des vainqueurs de coupe. Cette compétition ne se joue plus de même que la Supercoupe arabe; compétition que la JSK n'a pas pu jouer car il fallait être au minimum finaliste d'une des deux autres compétitions arabes, où quatre clubs s'affrontaient dans un mini tournoi pour s'approprier ce titre.

  • Bilan arabe par nation affrontée :
Nation Joué Gagné Nul Perdu But Pour But Contre Différence Victoire %
Drapeau de l'Arabie saoudite Arabie saoudite 4 2 0 2 4 5 -1 50,00
Drapeau de Bahreïn Bahreïn 1 0 1 0 1 1 -1 00,00
Drapeau de l'Égypte Égypte 2 1 1 0 2 1 +1 50,00
Drapeau de l'Irak Irak 2 0 1 1 1 5 -4 00,00
Drapeau du Koweït Koweït 1 1 0 0 3 2 +1 100,00
Drapeau du Maroc Maroc 2 0 1 1 2 3 -1 00,00
Drapeau de la Palestine Palestine 1 1 0 0 4 1 +3 00,00
Drapeau du Qatar Qatar 1 0 1 0 0 0 0 00,00
Drapeau de la Syrie Syrie 1 1 0 0 1 0 +1 100,00
Drapeau de la Tunisie Tunisie 1 1 0 0 1 0 +1 100,00

Le bilan montre une égalité parfaite de victoires et de matchs nuls de la JSK. Néanmoins en seulement trois participations et de surcroît dans une seule compétition arabe, la JSK fait bonne figue en réalisant trois demi-finales. L'inégale répartition de ses victoires et ses trois participations seulement justifient assez bien le nombre important de pourcentage de victoires nuls par nations affrontées

  • Bilan arabe par club affronté :
Équipe Joué Gagné Nul Perdu But Pour But Contre Différence Victoire %
Drapeau de l'Arabie saoudite Arabie saoudite
Drapeau de l'Arabie saoudite Al Hilal Riyad 3 2 0 1 3 2 +1 75,00
Drapeau de l'Arabie saoudite Al Ittihad Djeddah 1 0 0 1 1 3 -2 00,00
Drapeau de Bahreïn Bahreïn
Drapeau de Bahreïn Muharraq 1 0 1 0 1 1 -1 00,00
Drapeau de l'Égypte Égypte
Drapeau de l'Égypte Al Tersana 2 1 1 0 2 1 +1 50,00
Drapeau de l'Irak Irak
Drapeau de l'Irak Al Rasheed de Baghdad 1 0 0 1 0 4 -4 00,00
Drapeau de l'Irak Al Tayaran Bagdad 1 0 1 0 1 1 0 00,00
Drapeau du Koweït Koweït
Drapeau du Koweït Al Arabi Koweït 1 1 0 0 3 2 +1 100,00
Drapeau du Maroc Maroc
Drapeau du Maroc WA Casablanca 1 0 0 1 2 3 -1 00,00
Drapeau du Maroc Kawkab de Marrakech 1 0 1 0 0 0 0 00,00
Drapeau de la Palestine Palestine
Drapeau de la Palestine Shabab Rafah 1 1 0 0 4 1 +3 100,00
Drapeau du Qatar Qatar
Drapeau du Qatar Al Arabi Doha 1 0 1 0 0 0 0 00,00
Drapeau de la Syrie Syrie
Drapeau de la Syrie Al Jaish Damas 1 1 0 0 1 0 +1 100,00
Drapeau de la Tunisie Tunisie
Drapeau de la Tunisie ÉS Sahel 1 1 0 0 1 0 +1 100,00

1987 : Coupe Arabe des Clubs Champions[modifier | modifier le code]

L'édition 1987 s'est déroulée intégralement à Riyad, en Arabie saoudite.

Cette saison-là, la JS Kabylie participe à sa première Coupe Arabe des clubs champions, lors du premier tour, le hasard du tirage, la place dans le groupe B, en compagnie de quatre autres équipes.

Ces autres équipes sont: Al Hilal club saoudien, Al Arabi Doha club qatari, Al Tersana club égyptien, Al Jaish Damas club syrien.

La JS Kabylie est le représentant Algérien de ce groupe B.

  • Groupe B

Cette phase de groupe, est une poule de cinq, dont le principe est que tout le monde doit rencontrer tout le monde. Dans cette version de la coupe Arabe, il n'existait pas de match aller et retour comme pour la Ligue Arabe des champions. De plus chaque édition se déroulait dans un seul pays désigné où se déroulait l'ensemble des matchs pour plus d'équité, on est très loin des déplacements entre clubs de la Ligue Arabe des champions actuelle.

Match Tour Club score club
01 Phase de poules, groupe B Drapeau de l'Arabie saoudite Al Hilal 0-1 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie
02 Phase de poules, groupe B Drapeau du Qatar Al Arabi Doha 0-0 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie
03 Phase de poules, groupe B Drapeau de l'Égypte Al Tersana 0-0 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie
04 Phase de poules, groupe B Drapeau de la Syrie Al Jaish Damas 0-1 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie
  • Classement du Groupe B
rang club joués V N D bp bc diff pts pays
1 Al Tersana 4 2 2 0 4 1 +3 6 Drapeau de l'Égypte
2 JS Kabylie 4 2 2 0 2 0 +2 6 Drapeau de l'Algérie
3 Al Hilal 4 2 1 1 2 1 +1 4 Drapeau de l'Arabie saoudite
4 Al Jaish Damas 4 1 0 3 3 2 +1 2 Drapeau de la Syrie
5 Al Arabi Doha 4 0 1 3 1 7 -6 1 Drapeau du Qatar

La JSK, qui s'appelait à cette époque JET, après avoir gagné deux matchs et fait deux nuls, est première ex æquo de ce groupe comme l'équipe égyptienne Al Tersana. Elle terminera cependant à la deuxième place du classement avec une moins bonne différence de buts que celle-ci mais accède néanmoins en demi-finale de la compétition.

  • Demi-finale

Les groupes A et B se croisent et la JS Kabylie deuxième du groupe B rencontre le club irakien Al Rasheed de Bagdad premier du groupe A. Quant au club égyptien premier du groupe B Al Tersana est opposé au club saoudien de Al Ittihad Djeddah, deuxième du groupe A.

Match Tour Club score club
- Demi-finale 1 Drapeau de l'Arabie saoudite Al Ittihad Djeddah 1-0 Drapeau de l'Égypte Al Tersana
05 Demi-finale 2 Drapeau de l'Irak Al Rasheed de Baghdad 4-0 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie

Finalement, la JSK s'inclinera contre plus fort qu'elle sur un score sans appel de quatre buts à zéro. Elle disputera néanmoins la place de troisième, face au vaincue de l'autre demi-finale.

  • Match de classement

L'autre vaincue n'est autre que le club égyptien de Al Tersana déjà rencontré en phase de poule par la JSK. Les clubs se disputent la place de troisième, tout aussi lucrative, pour le classement final.

Match Tour Club score club
06 Match pour la 3e place Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 2-1 Drapeau de l'Égypte Al Tersana

La JSK remporte ce match sur le score de deux buts à un et s'empare donc de la troisième place du classement.

  • Classement final
rang club titre pays
01 Al Rasheed de Baghdad Champion Arabe Drapeau de l'Irak
02 Al Ittihad Djeddah Vice-Champion Arabe Drapeau de l'Arabie saoudite
03 JS Kabylie Troisième Drapeau de l'Algérie
04 Al Tersana Quatrième Drapeau de l'Égypte

Pour sa première participation à une Coupe Arabe des clubs champions, la JSK réalise Sept matches, avec un bilan flatteur de trois victoires, deux nuls et une défaite. Elle terminera troisième de l'édition 1987, qui s'est déroulé à Ryad en Arabie saoudite.

1989 : Coupe Arabe des Clubs Champions[modifier | modifier le code]

L'édition 1989 s'est déroulée intégralement à Marrakech, au Maroc.

Cette saison-là, la JS Kabylie participe à sa deuxième Coupe Arabe des clubs champions, lors du premier tour, le hasard du tirage la place dans le groupe A, en compagnie de quatre autres équipes.

Ces autres équipes sont: Al Hilal Riyad club saoudien, Kawkab de Marrakech club marocain, Al Tayaran Bagdad club irakien, Muharraq club bahreinien.

La JS Kabylie est le représentant Algérien de ce groupe A.

  • Groupe A

Cette phase de groupe, est une poule de cinq, dont le principe est que tout le monde doit rencontrer tout le monde, comme lors de l'édition 1987 disputé par la JSK.

