Hisayoshi Takeda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hisayoshi Takeda
Image dans Infobox.
Hisayoshi Takeda
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Tokyo (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 89 ans)
Nom dans la langue maternelle
武田久吉Voir et modifier les données sur Wikidata
Abréviation en botanique
TakedaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Père
Autres informations
A travaillé pour
Domaine

Hisayoshi Takeda (武田 久吉, Takeda Hisayoshi?), , est un botaniste, phycologue, traducteur et explorateur japonais, fils de Takeda Kane et Ernest Satow, le fameux diplomate britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après son diplôme d'études secondaires, Takeda fonde la « Société japonais d'histoire naturelle » avec quelques camarades et en 1905 est membre fondateur du « Club Alpin du Japon » étant un alpiniste passionné et explorateur botanique. Entre 1910 et 1916, Takeda étudie la botanique en Angleterre, d'abord à Kew puis à Birmingham. À son retour au Japon, il suit une formation académique aux universités de Kyoto, Kyushu et de Hokkaido.

Il est connu pour la campagne qu'il a entreprise pour préserver les terres d'Oze qui sont de nos jours le parc national d'Oze[1].

Quelques publications[modifier | modifier le code]

  • 1910. New or noteworthy plants. Gardeners Chronicle 48 : 366 fig. 153. Réimprimé en 1913 : Feddes Repert. 12, 319-320

Comme traducteur[modifier | modifier le code]

  • Okabe, M. 1940. Investigation of the medicinal plants found on the Palau islands, their virtues and popular remedies. Bulletin of Tropical Industry, Palau 5 Tokyo (traduction Hisayoshi Takeda, )

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • 1938. Alpine flowers of Japan, descriptions of one hundred select species together with cultural methods. Ed. The Sanseido Co. Ltd. Tokyo. xiii, 31, [1] 11 pp.
  • 1959. Alpine flora of Japan in colour (títre en japonais et anglais; texte en japonais et nomenclature en latín). Ed. Hoikusha, Osaka. 109 pp. (2e ed. en 1960)
  • 1971. Robō no sekibutsu (folclore, temas religiosos y culturales). Ed. Dai Ichi Hōki Shuppan, Tokio. 257 pp.
  • 1971. Meiji no yamatabi (plantas de montaña). Ed. Sōbunsha. Tokio. 276 pp.
  • 1975. Alpine Flora of Japan in Colours. Vol. II 2. Ed. Japan Hoikuska Publ. Co. 118 pp. + 28 illust.

Éponymes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « One Hundred Mountains » (consulté le 27 décembre 2011)
  2. Acta Phytotax. Geobot. 1933, ii 47 (IK)
  3. Folia Geobot. Phytotax. 8(2): 174 1973 (IK)
  4. Bot. Mag. (Tokyo) xx. 37 1906 (IK)
  5. Bot. Mag. (Tokyo) 43. 2. 1929 (IF)
  6. Bull. Natl. Sci. Mus., Tokyo, n. s. iv. No. 43 276 1959 (IK)
  7. Acta Phytotax. Geobot. 1932, i. 67, in syn. (IK)
  8. J. Jap. Bot. 11: 97. 1935 (IF)
  9. Index Filic., Suppl. Tertium pro Annis 1917-1933 160 1934 (IF)
  10. J. Jap. Bot. v. 29 1928 (IK)
  11. Acta Phytotax. Geobot. 1932, i 129 (IK)

Liens externes[modifier | modifier le code]