Histoire du Juif errant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Histoire du Juif errant
Auteur Jean d'Ormesson
Pays Drapeau de la France France
Genre Roman
Éditeur éditions Gallimard
Collection Folio (n° 2436)
Date de parution
Nombre de pages 629
ISBN 9782070385782
Chronologie

Histoire du Juif errant est un roman de Jean d'Ormesson publié en 1990.

Résumé[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2014)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Vers 1980, Simon arrive à Venise. Personnage étrange, il marche pour l'éternité, sans jamais trouver le repos de la mort, condamné par Jésus à qui il a refusé un verre d'eau lors du chemin de croix vers le Golgotha. Sous le nom d'Ahasvérus, il fut cordonnier à Jérusalem vers l'an 0, puis sous des identités diverses, il devint proche du procurateur Ponce Pilate, de Néron, d'Alaric roi wisigoth, amant de Popée, de Pauline Borghèse, de la mythique comtesse Thamar, compagnon de route de Frédéric II, des croisés, du grand Khan, de saint François, de Zurbaran, de Christophe Colomb, de Chateaubriand. Anonyme acteur de l'histoire, mais acteur majeur sous des noms multiples et sous l'apparence de personnages protéiformes, il est le Juif errant, porteur d'une faute première, qui endosse l'humanité dans sa succession d'avatars, du plus sublime au plus dégradant. Au fil des entretiens fascinants qu'il a, face à la douane de mer, avec la jeune ingénue Marie, il narre son histoire et son errance sans fin à travers le temps, l'espace méditerranéen et l'histoire, de Lisbonne jusqu'aux rives de l'Indus et du cœur de la Chine. Est-il fou, affabulateur, le vrai mythe incarné ou rêvé du Juif errant ?

Éditions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :