Histoire des religions

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Histoire religieuse)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chronologie de quelques religions, organigramme provenant de l'ouvrage de Baladier, Charles et Lapierre, Jean-Pie, (dir.), La petite encyclopédie des religions, Éditions du regard : Paris, 2000, 239 p.
La Grande Mosquée de Kairouan (VIIe-IXe siècle) est un exemple d'édifice religieux datant des premiers siècles de l'Islam.

L'histoire des religions est une science humaine ayant pour objet d'étude les religions, définies ici comme un ensemble de croyances (parfois considérées comme révélées) de textes, pratiques rituelles et morales organisées dans un cadre social, et bénéficiant, le plus souvent, d'une reconnaissance officielle, permettant de relier un individu ou une communauté à une entité surnaturelle. Cette discipline fait son apparition officielle dans les universités, dans la seconde moitié du XIXe siècle.

Définition[modifier | modifier le code]

L’histoire des religions aborde les phénomènes religieux, dans une perspective historique mais aussi anthropologique, dans le temps et dans l'espace. Elle aborde les points de vue théologique ou confessionnel en les historicisant et en faisant abstraction des convictions individuelles. Elle est étroitement solidaire d'autres disciplines des sciences sociales comme, par exemple : l'ethnologie, la philologie et l'Histoire. À l'image de ses disciplines sœurs, l'histoire des religions est une science d'observation, reposant sur l'examen critique des données, ainsi que sur la comparaison.

Cette discipline est intimement liée à d'autres approches de recherche, comme les sciences des religions, l'anthropologie religieuse ou les religions comparées.

Histoire[modifier | modifier le code]

On peut remarquer quelques essais de religions comparées chez les auteurs grecs. Les Pères de l'Église vont continuer cette démarche, notamment pour prouver la supériorité du Christianisme. Cette approche est encore sensible au moment de la découverte des Amériques[1].

Au XIXe siècle, l'histoire des religions devient une science humaine[2]. Elle se distingue, dans un premier temps, des disciplines théologiques, même si celles-ci cultivent aussi une critique profonde de leurs traditions. Elle est marquée par les études orientalistes (Ernest Renan), l’anthropologie anglo-saxonne (William Robertson Smith, Edward Tylor, James George Frazer) et l’école sociologique française (Émile Durkheim, Marcel Mauss, Henri Hubert).

Dans un second temps, au XXe siècle, l’histoire des religions est influencée par les approches psychologiques (Sigmund Freud, Carl Gustav Jung, Károly Kerényi), phénoménologiques (Rudolf Otto, Mircea Eliade) ou par des figures incontournables de la mythologie comparée (Georges Dumézil) ou de l’anthropologie sociale (Claude Lévi-Strauss).

Aujourd'hui, l'exercice comparatiste et la perspective historico-anthropologique restent le plus souvent de rigueur. Notons, pour exemple, l'Encyclopédie des religions publiée sous la direction de Frédéric Lenoir et Ysé Tardan-Masquelier, ou encore le dictionnaire de François Bœspflug, Anne-Laure Zwilling et Thierrry Legrand, Religions, les mots pour en parler : notions fondamentales en Histoire des religions, qui est une synthèse récente des travaux en termes de sciences des religions.

Enseignement universitaire francophone[modifier | modifier le code]