Match Tour Club score club
07 Phase de poules, groupe A Drapeau de l'Arabie saoudite Al Hilal Riyad 1-2 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie
08 Phase de poules, groupe A Drapeau de l'Irak Al Tayaran Bagdad 1-1 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie
09 Phase de poules, groupe A Drapeau de Bahreïn Muharraq 1-1 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie
10 Phase de poules, groupe A Drapeau du Maroc Kawkab de Marrakech 0-0 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie
  • Classement du Groupe A
rang club joués V N D bp bc diff pts pays
1 JS Kabylie 4 1 3 0 4 3 +1 5 Drapeau de l'Algérie
2 Al Hilal Riyad 4 2 0 2 6 4 +2 4 Drapeau de l'Arabie saoudite
3 Al Tayaran Bagdad 4 1 2 1 1 6 -5 4 Drapeau de l'Irak
4 Kawkab de Marrakech 4 1 1 1 4 6 -2 4 Drapeau du Maroc
5 Muharraq 4 0 1 3 2 5 -3 1 Drapeau de Bahreïn

La JS Kabylie terminera première de ce groupe avec cinq points au compteur et accédera pour la deuxième fois de son histoire aux demi-finales dans cette compétition arabe. À noter ici qu'une victoire vaut deux points et un nul un point, d'où l'incohérence du classement par victoire.

  • Demi-finale

Les groupes A et B se croisent et la JS Kabylie première du groupe A rencontre le club marocain WA de Casablanca deuxième du groupe B. Quant au club saoudien deuxième du groupe A, Al Hilal est opposé au club tunisien de l'Étoile Sportive du Sahel deuxième du groupe B.

Match Tour Club score club
- Demi-finale 1 Drapeau de l'Arabie saoudite Al Hilal Riyad 0-0 (5-4) t.a.b. Drapeau de la Tunisie ES Sahel
11 Demi-finale 2 Drapeau du Maroc WA Casablanca 3-2 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie

Finalement, la JSK s'inclinera encore à ce stade de la compétition. Elle s'inclinera de justesse d'un petit but, sur le score de trois buts à deux en faveur du club marocain. Elle disputera néanmoins la place de troisième, face au vaincue de l'autre demi-finale.

  • Match de classement

L'autre perdant de l'autre demi-finale n'est autre que le club tunisien de l'ES Sahel. La JSK et ce club tunisien dispute donc le match de classement pour la troisième place.

Match Tour Club score club
12 Match pour la 3eplace Drapeau de l'Algérie JS Kabylie 1-0 Drapeau de la Tunisie ES Sahel

La JSK remporte ce match un but à zéro et s'empare de la troisième place de ce classement.

  • Classement final
rang club titre pays
01 WA Casablanca Champion Arabe Drapeau du Maroc
02 Al Hilal Riyad Vice-Champion Arabe Drapeau de l'Arabie saoudite
03 JS Kabylie Troisième Drapeau de l'Algérie
04 ES Sahel Quatrième Drapeau de la Tunisie

Pour sa deuxième participation à une Coupe Arabe des clubs champions, la JSK réalise Sept matches, avec un bilan flatteur de deux victoires, trois nuls et une défaite. Elle terminera troisième de l'édition 1989, qui s'est déroulé à Marrakech au Maroc.

1994 : Coupe Arabe des Clubs Champions[modifier | modifier le code]

L'édition 1994 s'est déroulée intégralement à Riyad, en Arabie saoudite.

Cette saison-là, la JS Kabylie participe à sa troisième Coupe Arabe des clubs champions ; lors du premier tour, le hasard du tirage la place dans le groupe B, en compagnie de trois autres équipes.

Ces autres équipes sont: Al Hilal Riyad club saoudien, Al Arabi Koweït club koweïtien, Shabab Rafah club palestinien.

La JS Kabylie est le représentant algérien de ce groupe B.

La règle a changé : pour cette édition il n'y a que quatre équipes par groupe, et aucun match de classement pour la troisième place.

  • Groupe B

Cette phase de groupe, est donc une poule de quatre, dont le principe est que tout le monde doit rencontrer tout le monde. Les deux premiers seront qualifiés pour les demi-finales de la compétition.

Match Tour Club score club
13 Phase de poules, groupe B Drapeau de l'Arabie saoudite Al Hilal Riyad 1-0 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie
14 Phase de poules, groupe B Drapeau du Koweït Al Arabi Koweït 2-3 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie
15 Phase de poules, groupe B Drapeau de la Palestine Shabab Rafah 1-4 Drapeau de l'Algérie JS Kabylie
  • Classement Groupe B
rang club joués V N D bp bc diff pts pays
1 Al Hilal 3 3 0 0 10 1 +9 9 Drapeau de l'Arabie saoudite
2 JS Kabylie 3 2 0 1 7 4 +3 6 Drapeau de l'Algérie
3 Al Arabi Koweït 3 1 0 2 6 7 -1 3 Drapeau du Koweït
4 Shabab Rafah 3 0 0 3 3 13 -10 0 Drapeau de la Palestine

La JS Kabylie terminera deuxième de ce groupe avec six points au compteur et accédera pour la troisième fois de son histoire aux demi-finales dans cette compétition arabe.

