Hiromichi Kumazawa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hiromichi Kumazawa
熊沢 寛道
Description de l'image Hiromichi Kumazawa.JPG.
Alias
Empereur Kumazawa
Naissance
Drapeau du Japon Nagoya, Japon
Décès
Nationalité Drapeau du Japon Japonaise
Profession
Homme d'affaires, prêtre bouddhiste

Hiromichi Kumazawa (熊沢 寛道?), surnommé l'empereur Kumazawa[1], né le à Nagoya et décédé à l'âge de 76 ans le , est un homme d'affaires et prêtre bouddhiste japonais qui contesta publiquement la légitimité sur le trône de la lignée de l'empereur Hirohito dans les jours qui suivirent la fin de la Seconde Guerre mondiale. Il affirmait être le 19e descendant direct de l'empereur Go-Kameyama[2].

En 1946-1947, Hiromichi est le premier d'une série de dix-neuf personnes à se prétendre empereur légitime du Japon[3]. En tant que descendant direct des empereurs de la Cour du Sud qui exista durant l'époque Nanboku-chō (1336-1392), il affirme que l'empereur Hirohito est un imposteur en faisant valoir que la lignée entière de celui-ci descend de la Cour du Nord. Malgré cela, il n'est pas arrêté pour crime de lèse-majesté, même quand il porte l'insigne impérial. Il produit un koseki (livret de famille) prouvant son lignage jusqu'à l'empereur Go-Daigo mais ses prétentions et sa rhétorique n'entraînent que de la sympathie publique[4].

Les revendications de Kumazawa restent toujours sans fondements[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bix, Herbert P. (2000). Hirohito and the Making of Modern Japan, p. 566.
  2. Pan-Asia Newspaper Alliance. (1959) The Asia Who's Who, p. 309.
  3. Bailey, Don C. (1964). A glossary of Japanese Neologisms, p. 97.
  4. Dower, John W. (1999). Embracing Defeat: Japan in the Wake of World War II, p. 306-307.
  5. Maga, Timothy P. (2000). Judgment at Tokyo : the Japanese War Crime Trials, p. 40-41.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]