Plusieurs universités francophones dispensent des cours d'histoire des religions. C'est notamment le cas en Belgique (Université catholique de Louvain-la-Neuve), au Canada (Université de Québec à Montréal et Université Laval à Québec (ville) ), en France (Université de Strasbourg, l'École Pratique des Hautes Études et l'École des Hautes Études en Sciences Sociales) ou en Suisse (Universités de Genève, de Fribourg et de Lausanne).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Baladier, Charles et Lapierre, Jean-Pie, (dir.), La petite encyclopédie des religions, Éditions du regard : Paris, 2000, 239 p.
  • Jean C. Baudet, Curieuses histoires de la pensée. Quand l'homme inventait les religions, Bruxelles : Jourdan, 2011, 601 p.
  • Jean C. Baudet, Histoire de la pensée de l'an Un à l'an Mil, Bruxelles : Jourdan, 2013, 334 p.
  • Bœspflug, François, et Dunand, Françoise, (dir.), Le comparatisme en histoire des religions, Paris : Cerf, 1997, 455 p.
  • Bœspflug, François, Legrand, Thierry et Zwilling, Anne-Laure (éds), Religion, les mots pour en parler : notions fondamentales en Histoire des religions, Paris : Bayard, 2014, 400 p.
  • Borgeaud, Philippe, Aux Origines de l'histoire des religions, Paris : Le Seuil, 2004, 320 p.
  • Bry, Michel, Defebvre, Christian, Delmaire, Jean-Marie, Histoire des religions en Europe : judaïsme, christianisme et islam, Louvain-la-Neuve : De Bœck, 1999, 320 p.
  • Casanova, José, "The Secular, Secularization, Secularisms", dans Calhoum, Craig Juergensmeyer, Mark, Vanantwerpen, Jonathan (dir.), Rethinking Secularism, Oxford : Oxford University Press, 2011, p. 75-91.
  • Cabanel, Patrick, Descouleurs, Bernard et Nouailhat, René (dir.), Réformes, révolutions et modernité, Paris : Desclée De Brouwer, 2002, 293 p.
  • Dessain, Béatrice, Philosophie et histoire des religions, Louvain-la-Neuve : De Bœck, 2009, 223 p.
  • Dobbelaere, Karel, "The meaning and Scope of Secularisation", in The Handbook of the sociologie of religion, Cambridge : Cambridge University Press, 2003, p. 599-615.
  • Dortier, Jean-François et Testot, Laurent, Les Religions. Des origines au IIIe millénaire, (ouvrage collectif), Editions Sciences humaines, 2017.
  • Eliade, Mircea, Traité d'histoire des religions, (première édition de 1949), Paris : Payot, 2004, 395 p.
  • Eliade, Mircea, Le sacré et le profane, (première édition française de 1956 en ligne, parue pour la première fois en allemand sous le titre Das Heilige und das Profane, en 1957), Paris : Gallimard, 1988, 185 p. https://monoskop.org/images/2/20/Eliade_Mircea_Le_sacré_et_le_profane_1965.pdf
  • Ellwood, Robert S. et Alles, Gregory D. The Encyclopedia of World Religions, New York : Facts on file, 2007, 514 p.
  • Hinnels, John R. (dir.), The Routledge Companion to the Study of Religion, London : Routledge, 2005, 560 p. Ouvrage en ligne : https://spiritual-minds.com/religion/philosophy/The%20Routledge%20Companion%20to%20the%20Study%20of%20RELIGION.pdf
  • Husser, Jean-Marie, Introduction à l'histoire des religions, Paris : Ellipses, 2017, 304 p.
  • Kippenberg, Hans G., À la découverte de l'histoire des religions, Paris : Salvator, 1999, 339 p.
  • Lenoir, Frédéric et Tardan-Masquelier, Ysé, (dir.), Encyclopédie des religions, Paris : Bayard, (première édition de 1997), 2 volumes, 2000, 1315 p. et 2428 p.
  • Lenoir, Frédéric, Petit traité d'histoire des religions, Paris : Points, 2014, 384 p.
  • Meslin, Michel, Pour une science des religions, Seuil : Paris, 1973, 270 p.
  • Puech, Henri-Charles (dir.), Histoire des religions, 3 volumes, Paris : Gallimard, 1970, 1973 et 1976, 1520 p., 1608 p. et 1472 p.
  • Rivière, Claude, Socio-anthropologie des religions, Paris : Armand Colin, 2003, 193 p.
  • Rodney, Stark, The triumph of faith : why is World more religious than ever, ISI Books, 2015, Audiobook : 6h26.
  • Segal, Robert A. (dir.), The Blackwell Companion to the Study of Religion, Oxford : Blackwell Publishing, 2006, 492 p. Ouvrage en ligne : https://peiterleonardpesik.files.wordpress.com/2015/03/the-blackwell-companion-to-the-study-of-religion.pdf
  • Smith, Jonathan Z., Relating Religion : Essays in the Study of Religion, Deuxième édition, Chicago : University Press of Chicago, 2004, 424 p.
  • Strenski, Ivan, Thinking about Religion. A Historical Introduction to Theories of Religion, Oxford : Blackwell Publishing, 2006, 368 p.
  • Taylor, Mark C., Critical Terms for Religious Studies, Chicago : University Press of Chicago, 1998, 423 p.
  • Vallet, Odon, Une autre histoire des religions, Paris : Gallimard, 2001, 320 p.

Périodiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Borgeaud, Philippe, Aux Origines de l’histoire des religions, Paris : Le Seuil, 2004, 320 p.
  2. Müller, Friedrich Max, Einleitung in die Vergleichende Religionswissenschaft, Strassburg : Von Karl J. Trübner, 1874, 353 p.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]