Histomobile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Histomobile
Image illustrative de l’article Histomobile

Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Langue Français - Anglais
Périodicité annuel
Genre Presse automobile
Prix au numéro 29 €
Diffusion 70 000 ex. (2008)
Fondateur Stéphane van Damme
Date de fondation 1998
Ville d’édition Wavre

Propriétaire Norbelco SA
Directeur de la rédaction Stéphane van Damme
Site web www.histomobile.com

Histomobile est un magazine électronique d'informations sur l'automobile ancienne et actuelle[1] fondé en septembre 1998. Le site Web d'Histomobile permet notamment l'accès à plusieurs milliers de fiches présentant la technique et l'historique des modèles[2].

Base de données encyclopédique[modifier | modifier le code]

La base de données, bilingue anglais français, d'Histomobile permet, gratuitement, d'accéder aux 32 000 fiches et plus de 40 000 illustrations d'automobiles par différentes entrées, notamment le modèle ou le nom du constructeur.

Les fiches des modèles présentent les principales caractéristiques de la voiture ainsi qu'une iconographie et un bref historique[3], et pour les constructeurs on trouve notamment la liste des modèles par année de création, et également un historique[4].

Une partie technique développe une centaine de sujets répartis en une vingtaine de chapitres[5].

Note du 21/6/2017: le site Web n'est plus en ligne.

Services et produits[modifier | modifier le code]

Brasier coupé Chaffeur KD 1908, Musée de Mulhouse

Histomobile propose également des produits et services payants, comme son magazine, édité depuis 2005, pouvant être visualisé en ligne depuis 2007 et enrichi, depuis 2009, d'une rubrique concernant les résultats d'enchères de voitures avec les résultats de ventes de l'époque depuis 2001. Ces résultats sont accompagnés de leur équivalent en euros actuels, calculé suivant l'inflation et la fluctuation de la monnaie utilisée lors de l'enchère analysée[6]. À partir de 2010 le magazine est publié en deux volumes.

Éditeur[modifier | modifier le code]

Histomobile est un titre de la société d'édition belge SOB SA, appartenant à la holding belge Norbelco SA.

Chronologie historique[modifier | modifier le code]

  • 1998, naissance d'Histomobile qui regroupe en une base de données les données techniques de tous les modèles de voitures ayant existé.
  • 1999, mise en ligne de la base en rajoutant des iconographies et des textes afin de faire une page par modèle. Lors de la mise en ligne, seuls 80 modèles avaient une page.
  • 2000-2002, la base prend son essor, on en parle[7],[8],[9],[10],[11],[12],[13],[14],[15],[16]
  • 2003, l'encyclopédie sort sous forme de CD Rom et est exclusivement vendu par le site. Lors de la sortie du CD Rom, l'encyclopédie comportaient plus de 10 000 modèles. Histomobile réinvestit ses recettes en textes et étoffe son produit avec comme noyau central sa base de données techniques sur des milliers de modèles automobiles de toutes époques.
  • 2005, l'encyclopédie est distribuée par les MLP en presse[17]. La distribution par les MLP atteindra 18 pays.
  • 2006, sous licence Mindscape, Histomobile sort sous le titre Découvrir l'automobile dans les magasins retails (Auchan, Cora, Cultura, Fnac, Virgin Megastore, etc.). Le logo d'Histomobile est resté sur le boitier. Découvrir l'automobile comportait 21 000 modèles.
  • 2009, alors qu'Histomobile est diffusé dans 18 pays[18], l'éditeur fait marche arrière. Trop de copiages du produit non protégé, une TVA appliquée en France sur les supports numériques et un prix de 20 euros difficile à tenir chez les marchands de journaux font qu'en mai 2009, après quatre années de distribution[19], l'éditeur arrête la diffusion de masse du titre Histomobile. Lors du retrait des réseaux de distribution, Histomobile comportait 26 000 modèles avec leurs données techniques.
  • 2010, l'encyclopédie continue et regroupe les résultats des ventes aux enchères par modèle.

À ce jour, l'encyclopédie regroupe plus de 31 000 modèles avec leurs données techniques et plus de 50 000 photos.

Notoriété[modifier | modifier le code]

Presse écrite[modifier | modifier le code]

  • 20 février 2001, Argus auto[20] présente les deux meilleurs sites d'automobiles anciennes. Histomobile, à ses débuts, est encore confondu avec la partie « Histoire » du site Auto-collection.org.
  • 2002, Nordnet[21] parle d'Histomobile en le prenant pour une partie d'Auto-collection.org.
  • 2002, Autoguide[22], grand annuaire automobile en ligne, décerne un prix à Histomobile.
  • 30 juillet 2002, Le Soir[23] publie sur sa version électronique une page sur Histomobile.
  • 23 octobre 2002, Bien public[24] consacre un article à la partie sportive d'Histomobile.
  • 27 janvier 2003, Passion automobile[25] décerne à Histomobile la première place de son « Top 5 » des sites automobiles.
  • 9 janvier 2003, article dans Le Journal de Saône-et-Loire[26]
  • 6 février 2003, Argus auto[27] décerne 5 étoiles à Histomobile, c'est-à-dire sa meilleure note.
  • 13 février 2003, à l'occasion de « Rétromobile », Argus auto[28] interviewe Stéphane van Damme qui exprime l'espoir de sortir un jour en presse.
  • 2003, Yahoo[16] ne donne ses « lunettes » qu'à Histomobile et Motorlegend.
  • Décembre 2005, Retropassion no  181[29] annonce la sortie du numéro 4 d'Histomobile en presse et le conseille comme cadeau de Noël.

Télévision[modifier | modifier le code]

  • 2007, Histomobile, sur Telematin de France2[30]
  • 2007, Histomobile, sur Telematin de France2, un 2e passage[31]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. IAE de Paris Alumni, Université Panthéon-Sorbonne, Guide des sites pour managers, « Site Histomobile.com : la base de données sur l'automobile ancienne et actuelle » (consulté le 29 septembre 2009).
  2. Académie de Rouen, CRDP : « pour vous aider : des ressources utiles au projet de chaque établissement, Histomobile.com est probablement la plus grande base de spécifications techniques automobiles sur internet... » lire (consulté le 29 septembre 2009).
  3. Voir, par exemple, la fiche sur la Renault Reinastella (site consulté le 29 septembre 2009).
  4. Voir, par exemple, la fiche consacrée à Bugatti (site consulté le 29 septembre 2009).
  5. Site histomobile, « Partie technique : sommaire » (consulté le 29 septembre 2009).
  6. Voir, par exemple, la fiche sur la Ford T (site consulté le 29 septembre 2009).
  7. Argus auto
  8. Nordnet
  9. Autoguide
  10. Le Soir
  11. Bien Public
  12. Passion automobile
  13. Le Journal de Saone et Loire
  14. Argus auto
  15. Argus auto
  16. a et b Yahoo
  17. Retropassion no 181
  18. MLP à l'export
  19. La vie des titres (Page 2 code L13137)
  20. Argus auto
  21. Nordnet
  22. Autoguide
  23. Le Soir
  24. Bien public
  25. Passion automobile
  26. Le Journal de Saône-et-Loire
  27. Argus auto
  28. Argus auto
  29. Retropassion no 181
  30. Télématin Voir la vidéo
  31. Télématin Voir la vidéo

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]