Hiroshi Inagaki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hiroshi Inagaki
Description de cette image, également commentée ci-après
Hiroshi Inagaki acteur dans les années 1920
Naissance
Tokyo (Japon)
Nationalité Drapeau du Japon Japonais
Décès (à 74 ans)
Tokyo (Japon)
Profession Réalisateur
Scénariste
Acteur
Films notables La Légende de Musashi
L'Homme au pousse-pousse

Hiroshi Inagaki (稲垣 浩, Inagaki Hiroshi?), né le à Tokyo et mort le , est un réalisateur et scénariste japonais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hiroshi Inagaki apparait en tant qu'acteur dans quinze films entre 1923 et 1927 puis il réalise près de 110 films et écrit près de 70 scénarios entre 1928 et 1970[1].

Filmographie sélective[modifier | modifier le code]

Le Joueur errant (1928)
Tsumasaburō Bandō dans L'Homme au pousse-pousse (1943)
Affiche japonaise de Duel à Ichijoji (1955)

Acteur[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Sauf indication contraire, les titres en français se basent sur la filmographie de Hiroshi Inagaki dans l'ouvrage Le Cinéma japonais de Tadao Satō[2] .

  • 1928 : Le Joueur-vagabond (放浪三昧, Hōrō zanmai?)[3]
  • 1931 : Ma Mère dans les paupières (瞼の母, Mabuta no haha?)[4]
  • 1932 : L'Enfant gâté de l'époque (放浪三昧, Jidai no kyōji?)
  • 1933 : Chuji Kunisada I (国定忠治 旅と故郷の巻, Kunisada Chūji: Tabi to kokyō no maki?)
  • 1933 : Chuji Kunisada II (国定忠治 流浪転変の巻, Kunisada Chūji: Rurō tenpin no maki?)
  • 1933 : Chuji Kunisada III (国定忠治 霽れる赤城の巻, Kunisada Chūji: Hareru Akagi no maki?)
  • 1935 : Le Col du grand Bouddha (大菩薩峠 第一篇 甲源一刀流の巻, Daibosatsu tōge: Dai-ippen - Kōgen itto-ryū no maki?)[5]
  • 1937 : Kōgen no tamashii (曠原の魂?)
  • 1937 : Duel à Takada-no-baba (血煙高田の馬場, Chikemuri Takadanobaba?)[6] co-réalisé avec Masahiro Makino
  • 1938 : Ginpei le hors-la-loi (無法者銀平, Muhōmono Ginpei?)
  • 1938 : Histoire d'un succès (出世太閤記, Shusse taikōki?)
  • 1938 : Le Double de la nuit (闇の影法師, Yami no kagebōshi?)
  • 1938 : Insectes en enfer (地獄の蟲, Jigoku no mushi?)
  • 1938 : Images infernales I (魔像, Mazō?)
  • 1939 : Images infernales II (魔像, Zoku mazō: Ibara Ukon?)
  • 1940 : Miyamoto Musashi I (宮本武蔵 第一部 草分の人々, Miyamoto Musashi: Daiichibu: Kusawake no hitobito?)
  • 1940 : Miyamoto Musashi II (宮本武蔵 第二部 栄達の門, Miyamoto Musashi: Dainibu: Eitatsu no mon?)
  • 1940 : Miyamoto Musashi III (宮本武蔵 剣心一路, Miyamoto Musashi: Kenshin ichiro?)
  • 1941 : Le Festival de la mer (海を渡る祭礼, Umi wo wataru sairei?)
  • 1941 : Les Derniers Jours d'Edo (江戸最後の日, Edo saigo no hi?)
  • 1942 : Miyamoto Musashi : Duel à Ichijō-ji (宮本武蔵 一乗寺決闘, Miyamoto Musashi: Ichijō-ji kettō?)
  • 1943 : L'Homme au pousse-pousse (無法松の一生, Muhōmatsu no isshō?)
