Histoires de planètes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Histoires de planètes
Image illustrative de l’article Histoires de planètes
Les 36 volumes de la Grande Anthologie de la science-fiction.

Directeur de publication Demètre Ioakimidis
Genre Anthologie
Science-fiction
Éditeur Le Livre de poche
Collection La Grande Anthologie de la science-fiction no 3769
Lieu de parution Paris
Date de parution 1975
Type de média Livre papier
Couverture Pierre Faucheux
Nombre de pages 448
ISBN 2-253-00723-4
Chronologie

Histoires de planètes est le septième volume de la première série de La Grande Anthologie de la science-fiction.

Préfacé par Demètre Ioakimidis, il réunit quinze nouvelles et a été publié en 1975.

Publications[modifier | modifier le code]

Extrait de la préface[modifier | modifier le code]

« De tous les grands thèmes de la science-fiction, celui du voyage interplanétaire est sans doute le plus immédiatement exaltant pour l'imagination : non point à cause du voyage lui-même, mais bien par tout ce qui peut arriver aux voyageurs une fois arrivés Là-Haut. C'est aussi un des plus anciens parmi ces thèmes puisqu'il est apparu, déjà clairement reconnaissable, au IIe de notre ère. (…)

Le XIXe siècle vit un nouvel essor de l'astronautique littéraire. Ce développement devait se prolonger sans dissolution de continuité dans le cadre de la science-fiction moderne, à tel point que le motif du voyage cosmique fut pratiquement confondu avec le genre tout entier par beaucoup de profanes. À quoi était dû ce renouveau d'intérêt ? On peut y voir, d'une part, une conséquence indirecte de la révolution industrielle, et plus précisément l'influence des applications de la science et des possibilités que celle-ci ouvraient devant l'homme : pourquoi le voyage interplanétaire n'eût-il pas figuré au nombre de ces possibilités ? Une autre cause du phénomène est à rechercher du côté de la science astronautique elle-même, des nombreuses découvertes et des hypothèses curieuses dont son histoires fut marquée tout au long du siècle. (...)

Les théories cosmogoniques modernes suggèrent que les planètes sont innombrables dans l'univers, et la biologie tend à montrer que la vie est un phénomène dont l'apparition sur une planète est normale, au bout d'un certain temps, et sous certaines conditions physiques. Il semble hautement probable que l'homme n'est pas le seul exemple d'une vie intelligente dans le cosmos (mais on ne peut rien affirmer de plus que cette forte probabilité). C'est là une justification suffisante pour les rêves dans lesquels l'homme imagine d'autres formes de vie, sur des mondes connus ou inconnus. »

— Extraits de la préface, p. 15, 21 et 32

Nouvelles[modifier | modifier le code]

Le Diable de la colline du Salut[modifier | modifier le code]

La Planète Greenville[modifier | modifier le code]

La Nef engloutie[modifier | modifier le code]

  • Titre original : Chemical Plant
  • Publication : nouvelle trad. de l’anglais par Paul Hébert, initialement parue dans New Worlds n°8, hiver 1950
  • Auteur : Ian Williamson
  • Résumé :

Les Monstres[modifier | modifier le code]

L'Objet[modifier | modifier le code]

Stabilité[modifier | modifier le code]

  • Titre original : Stability
  • Publication : nouvelle trad. de l’anglais par Michel Rivelin, initialement parue dans Vortex Science Fiction n°1, juillet 1953
  • Auteur : Lester del Rey
  • Résumé :

Le Robinson de l'espace[modifier | modifier le code]

La Garde[modifier | modifier le code]

Le Village enchanté[modifier | modifier le code]

  • Titre original : The Enchanted Village
  • Publication : nouvelle trad. de l’anglais (Canada) par Rosine Chomet, initialement parue dans Other Worlds Science Stories no 5, juillet 1950
  • Auteur : A. E. van Vogt
  • Résumé : Un humain se retrouve prisonnier de Mars, planète hostile à la vie humaine. Pour survivre, il devra s'adapter de façon extraordinaire.

Oiseau de passage[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Oiseau de passage.

La Forêt enchantée[modifier | modifier le code]

  • Titre original : The Enchanted Forest
  • Publication : nouvelle trad. anonyme de l’anglais, initialement parue dans Astounding Science Fiction no 239, octobre 1950
  • Auteur : Fritz Leiber
  • Résumé :

La Déesse de granit[modifier | modifier le code]

Attitudes[modifier | modifier le code]

Se battre et mourir[modifier | modifier le code]

La Planète morte[modifier | modifier le code]

  • Titre original : The Dead Planet
  • Publication : nouvelle trad. de l’anglais par Bruno Martin, initialement parue dans Startling Stories vol.13 no 3, printemps 1946
  • Auteur : Edmond Hamilton
  • Résumé :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


La Grande Anthologie de la science-fiction
précédé de
Histoires de machines
Histoires de planètes suivi de
Histoires de pouvoirs