  • Demi-finale

Les groupes A et B se croisent et la JS Kabylie deuxième du groupe B rencontre le club saoudien Al Ittihad Djeddah premier du groupe A. Quant au club saoudien premier du groupe B Al Hilal il est opposé au club Saoudien de Al Ittihad Djeddah deuxième du groupe A.

Match Tour Club score club
16 Demi-finale 2 Drapeau de l'Arabie saoudite Al Ittihad Djeddah 3-1a.p. Drapeau de l'Algérie JS Kabylie

Pour sa troisième participation, la JS Kabylie s'inclinera en demi-finale sur le score de trois buts à un après prolongations, face au club saoudien Al Ittihad Djeddah.

Il n'y aura pas de match de classement pour la troisième place. À noter également que ce sera le club saoudien Al Hilal qui remportera la finale sur son compatriote Al Ittihad Djeddah sur le score de deux buts à un après prolongation également.

Trophées internationaux manquant au Palmarès de la JSK[modifier | modifier le code]

Malgré un palmarès éloquent, il manque à la JS Kabylie certains trophées qu'elle n'a jamais remportés. Parmi ceux qui manquent on peut distinguer parmi les trophées internationaux, les trophées continentaux, les trophées intercontinentaux mais également les trophées internationaux régionaux. Certaines de ces compétitions ont disparu, d'autres existent toujours ou ont changé de nom.

Compétitions arabes[modifier | modifier le code]

Parmi ces trophées manquant au palmarès de la JSK, il y a les trophées arabes, organisés par l'UAFA (l'Union arabe de football). La JSK étant un club algérien, avait le droit de disputer les compétitions arabes si elle était qualifiée, étant donné que le Fédération algérienne de football (fédération algérienne de football) est affiliée à l'UAFA.

Coupe des Clubs Champions arabe ou Ligue des Champions arabes[modifier | modifier le code]

La JSK a participé trois fois à la Coupe Arabe des Clubs Champions, devenu Ligue des champions arabes. Nous avons vu aussi que, malgré de bons parcours lors des éditions 1987, 1989 et 1994; les canaries n'ont jamais pu franchir l'obstacle des demi-finales, terminant au mieux à la troisième place des deux premières éditions.

La Ligue des Champions Arabes, anciennement Coupe Arabe des Clubs Champions, est un trophée devenu majeur dans le football maghrébin et arabe. Elle est absente du palmarès de la JSK.

La Coupe arabe des clubs champions sous ce format, la JSK ne la gagnera jamais, vu qu'elle a disparu. En revanche puisque la Ligue arabe des Champions existe à présent, les canaries pourront toujours essayer de la gagner.

Coupe arabe des vainqueurs de coupe[modifier | modifier le code]

Mais ce n'est pas la seule compétition arabe qui existe, en réalité il existait deux autres compétitions pour les clubs arabes. L'une d'elle était la Coupe arabe des vainqueurs de coupe. Pour se qualifier à cette compétition c'est simple, il suffisait pour un club de remporter la coupe nationale de son championnat, mais aussi que sa fédération de football fasse partie de l'Union arabe de football et participe à la compétition.

La Compétition exista entre les années 1989 et 2001 et disparu à la suite de la disparition dans les compétitions internationales du football de la Coupe des Coupes partout dans le monde. La JS Kabylie n'y participera jamais, bien qu'elle ait remporté entre les années 1989 et 2001 deux coupes d'Algérie de football.

Cela peut s'expliquer par le faite que la JSK préféra s'engager en Coupe d'Afrique des vainqueurs de coupe, ce qui lui a réussi puisqu'elle remportera l'édition 1995.

La JSK à la suite de la disparition de cette compétition donc, ne gagnera jamais cette compétition, et demeure absente du palmarès de celle-ci.

Supercoupe Arabe[modifier | modifier le code]

L'autre et dernière compétition qui existait était simplement la Supercoupe arabe de football. C'est une compétition qui se déroulait sous la forme d'un tournoi. À la différence des autres Supercoupes qui existent dans le monde, où généralement le vainqueur d'une compétition majeur était opposait à un autre vainqueur d'une autre compétition pour déterminer l'équipe qui imposerait sa suprématie, celle-ci est sensiblement différente.

En effet la Supercoupe Arabe de football n'opposait pas deux équipes seulement mais quatre. Ces quatre équipes étaient les finalistes des deux compétitions arabes que sont la Coupe Arabe des Clubs Champions et la Coupe Arabe des Vainqueurs de Coupes.

Cette compétition exista entre les années 1992 et 2001, et n'aura duré que très peu de temps. Elle disparu en même temps que la Coupe Arabe des Vainqueurs de Coupes, car il est difficile d'organiser une Supercoupe alors qu'il ne reste qu'une seule compétition arabe.

Cet autre trophée manquera au palmarès de la JS Kabylie car pour la disputer et tenter de la gagner il fallait au moins avoir été finaliste d'une des deux compétitions arabes ce qui n'a jamais été son cas.

Comme pour la Coupe Arabe des Vainqueurs de Coupes, la Supercoupe Arabe ayant disparu, la JSK ne la gagnera jamais.

Coupes Intercontinentales[modifier | modifier le code]

Parmi les compétitions internationales, beaucoup ne sont qu'un seul match entre deux vainqueurs d'un tournoi d'un continent différent, ce sont les coupes intercontinentales. Certaines vont disparaître pour laisser place une compétition incluant tous ces différents vainqueurs dans un même tournoi, la Coupe du monde des clubs.

Coupe Afro-Asiatique[modifier | modifier le code]

La Coupe afro-asiatique de football des clubs champions, est un trophée intercontinentale, calquée sur le modèle américano-européen du nom de Coupe intercontinentale tout simplement.

Cette Compétition eut lieu entre les années 1986 et 1998, amputés de deux années (1990 et 1991). La JSK n'a jamais pu remporter cette compétition que peu de clubs en Afrique ont eu après avoir été "Champions d'Afrique des clubs".

Si l'on regarde les victoires de cette équipe kabyle en Coupe d'Afrique des clubs champions, on s'aperçoit que l'une est antérieure à la création de cette compétition (1981), et que l'autre coïncide avec l'une des deux années où elle n'eut pas lieu (1990). Cela peut s'expliquer par le faite que le champion d'Asie en 1990 le club iranien de l'Esteghlal Téhéran, ne pouvait prendre part à cette compétition du fait de la guerre Iran-Irak que subissait son pays.

Il est donc normal de voir ce trophée majeur du football intercontinental africain, manqué au palmarès de cette équipe kabyle[3]. Le MC Alger, premier vainqueur algérien de la Coupe d'Afrique des Clubs Champions en 1976, connait le même sort que la JSK.

Coupe du monde des clubs[modifier | modifier le code]

À la suite de la disparition des coupes intercontinentales, une Coupe du monde des clubs champions est créée. C'est une compétition qui rassemble tous les vainqueurs des ligues de champions à travers le monde durant l'année écoulée. Ces équipes s'affrontent pour obtenir le titre de champion du monde des clubs.

La première édition eut lieu en 2000, et la JS Kabylie n'a jamais pris part à cette compétition, pour la simple et bonne raison qu'elle n'a pas remporté de Ligue des Champions d'Afrique depuis le lancement de ce tournoi. Afin d'être complet, il faut savoir qu'aucun club africain ne l’a remporté, ce qui n'est pas une mince affaire si jamais la JSK se qualifie un jour pour cette compétition.

Supercoupe arabo-africaine[modifier | modifier le code]

Afin d'augmenter la compétitivité sportive du football africain et arabe, une nouvelle compétition voit le jour. Un accord a été signé entre la Confédération Africaine de Football et l'Union Arabe de Football, pour l'échange des deux calendriers sportifs, afin d'organiser au mieux la Supercoupe UAFA-CAF[4]. La première édition aurait dû avoir lieu au premier trimestre 2009, entre Al Ahly SC et l'ES Sétif, mais elle ne fut pas jouée. Et comme en 2010, il n'y aura pas d'édition de Ligue arabe des champions, on n'est pas près de voir cette supercoupe se disputer au moins en 2011. La JSK ne l'a pas encore gagnée, car théoriquement elle n'existe pas encore tout simplement.

Compétitions maghrébine et nord-africaines[modifier | modifier le code]

Et enfin, il existe en Afrique plusieurs compétitions régionales de football, semblable à ce qui se faisaient en Europe avec les coupes Mitropa et Latines. Bien qu'en Europe ces compétitions ont disparu, elles existent toujours en Afrique. Chacune de ses compétitions dépend des régions d'Afrique, faisant partie d'une sous-confédération africaine de football. La JSK étant un club algérien, fait partie de la région "Afrique du Nord", et la fédération algérienne de football est donc également affiliée à l'Union nord-africaine de football (UNAF). De ce fait la JSK peut prétendre à participer aux compétitions régionales de l'Afrique du Nord, si jamais celle-ci est qualifiée. Il existe deux versions de ces compétitions, car un temps elles furent abandonner, avant de revenir en force courant l'année 2008.

