Histoire du Chili précolombien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'histoire du Chili précolombien recouvre la période qui va de l'arrivée des premières populations humaines sur le territoire du Chili actuel jusqu'à la première exploration européenne de la région, effectuée par l'Espagnol Diego de Almagro en 1535-1536.

Il existe de nombreuses théories sur le peuplement de l'Amérique ; la plus couramment acceptée aujourd'hui, celle de Paul Rivet, repose sur l'hypothèse d'arrivées multiples, depuis des endroits différents : les hommes seraient venus d'Asie par le détroit de Béring, mais aussi par saut d'île en île en passant par la Polynésie et la Mélanésie, pour atteindre l'Amérique centrale. Les premiers peuples qui ont vécu sur le territoire actuel du Chili sont issus de ces mouvements de population.

Le site préhistorique de Monte Verde au Chili, classé au Patrimoine Mondial de l'Humanité par l'UNESCO, permet de dater les plus anciens habitats du Chili aux alentours de 13 000 ans à 15 000 ans pour "Monte Verde II" et vers 33 000 ans à 35 000 ans pour "Monte Verde I". Diverses recherches montrent que les premières populations ayant habité le pays seraient arrivées vers 35 000 ans av. J.-C., période du Pléistocène pour le site préhistorique de "Monte Verde I" et vers 15 000 ans av. J.-C. pour le site de "Monte Verde II" (fin du Pléistocène et début de l’Holocène (vers la fin du paléolithique supérieur). Le Chili préhispanique était peuplé par divers peuples amérindiens qui s’étaient installés à la fois dans la cordillère des Andes et sur la côte. Dans la zone nord du pays, les Aymaras et les Atacaméniens commencèrent vers le XIe siècle de notre ère à cultiver la terre à la façon des Incas (culture en terrasse à flanc de montagne avec diverses canalisations). Au XVe siècle, les Incas ont pris possession du territoire de l’actuel Chili jusqu’au fleuve Maule. Au sud de l’Aconcagua, des communautés semi-nomades comme les Mapuches étaient installées. Dans la zone australe du pays, divers peuples amérindiens ont vécu comme les Chomos, les Tamanas, Alacalufes et Onas. Dans l’île de Pâques se développa une culture polynésienne éteinte de nos jours.

Côté Pacifique, différentes cultures et peuples coexistaient : Aymaras, Changos, Chinchorros, Atacaméniens, Diaguitas dans le nord ; les Picunches, Mapuches, Huilliches, Chonos dans la région centrale et sud ; et les Onas, Yaganes et Alacalufes dans la Patagonie et la Terre de Feu. Les Mapuches ont formé la communauté la plus nombreuse.

Les Chinchorros[modifier | modifier le code]

Dans le désert aride d'Atacama, les Chinchorros sont experts dans l'art de préserver le corps humain. De momies infiniment plus anciennes que celles des pyramides d'Égypte sont extraites des échantillons d'ADN exploitables.