Histoires de la fin des temps

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Histoires de la fin des temps
Préface Demètre Ioakimidis
Genre Anthologie
Science-fiction
Éditeur Le Livre de poche
Collection La Grande Anthologie de la science-fiction no 3777
Lieu de parution Paris
Date de parution 1983
Type de média Livre papier
Couverture Cl. Gozlan
Nombre de pages 448
ISBN 2-253-02580-1
Chronologie

Histoires de la fin des temps est le quinzième tome, et le troisième volume de la deuxième série, de La Grande Anthologie de la science-fiction.

Préfacé par Demètre Ioakimidis, il réunit treize nouvelles et a été publié en 1983.

Publication[modifier | modifier le code]

Extrait de la préface[modifier | modifier le code]

« Quel que soit le point de vue choisi, l'auteur qui se propose de raconter une histoire se déroulant dans un avenir lointain doit faire sentir à son lecteur les différences qui séparent l’époque évoquée du présent. Ou, s’il n’y a pas de différences, il doit trouver de bonnes raisons pour concilier cette ressemblance avec le passage postulé de nombreux siècles. Une des ressemblances généralement acceptées – on peut parler de constante, à d’assez rares exceptions près – concerne l’homme : il est habituellement admis, pour la clarté du récit, que l'apparence et la psychologie de notre espèce resteront inchangées, ou pratiquement inchangées, au cours des millénaires. »

— Extrait de la préface

Nouvelles[modifier | modifier le code]

Le Dernier Terrien[modifier | modifier le code]

  • Auteur : Lester Del Rey
  • Titre original : The Last Earthman
  • Publication : If n°92, juillet 1965.
  • Place dans le recueil : p. 15 à 27
  • Traduction : René Lathière
  • Résumé :

L’Ultime Rencontre[modifier | modifier le code]

Autodafé[modifier | modifier le code]

  • Auteur : Damon Knight
  • Titre original : Auto-da-Fé
  • Publication : Galaxy Magazine n°109, février 1961.
  • Place dans le recueil : p. 59 à 68
  • Traduction : Michel Demuth
  • Article connexe : Autodafé
  • Résumé : Le dernier humain vit sur Terre, et va bientôt mourir. Nul autre humain sur la planète, nul enfant ; en revanche il y a des chiens intelligents qui servent les humains (en l'occurrence le dernier humain). Ces chiens sont composés d'un mâle, prénommé Roland, et d'une cinquantaine de chiennes. Roland sent que lui aussi mourra un jour, et qu'il est le seul à pouvoir inséminer les chiennes, qui toutes veulent avoir des portées de chiots et perpétuer l'espèce. Roland formule une requête à l'humain (dont le nom ou le prénom n'est jamais précisé) : la nourriture que les chiens absorbent contient une substance chimique contraceptive qui les empêche de se reproduire ; l'humain accepterait-il de supprimer l'absorption de cette substance chimique ? La fin du récit montre la réaction de l'humain à l'énoncé de cette requête : ne voulant pas mourir seul, mais ne voulant pas non plus que l'espèce canine survive à l'espèce humaine, il tue Roland.

Université[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Université.

Forteresse[modifier | modifier le code]

  • Auteur : Fred Saberhagen
  • Titre original : Fortress Ship
  • Publication : If n°72, janvier 1963.
  • Place dans le recueil : p. 104 à 121
  • Traduction : Bruno Martin
  • Résumé :

Du danger des traités[modifier | modifier le code]

  • Auteur : Katherine MacLean et Tom Condit[1]
  • Titre original : Trouble with Treaties
  • Publication : Star Science Fiction Stories n°5, mai 1959.
  • Place dans le recueil : p. 122 à 164
  • Traduction : Paul Hébert
  • Résumé :

Le Papillon de Lune[modifier | modifier le code]

Le Roi de Nivôse[modifier | modifier le code]

  • Auteur : Ursula K. Le Guin
  • Titre original : Winter’s King
  • Publication : Orbit n°5, 1969.
  • Place dans le recueil : p. 222 à 255
  • Traduction : Jean Bailhache
  • Article connexe : Nivôse
  • Résumé :

Les Chasseurs[modifier | modifier le code]

Ancien Testament[modifier | modifier le code]

  • Auteur : Jerome Bixby
  • Titre original : Old Testament
  • Publication : If n°81, juillet 1964.
  • Place dans le recueil : p. 276 à 288
  • Traduction : Frank Straschitz
  • Résumé : Deux humains atterrissent sur Sirius IV et en font une brève exploration. Nulle trace de civilisation avancée ; juste des créatures peureuses à faible intelligence. Alors qu'ils viennent de quitter la planète et de reprendre leur voyage stellaire, les humains découvrent un bébé sirien caché sous le lit. Ils en déduisent que son géniteur est entré dans le vaisseau durant leur exploration, et qu'il l'a laissé là comme un enfant qu'on abandonnerait à la porte d'un orphelinat. Le problème est que les deux explorateurs ignorent comment se nourrit le bébé extraterrestre, qui risque de mourir de faim à brève échéance. Ils décident de le ramener au village : peut-être les créatures extraterrestres le tueront-ils ? le banniront-ils ? ou alors l'accepteront-ils et finalement en prendront soin ? Le retour a lieu, et l'un des membres de l'équipage ramène le bébé au village visité peu avant. Le vaisseau repart ; celui qui a ramené le bébé remarque qu'il a fait tomber sa lampe électrique, qui est restée sur la planète. On apprend alors que le village était sous l'autorité d'un Prêtre qui voulait manger l'enfant. Lorsque les humains sont revenus, les extraterrestres se sont révoltés contre le Prêtre et ont gardé le bébé. Par la suite, le bébé a grandi et est devenu un prophète pour son peuple : tel Moïse, il les a guidés vers la voie de Dieu, en utilisant la lampe électrique oubliée par l'humain. Grâce à cette lampe, le bébé sirien devenu adulte a en effet pris l'ascendant sur le peuple de Sirius IV puis a fondé une civilisation. Les dernières lignes du récit montrent un étudiant de la Fédération Galactique, quelques milliers d'années plus tard, qui lit la Bible Sirienne énonçant les Origines de la religion révélée ; cet étudiant se dit que « c'est toujours la même chose », avec ces prophètes, qui « arrivent chaque fois que le besoin s'en fait sentir ».

Boulevard Alpha Ralpha[modifier | modifier le code]

Pour une poignée de gloire[modifier | modifier le code]

La Main tendue[modifier | modifier le code]

Dictionnaire des auteurs[modifier | modifier le code]

  • p. 437 à 445
  • Table des matières : p. 447

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La notice biographique en fin de volume indique que dans le domaine de la science-fiction, cette signature ne paraît qu'une fois à un sommaire, en l'occurrence cette nouvelle écrite avec Katherine Maclean (p. 438).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


La Grande Anthologie de la science-fiction
précédé de
Histoires de survivants
Histoires de la fin des temps suivi de
Histoires écologiques