Compétitions maghrébines[modifier | modifier le code]

La première version de ses compétitions régionales, sont les coupes dites maghrébines, qui eurent lieu entre les années 1969 et 1976. Contrairement à ce qu'il y avait en Europe, il existait deux compétitions: une coupe des clubs champions et une coupe des vainqueurs de coupes. Ces tournois de football reposaient sur d'anciennes structures du football colonial français, et qui avaient pour nom "Championnat d'Afrique du Nord de football" et "Coupe d'Afrique du Nord de football". Les qualifiés pour ces compétitions, étaient donc tous les vainqueurs des championnats et des Coupes nationales des nations du Maghreb.

Coupes maghrébines coloniales[modifier | modifier le code]

Il y a tout d'abord le Championnat d'Afrique du Nord de football. Cette compétition fut créée durant l'année 1921, bien avant la création de la JSK, et était placée sous l'égide de le Fédération française de football et de l'Union des ligues nord-africaines de football. La compétition a porté deux noms durant la période coloniale : de 1921 à 1925 elle avait pour nom Challenge Steeg du nom de Théodore Steeg un ancien gouverneur général d'Algérie; et jusqu'en 1946, elle prit le nom de Challenge Rivet du nom du général Louis Rivet.

Il s'agit d'une compétition qui était disputé en fin de saison, où les cinq champions de division d'honneur de chaque ligue nord-africaine (Maroc, Tunisie, Alger, Oran, Constantine) se rencontrent. En 1956, la compétition disparaitra à la suite des indépendances proclamées de la Tunisie et du Maroc. Cependant à la suite de l'indépendance de l'Algérie en 1962, une autre compétition similaire à celle-ci reprendra le relais, la fameuse Coupe du Maghreb des clubs champions, destiné aux champions nationaux des pays du Maghreb, dont la première édition aura lieu en 1969. Cette compétition beaucoup trop ancienne, et aujourd'hui disparu n'a jamais pu être disputée par la JS Kabylie. Néanmoins afin d'être complet, il faut savoir que pour cette compétition disparu, le premier vainqueur fut un club algérien du nom de l'AS Marine ; le dernier vainqueur fut également un club algérien du nom de l'ESFM Guelma. Le meilleur vainqueur de cette compétition fut également un club algérien du nom de SC Bel-Abbès, avec sept victoires, et la nation la plus victorieuse dans cette compétition c'est l'Algérie avec vingt-et-une victoire.

Ensuite l'autre compétition qui eut lieu durant l'époque coloniale, c'est la Coupe d'Afrique du Nord de football. Cette compétition est plus récente que le championnat d'Afrique du Nord de football car elle date de 1931. Elle était placée sous l'égide de la fédération française de football et sous le même modèle que la Coupe de France. Cette compétition qui connut un immense succès, regroupait les clubs des cinq ligues d'Afrique du Nord (Maroc, Tunisie, Alger, Oran et Constantine). Cependant, elle disparaitra durant l'année 1956, à la suite de l'autorisation de la Fédération française de football de laisser les clubs de ces ligues de participer à la Coupe de France. Comme pour le championnat d'Afrique du Nord de football, à la suite de l'indépendance de l'Algérie, une autre compétition similaire à celle-ci reprendra le relais, la fameuse Coupe du Maghreb des vainqueurs de coupe dont la première édition aura lieu en 1969. Par contre cette compétition ne sera destinée qu'aux vainqueurs des coupes des championnats nationaux des pays du Maghreb. Cette compétition ancienne également; la JS Kabylie ne la pas disputé car elle n'était pas en première division de la ligue d'Alger pour pouvoir y participer. Néanmoins afin d'être complet, il faut savoir que pour cette compétition disparue, le premier vainqueur fut un club algérien du nom de Club des Joyeusetés de la ville d'Oran; le dernier vainqueur fut également un club algérien du nom de SC Bel-Abbès. Le meilleur vainqueur de cette compétition fut également un club algérien, le Club des Joyeusetés d'Oran avec quatre victoires, et la nation la plus victorieuse dans cette compétition c'est l'Algérie avec onze victoires.

