Hirondelle striée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cecropis abyssinica

Cecropis abyssinica
Description de cette image, également commentée ci-après

Hirondelle striée (Cecropis abyssinica)

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Hirundinidae
Genre Cecropis

Nom binominal

Cecropis abyssinica
(Guérin-Meneville, 1843)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Synonymes

* Hirundo abyssinica

L'Hirondelle striée (Cecropis abyssinica) est une espèce de passereaux africains, autrefois classée dans le genre Hirundo.

Description[modifier | modifier le code]

Taille de l'Hirondelle rustique (17-19 cm), et morphologie typique du genre Hirundo sensu lato. Dessus bleu sombre, tête rousse, et dessous blanchâtre strié de raies noirâtres. Longs filets au bout de la queue chez le mâle, plus courts chez la femelle.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Répartition[modifier | modifier le code]

Cette espèce niche en Afrique subsaharienne. Elle est migratrice en Afrique du Sud et dans les pays sahéliens, sédentaire ou erratique ailleurs.

Habitat[modifier | modifier le code]

Savanes et plaines. Espèce anthropophile. Construit son nid dans les constructions humaines (maisons, ponts, fermes...), parfois dans des falaises, des trous de rocher ou sous une branche d'arbre.

Mode de vie[modifier | modifier le code]

Cette espèce se nourrit d'insectes, qu'elle chasse en petit groupe, souvent associée à d'autres espèces d'hirondelles.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Œufs d'Hirondelle striée - Muséum de Toulouse

La femelle pond de 2 à 4 œufs, couvés pendant 14 jours. Les jeunes s'envolent au bout de 17 à 28 jours après l'éclosion.

Systématique[modifier | modifier le code]

L'espèce Cecropis abyssinica a été décrite par le naturaliste français Félix Édouard Guérin-Méneville en 1843 sous le nom initial de Hirundo abyssinica[1].

Synonymie[modifier | modifier le code]

Hirundo abyssinica Guérin-Méneville, 1843 protonyme

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Liste des sous-espèces

D'après Alan P. Peterson, cette espèce est constituée des six sous-espèces suivantes :

  • Cecropis abyssinica abyssinica (Guerin-Meneville, 1843) ;
  • Cecropis abyssinica ampliformis (Clancey, 1969) ;
  • Cecropis abyssinica bannermani (Grant & Mackworth-Praed, 1942) ;
  • Cecropis abyssinica maxima (Bannerman, 1923) ;
  • Cecropis abyssinica puella (Temminck & Schlegel, 1845) ;
  • Cecropis abyssinica unitatis (Sclater,WL & Mackworth-Praed, 1918).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Guérin-Méneville; 1843; Rev.Zool. 6 p.322

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :