Histoire des Hauts-de-Seine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'histoire des Hauts-de-Seine est celle d'un département jeune sur le plan administratif puisqu'il est né seulement en 1968 en application de la loi du 10 juillet 1964 portant réorganisation de la région parisienne. Toutefois, l'histoire du territoire de l'actuel département est celle d'une terre très anciennement peuplée, riche en monuments de différentes époques.

Avant la naissance du département[modifier | modifier le code]

Le général Bonaparte au Conseil des Cinq-Cents, à Saint Cloud. 10 novembre 1799 François Bouchot (1840)

Si le département des Hauts-de-Seine est très récent, le territoire a de très longue date été occupé par l'homme, notamment à l'époque gallo-romaine.

De nombreux souverains se sont installés sur ce territoire qui a été le témoin de grands évènements historiques tel que l'assassinat d'Henri III à Saint-Cloud sous l'Ancien Régime, où la venue du cardinal Fleury à Issy-les-Moulineaux.

Au XVIIIe siècle, le territoire n'est qu'une juxtaposition de villages, de champs (céréales, légumes et surtout vigne) et d'activités diverses telles que la manufacture de céramique à Sèvres ou les carrières.

De 1791 à 1793, les 3 districts (Paris, Franciade et Bourg-de-l'Égalité) du département de Paris, fournirent 48 bataillons de volontaires nationaux et 4 compagnies.

Après la révolution, c'est à l'Orangerie de Saint-Cloud que Napoléon Bonaparte conquit le pouvoir lors du Coup d'État du 18 brumaire.

Il faudra attendre la Restauration et la Monarchie de Juillet pour que débute le développement industriel du territoire ce qui amena une augmentation très rapide de la population. Jusqu'à l'après guerre, le territoire s'est développé de façon exponentielle tant économiquement qu'en termes de population, mais sans réel plan d'aménagement.

De 1790 à 1795 l'actuel département des Hauts-de-Seine est partagé entre 2 départements, (département de Paris et département de Seine-et-Oise) et 3 districts (District de Bourg-de-l'Égalité, District de Franciade et District de Versailles.

De 1791 à 1793, les 9 districts (Corbeil, Dourdan, Étampes, Gonesse, Mantes, Montfort, Pontoise, Saint-Germain et Versailles) du département de Seine-et-Oise fournirent 14 bataillons de volontaires nationaux.

La création du département[modifier | modifier le code]

La petite couronne, autour de Paris.
La création des départements de Paris, des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis, du Val-de-Marne, de l'Essonne, des Yvelines, du Val-d'Oise à partir de la Seine et de la Seine-et-Oise en 1968.

Le département des Hauts-de-Seine actuel a été créé par la loi du 10 juillet 1964 « portant réorganisation de la région parisienne », qui décide de diviser les anciens départements de la Seine et de Seine-et-Oise.

Jusqu'en 1964, la région parisienne se subdivisait en trois départements, créés par la loi du 4 mars 1790 :

Les deux premiers vont donner naissance à sept nouveaux départements, la Seine-et-Marne conservant son nom et son territoire. La loi ressuscite le département de Paris qui est entouré par :

De la création à aujourd'hui[modifier | modifier le code]

25 février 1965 : fixation du chef-lieu de département à Nanterre

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Histoire des villes des Hauts-de-Seine : Antony • Asnières-sur-Seine • Bagneux • Bois-Colombes • Boulogne-Billancourt • Bourg-la-Reine • Chaville • Châtenay-Malabry • Châtillon • Clamart • Clichy • Colombes • Courbevoie • Fontenay-aux-Roses • Garches • La Garenne-Colombes • Gennevilliers • Issy-les-Moulineaux • Levallois-Perret • Malakoff • Marnes-la-Coquette • Meudon • Montrouge • Nanterre • Neuilly-sur-Seine • Plessis-Robinson • Puteaux • Rueil-Malmaison • Saint-Cloud • Sceaux • Sèvres • Suresnes • Vanves • Vaucresson • Ville-d'Avray • Villeneuve-la-Garenne


Articles connexes[modifier | modifier le code]