Coupe du Maghreb des clubs champions[modifier | modifier le code]

La Coupe du Maghreb des clubs champions, est la compétition qui succédera au Championnat d'Afrique du Nord de football, en 1969, à la suite des indépendances des pays du Maghreb. En juin 1968, les délégués des fédérations maghrébines de football, décidèrent de créer l'UMF (Union Maghrébine de Football), qui organisera en 1969 à Alger la première édition de ce premier tournoi inter-clubs champions. Cette compétition qui regroupera les champions des championnats nationaux des pays du Maghreb, a bien été disputée par la JS Kabylie. Elle ne participera qu'une seule fois à cette compétition, et terminera finaliste durant la saison 1973-1974 battu par le club tunisien Club africain. Cette compétition disparaitra en 1976, car à l'époque les compétitions régionales n'auront pas la même portée que les compétitions continentales. Néanmoins afin d'être complet, il faut savoir que le premier vainqueur de cette compétition fut un club algérien du nom de MC Oran en 1969 ; et le dernier vainqueur fut un club tunisien du nom de Club africain en 1976. Le meilleur vainqueur de cette compétition est codétenu par un club algérien MC Oran et un autre tunisien Club africain, avec trois victoires, remportés consécutivement et respectivement; et la nation la plus victorieuse est la Tunisie avec quatre victoires.

Coupe du Maghreb des Vainqueurs de Coupes[modifier | modifier le code]

La Coupe du Maghreb des vainqueurs de coupe, est la compétition qui succédera à la Coupe d'Afrique du Nord de football, en 1969, à la suite des indépendances des pays du Maghreb. Elle fut considérée comme la deuxième compétition maghrébine derrière sa grande sœur la Coupe du Maghreb des clubs champions. Cette compétition, considéré comme une C2 maghrébine, regroupe comme la coupe des coupes africaine tous les vainqueurs des coupes nationales mais des championnats maghrébins. La JS Kabylie n'a jamais participé à cette compétition pour la simple et bonne raison qu'elle ne fut jamais qualifiée pour celle-ci. Le déroulement très court de cette compétition qui n'avait compté que six éditions, entre les années 1969 et 1975, peut expliquer le faite que la JSK n'a jamais pu prendre part à cette compétition étant donné que sa première coupe d'Algérie fut remportée lors du fameux doublée Coupe d'Algérie de football-Championnat d'Algérie. Et quand bien même, il y aurait pu y avoir une édition cette année-là, la JS Kabylie aurait surement privilégié la C1 maghrébine, autrement dit la Coupe du Maghreb des clubs champions. Néanmoins afin d'être complet, il faut savoir que le premier vainqueur de cette compétition fut un club marocain du nom de Renaissance de Settat en 1969; et le dernier vainqueur fut un club tunisien du nom de l'Étoile sportive du Sahel, en 1975. À noter également que le meilleur vainqueur de cette compétition est un club algérien du nom de MC Alger avec deux victoires; et la nation la plus victorieuse est l'Algérie avec deux victoires.

Compétition nord-africaines[modifier | modifier le code]

Après avoir disparu des années soixante-dix du paysage footballistique de l'Afrique du Nord, l'Union nord-africaine de football, récemment créer, décida de recréer ses compétitions régionales, qui existent toujours dans le reste de l'Afrique. Les qualifiées pour ces compétitions sont les mêmes, puisqu'il s'agit à nouveau d'une coupe des clubs champions, et d'une coupe des vainqueurs de coupe. Les premières éditions de ces nouvelles compétitions régionales ont lieu au début de la saison 2008.

Coupe nord-africaine des clubs champions[modifier | modifier le code]

La Coupe nord-africaine des clubs champions, également appelé Coupe des clubs champions de l'UNAF abrégé aussi en Coupe UNAF 1, est donc la compétition qui succèdera à la défunte Coupe du Maghreb des clubs champions. Elle est à présent régit par la nouvelle organisation du football maghrébin qui se nomme Union nord-africaine de football, également abrégé en UNAF.

En voyant les autres sous-confédérations africaines de football qui continuait d'organiser des compétitions régionales de clubs; les dirigeants du football des pays du Maghreb décidèrent donc de remettre au goût du jour ces compétitions qui ont fait la gloire de certains clubs. La plupart ont bâti leur légende grâce à cela, en témoignent les pionniers des clubs algériens qui leur permirent dans ces compétitions de bâtir leur légende et de participer à leurs premières compétitions internationales. C'était le cas de la JS Kabylie qui disputa sa première compétition international avec la Coupe du Maghreb des clubs champions en 1973.

Le but premier était d'augmenter la compétitivité du football nord-africain de faire progresser son niveau dans un esprit sportif et fraternelle. Outre les compétitions de clubs, des compétitions avec les différentes sélections nationales sont également organisées.