  • 1948 : Main dans la main, les enfants (手をつなぐ子等, Te o tsunagu kora?)
  • 1949 : Les Enfants oubliés (忘れられた子等, Wasurerareta kora?)
  • 1950 : Profession garde du corps (俺は用心棒, Orewa yojimbo?)
  • 1951 : Les Cahiers Inazuma (稲妻草紙, Inazuma sōshi?)
  • 1952 : Les Vauriens de l'époque Sengoku (戦国無頼, Sengoku burai?)
  • 1952 : La Femme de Shanghai (上海の女, Shanhai no onna?)
  • 1952 : Les Bateaux et la vie élégante (風雲千両船, Fūun senryōsen?)
  • 1953 : Hanjiro Omatsuri (お祭半次郎, Omatsuri Hanjirō?)
  • 1954 : La Légende de Musashi (武蔵 宮本, Miyamoto Musashi?)
  • 1955 : Duel à Ichijoji (続宮本武蔵 一乗寺の決闘, Zoku Miyamoto Musashi: Ichijōji no kettō?)
  • 1956 : La Voie de la lumière (宮本武蔵完結編 決闘巌流島, Miyamoto Musashi kanketsuhen: Kettō Ganryūjima?)
  • 1956 : La Tempête (, Arachi?)
  • 1957 : La Geisha du vieux quartier (太夫さんより 女体は哀しく, Kottai-san yori: Nyotai wa kanashiku?)
  • 1958 : L'Homme au pousse-pousse (無法松の一生, Muhōmatsu no isshō?)
  • 1959 : Samurai Saga (或る剣豪の生涯, Aru kengo no shōgai?)
  • 1959 : La Naissance du Japon (日本誕生, Nippon tanjō?)
  • 1959 : La Vie d'un maître d'armes ((或る剣豪の生涯, Aru kengo no shogai?)
  • 1961 : Récits du château d'Osaka (大阪城物語, Ōsaka-jō monogatari?)
  • 1961 : Les bandits courent dans le vent (野盗風の中を走る, Yato kaze no naka o hashiru?)
  • 1962 : Chushingura (忠臣蔵 花の巻 雪の巻, Chūshingura: Hana no maki Yuki no maki?)
  • 1963 : L'Épée secrète (秘剣, Hiken?)
  • 1964 : Bric-à-brac (がらくた, Garakuta?)
  • 1966 : Goemon se déchaîne (暴れ豪右衛門, Abare Gōemon?)
  • 1967 : Sasaki Kojirō (佐々木小次郎?)
  • 1969 : Furin kazan (風林火山, Furin kazan?)
  • 1970 : L'Embuscade (待ち伏せ, Machibuse?)

Récompenses et distinction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ja) « Filmographie », sur JMDB (consulté le 22 juillet 2018)
  2. Tadao Satō, Le Cinéma japonais (tome II), Éditions du Centre Pompidou, , 324 p. (ISBN 2-85850-930-1), p. 262-263
  3. Le Joueur-vagabond : titre français du film lors de la rétrospective "Le Cinéma japonais" du 19 mars au 29 septembre 1997 au Centre George-Pompidou
  4. Ma Mère dans les paupières (1931) : titre français du film lors de la rétrospective "100 ans de cinéma japonais (1ère partie)" du 26 septembre au 22 octobre 2018 à la Cinémathèque française
  5. Le Col du grand Bouddha (1935) : titre français du film lors de la rétrospective "100 ans de cinéma japonais (1ère partie)" du 26 septembre au 22 octobre 2018 à la Cinémathèque française. Des versions de cette histoire ont été tournées entre autres par Kenji Misumi, Tomu Uchida et Kihachi Okamoto
  6. Duel à Takada-no-baba : titre français du film lors de la rétrospective "La Nikkatsu où la modernité toujours recommencée" du 2 octobre au 27 octobre 2007 à la MCJP

Liens externes[modifier | modifier le code]