Histoire ancienne de l'Afrique du Nord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Histoire ancienne de l'Afrique du Nord
Auteur Stéphane Gsell
Pays France
Genre Archéologie, Histoire
Date de parution 1913-1928

L'Histoire ancienne de l'Afrique du Nord est l'œuvre majeure, quoique inachevée, de l'historien français Stéphane Gsell. Conçue primitivement pour se terminer au moment des invasions vandales, l'œuvre commence à la Préhistoire et s'achève au tome VIII en l'an 40 apr. J.-C..

Structure de l'œuvre[modifier | modifier le code]

Pérennité[modifier | modifier le code]

Stéphane Gsell est le premier à avoir traité des relations de Carthage et des royaumes numide et de Maurétanie. En outre, alors que les travaux historiques de l'époque portant sur le continent africain étaient fortemment marqués par le colonialisme et parfois le racialisme, Stéphane Gsell n'a pas eu tendance à transposer histoire antique et histoire contemporaine, offrant une histoire de l'Afrique antique particulièrement objective pour son époque de publication.

Même si certains de ses développements sont caducs du fait des découvertes archéologiques ou épigraphiques, comme en témoigne son interprétation de la muraille numide de Dougga désormais considérée comme tardive, l'étendue de son érudition et l'objectivité de son travail en fait une base encore nécessaire pour tout travail portant sur l'Afrique antique[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Yann Le Bohec, Histoire militaire des guerres puniques, Paris, Texto, , 339 p. (ISBN 979-10-210-0450-4), p. 333

Lien externe[modifier | modifier le code]