Une nouveauté, les clubs égyptiens qui dans les anciennes compétitions avaient toujours refuser d'y participer, font leur apparition dans cette compétition et leur fédération devient donc un membre de l'UNAF. Avant cela les participants ont toujours été et le sont encore aujourd'hui, les champions des championnats de football d'Algérie, du Maroc, de Tunisie et de Libye, cependant un barrage est organisé suivant un tirage au sort et qui est disputé avant le stade des demi-finales.

Chaque rencontre se dispute en matchs aller et retour, contrairement à l'ancienne compétition où chaque édition se déroulait en un lieu unique pour toutes les équipes. La finale est également en match aller et retour, un trophée est donné au vainqueur qui peut en réaliser une copie et doit le restituer un mois avant le début de la prochaine édition. Des primes sont également alloués dans cette compétition avec : 250 000 dollars pour le vainqueur, 100 000 dollars pour le finaliste, 75 000 dollars pour le troisième, 50 000 dollars pour le quatrième. S'ajoutent à cela 100 000 dollars pour chaque club participant, 20 000 dollars pour chaque match disputé par une équipe et enfin 25 000 dollars pour chaque fédération.

La première édition a eu lieu en 2008, la JS Kabylie y a participé et termina la compétition à la troisième place. À noter également que depuis 2010 le champion dispute avec le vainqueur de la Coupe nord-africaine des vainqueurs de coupe la Supercoupe de l'UNAF.

Coupe nord-africaine des vainqueurs de coupes[modifier | modifier le code]
Supercoupe de l'UNAF[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Pour les matchs de coupes internationales, les matchs sont comptés avant le résultat d'éventuels tirs au but (à l'instar de la FIFA).
  2. Concernant cette statistique il ne s'agit que d'un seul match. C'était à l'occasion de la Supercoupe d'Afrique en 1996. La rencontre s'est jouée à l'extérieur en Afrique du Sud sur le terrain du vainqueur de la Coupes des clubs champions africains en 1995. La JS Kabylie y participa en tant que vainqueur de la Coupe d'Afrique des vainqueurs de coupe la même année.
  3. Pour cette statistique, la demi-finale (aller et retour, soit deux matchs) entre les deux clubs à l'occasion de la Coupe d'Afrique des clubs champions en 1981, qui s'était conclue par un forfait général d'Al Ahly SC (à cause de l'assassinat du président égyptien Anouar el-Sadate) est incluse dans le bilan. On met dans ce cas, 2 victoires pour la JSK sur le score de 0-0.
  4. La rencontre aller-retour n'a pas eu lieu à la suite du forfait du Sporting de Bissau; nous comptabiliserons donc deux victoires par forfait sur le score de 0-0.
  5. Pour cette statistique, sont également pris en compte les résultats de l'AS Vita Club en Coupe d'Afrique des clubs champions lors des éditions de 1978 et 1981. Cette équipe qui faisait partie à l'époque l'ex Zaïre fait maintenant partie de la République démocratique du Congo.
  6. Pour cette statistique, il faut savoir que le club somalien Horsed FC déclara forfait au match retour des huitièmes de finale de la Coupe d'Afrique des clubs champions en 1981. Le match par forfait est comptabilisé par une victoire, avec un score de 0-0.
  7. Il faut savoir que la JS Kabylie affronta un autre club tchadien du nom de Aslad Moundou. Celui-ci déclara forfait général (match aller et retour) pour le compte des seizièmes de finale de la Coupe de la CAF en 2000. Ces rencontres non disputées sont comptabilisés par des victoires sur le score de 0-0.

Références[modifier | modifier le code]

  1. M.H., « Le juge de touche gravement blessé par des jets de projectiles », sur dzfoot.com, Liberté,
  2. Naïm Adnane, « 40 ans de Football », page 151
  3. La coupe afro-asiatique n'a pas été organisée en 1990 et en 1991, vu que l'a JS Kabylie a gagné la Coupe d'Afrique des clubs champions en 1990, elle devait participer à la coupe afro-asiatique 1991, mais la compétition n'a pas été organisée cette année-là. La raison est toute simple, le vainqueur asiatique était un club de football iranien du nom de Esteghlal Téhéran; le contexte géopolitique de l'époque à savoir la guerre Iran-Iraq et la guerre du Golfe ont contraint les organisateurs, à la suite du forfait de ce club dont le pays était en guerre de ne pas organiser cette édition
  4. Accord de coopération entre l'UAFA et la CAF

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 40 ans de football. L'histoire exemplaire d'un club algérien, Naïm Adnane, Alger, 1987