Histoires de catastrophes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Histoires de catastrophes
Directeur de publication Gérard Klein
Lieu de parution Paris
Date de parution 1985
Type de média Livre papier
Couverture Philippe Adamov
Nombre de pages 443
ISBN 2-253-03628-5
Série La Grande Anthologie de la science-fiction
Chronologie

Histoires de catastrophes est le trentième-troisième tome, et le vingtième-et-unième volume de la deuxième série, de La Grande Anthologie de la science-fiction, paru en 1985.

Préfacé (p. 5 à 16) par Jacques Goimard, l'ouvrage réunit treize nouvelles.

L'image de couverture a été réalisée par Philippe Adamov ; elle représente un vaisseau spatial en perdition (ou une plate-forme pétrolière ?) s'effondrant dans une mer de lave.

Publication[modifier | modifier le code]

Extrait de la préface[modifier | modifier le code]

« (…) Étymologiquement, la « catastrophe » est le retournement et par suite l'anéantissement. On voit bien pourquoi : la mort est un retournement, peut-être le retournement par excellence. Votre corps est là, ployé, il occupe encore l'espace, mais il a cessé d'occuper le temps ; votre domaine reste le même, à ceci près qu'il n'est plus à vous. La catastrophe, c'est la fin d'une vie, c'est-à-dire la fin d'une guerre totale — ou d'une fiction tragique.

(…)

Ami lecteur, sois prévenu : tu vas glisser le long d'une pente qui descend très bas. Si tu as peur, arrête ici ta lecture, et que tout soit dit. Mais si tu décides de poursuivre ta route, tu verras que l'indicible peut être dit, que l'intolérable peut être toléré, qu'il y a des degrés dans l'effondrement et que le paysage des enfers est aussi varié que celui de notre univers. Puisses-tu en tirer un supplément de force pour les catastrophes qui t'attendent, ou qui feignent de t'attendre ! »

Liste des nouvelles[modifier | modifier le code]

L'Homme enluminé[modifier | modifier le code]

  • Auteur : James Graham Ballard
  • Titre original : The Illuminated Man
  • Publication :
  • Place dans le volume : p. 17 à 60
  • Résumé :

Les Oiseaux[modifier | modifier le code]

Fragments de journal parmi les ruines de ma mémoire[modifier | modifier le code]

  • Auteur : Philip José Farmer
  • Titre original : Sketches among the Ruins of my Mind
  • Publication :
  • Place dans le volume : p. 110 à 179
  • Résumé :

Le Grand Froid[modifier | modifier le code]

  • Auteur : Frank Belknap Long
  • Titre original : The great cold
  • Publication :
  • Place dans le volume : p. 180 à 202
  • Résumé :

Comment Shaffery devint immortel[modifier | modifier le code]

  • Auteur : Frederik Pohl
  • Titre original : Shaffery Among the Immortals
  • Place dans le volume : p. 203 à 225
Article détaillé : Comment Shaffery devint immortel.

Le Grand Flash[modifier | modifier le code]

  • Auteur : Norman Spinrad
  • Titre original : The big flash
  • Publication :
  • Place dans le volume : p. 226 à 259
  • Résumé :

Quelques mots pour finir[modifier | modifier le code]

  • Auteur : James Sallis
  • Titre original : A Few Last Words
  • Publication :
  • Place dans le volume : p. 260 à 282
  • Résumé :

Les Choses[modifier | modifier le code]

  • Auteur : Ursula K. Le Guin
  • Titre original : Things (ou : The End)
  • Publication : Mars 1970, dans le recueil Orbit 6 ; la nouvelle est issue du recueil Aux douze vents du monde
  • Place dans cette anthologie : p. 283 à 297
  • Fiche de la nouvelle dans iSFdb
  • Résumé : Les êtres humains quittent le monde. Le lecteur ignore s'il s'agit d'aller vers un Ailleurs concret qui existe, ou s'il s'agit pour l’humanité d'une forme de suicide…

Les Neuf Milliards de noms de Dieu[modifier | modifier le code]

  • Auteur : Arthur C. Clarke
  • Titre original : The Nine Billion Names of God
  • Publication : Février 1953 dans l'anthologie Star Science Fiction Stories (éditions Ballantine Books)
  • Place dans cette anthologie : p. 298 à 308
  • Fiche de la nouvelle sur iSFdb
  • Fiche de la nouvelle sur Noosfère
  • Résumé : Des moines tibétains achètent un superordinateur Mark-V, dans l'optique d'imprimer la totalité des noms que l'on peut attribuer à Dieu dans une forme d'alphabet mystique. Ces Lamas, qui disposent d'assez d'argent pour faire l’acquisition, demandent que la livraison soit faite en bas des montagnes, et que des techniciens viennent ensuite assembler l'engin électronique dans le monastère. On envoie donc une équipe livrer le superordinateur, qui est démonté, avant d'être remonté dans le monastère. Les Lamas mettent en route la machine, qui se met à imprimer automatiquement et systématiquement tous les noms possible de Dieu. Au moment où les techniciens viennent de quitter le monastère, un phénomène étrange se produit… La nouvelle se termine sur ces phrases : « Regarde ! murmura Chuck, et George leva les yeux à son tour. Au-dessus d'eux, silencieusement, les étoiles commençaient à s'éteindre. ».
  • Article connexe : ne pas confondre avec Onze malheureux phonèmes (1973), une nouvelle de Bernard Mathon, qui relate les pouvoirs extraordinaires engendrés par le fait de prononcer une certaine phrase.

L'Année du gros lot[modifier | modifier le code]

  • Auteur : Robert A. Heinlein
  • Titre original : The Year of the Jackpot
  • Place dans le volume : p. 309 à 362
Article détaillé : L'Année du gros lot.

Requiem[modifier | modifier le code]

  • Auteur : Edmond Hamilton
  • Titre original : Requiem
  • Publication :
  • Place dans le volume : p. 363 à 385
  • Résumé :

Quand nous sommes allés voir la fin du monde[modifier | modifier le code]

  • Auteur : Robert Silverberg
  • Titre original : When We Went to See the End of the World
  • Publication :
  • Place dans le volume : p. 386 à 399
  • Résumé :

L'Ultime Plage[modifier | modifier le code]

  • Auteur : James Graham Ballard
  • Titre original : The Terminal Beach
  • Publication :
  • Place dans le volume : p. 400 à 431
  • Résumé :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]