Hirel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hirel
Hirel
L'église Notre-Dame.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement Saint-Malo
Intercommunalité Saint-Malo Agglomération
Maire
Mandat
Michel Hardouin
2020-2026
Code postal 35120
Code commune 35132
Démographie
Population
municipale
1 390 hab. (2018 en augmentation de 2,96 % par rapport à 2013)
Densité 141 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 36′ 20″ nord, 1° 48′ 06″ ouest
Altitude Min. 1 m
Max. 9 m
Superficie 9,85 km2
Type Commune rurale et littorale
Aire d'attraction Saint-Malo
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Dol-de-Bretagne
Législatives Septième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bretagne
Voir sur la carte administrative de Bretagne
City locator 14.svg
Hirel
Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine
Voir sur la carte topographique d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Hirel
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Hirel
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Hirel
Liens
Site web www.commune-hirel.fr

Hirel est une commune française située dans le département d'Ille-et-Vilaine, en région Bretagne, peuplée de 1 390 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte de la commune.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Hirel est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 2],[1],[2],[3].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Saint-Malo, dont elle est une commune de la couronne[Note 3]. Cette aire, qui regroupe 35 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[4],[5].

La commune, bordée par la Manche, est également une commune littorale au sens de la loi du , dite loi littoral[6]. Des dispositions spécifiques d’urbanisme s’y appliquent dès lors afin de préserver les espaces naturels, les sites, les paysages et l’équilibre écologique du littoral, comme par exemple le principe d'inconstructibilité, en dehors des espaces urbanisés, sur la bande littorale des 100 mètres, ou plus si le plan local d’urbanisme le prévoit[7],[8].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Hirel en 1181, Hirellum en 1516[9].

Hirel est issu d'un mot breton signifiant « long sillon »[9][source insuffisante].

Le lieu-dit Vildé tire son nom du latin Villa Dei « village de Dieu »[10].

Histoire[modifier | modifier le code]

La paroisse de Hirel faisait partie du doyenné de Dol relevant de l'évêché de Dol et était sous le vocable de Notre-Dame.

L'abbaye Notre-Dame du Tronchet possédait des biens sur la paroisse : rentes, terres, juridictions[11].

La Révolution[modifier | modifier le code]

En 1790, Hirel est érigée en commune. Le 18 floréal an II (), elle absorbe Vildé-la-Marine, paroisse à l'ouest d'Hirel également érigée en commune. Ses habitants ont tenté de faire sécession à plusieurs reprises, aux XIXe et XXe siècles.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Hirel Blason
Inconnu.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[12],[13]
Période Identité Étiquette Qualité
1791 1793 M. Viot-Leclerc    
1793 1796 François Barrot    
1796   M. Benoît   Agent municipal
1797   M. Leclerc   Président de l'administration du canton
1798   M. Dupuis   Agent municipal
1798   M. Turmel   Agent municipal
1798 1806 Pierre Turmel    
1806 1814 Malo Trigory    
1814 1819 Mathurin Sorre    
1819 1821 Joseph Sorre    
1821 1823 Jean Nantel    
1823 1830 Jean Lemercier    
1830 1848 Guillaume Dupuis    
1848 1876 Malo Tézé    
1876 1891 Jean-Marie Pinson    
1891 1905 François Lecharpentier    
1905 1907 François Richard    
1907 1909 Jean Richard    
1909 1910 Honoré Richard    
1910 1929 Julien Maubon    
1929 1945 Auguste Leclerc    
1945 1946 Aristide Morin    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1959 mars 1983 Auguste Pinson
(1917-1986)
  Exploitant agricole, maire honoraire
Chevalier de l'Ordre national du Mérite (1979)
mars 1983 mars 1989 Francis Lemonnier   Agriculteur
mars 1989 mars 2001 Joël Pinson   Assistant technique
mars 2001[14] mars 2008 Frédéric Derrien RPR puis UMP Juriste, attaché parlementaire
mars 2008[15] mars 2014 Marie-Annick Guerche[Note 4]   Agent administrative
mars 2014[16] En cours Michel Hardouin SE Agriculteur retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[17]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[18].

En 2018, la commune comptait 1 390 habitants[Note 5], en augmentation de 2,96 % par rapport à 2013 (Ille-et-Vilaine : +4,83 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 3351 2001 5291 7101 7541 6491 6811 7581 793
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 8721 8731 8701 8081 8311 7691 7321 7671 671
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 5881 6411 5051 4131 3601 2521 1841 0821 066
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
1 0881 0051 0511 2861 1661 1721 3141 3351 363
2017 2018 - - - - - - -
1 3921 390-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[19] puis Insee à partir de 2006[20].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Louis de Vildé-la-Marine.

Les églises de la commune sont l'œuvre de l'architecte malouin Jean-Gabriel Frangeul (corps des édifices) et de son fils Alfred-Louis Frangeul (tours et massifs occidentaux). Elles ont été réalisées en deux temps : 1855 puis 1870[21].

  • Église Notre-Dame d'Hirel[22].
  • Église Saint-Louis de Vildé-la-Marine[23].

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2018, légale en 2021.
  2. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  3. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  4. Elle est victime d'un grave accident train/camion à Saint-Médard-sur-Ille, le 12 octobre 2011.
  5. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 27 mars 2021).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 27 mars 2021).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 27 mars 2021).
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 27 mars 2021).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 27 mars 2021).
  6. « Les communes soumises à la loi littoral. », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr, (consulté le 27 mars 2021).
  7. « La loi littoral », sur www.collectivites-locales.gouv.fr (consulté le 27 mars 2021).
  8. « Loi relative à l’aménagement, la protection et la mise en valeur du littoral. », sur www.cohesion-territoires.gouv.fr (consulté le 27 mars 2021).
  9. a et b « Etymologie et Histoire de Hirel », infobretagne (consulté le 23 décembre 2016).
  10. Géraud Lavergne, « Les noms de lieux d'origine ecclésiastique » (sic), Revue d'histoire de l'Église de France, Tome 15, no 68, 1929, p. 320.
  11. Déclaration de l'évêque de Dol, 1575
  12. « Les maires d'Hirel », sur Geneawiki.
  13. « Liste des maires qui ont administré les communes de Hirel et Vildé de 1791 jusqu’à 1950 », sur Généalogie et Histoire en Pays Dolois.
  14. « Frédéric Derrien se présente aux municipales », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 26 janvier 2016).
  15. « Ils ont été élus maires hier soir », Ouest-France (éd. Rennes), no 19320,‎ 22-23 mars 2008, p. 7 (ISSN 0999-2138).
  16. « Michel Hardouin a été élu maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 26 janvier 2016).
  17. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  18. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  19. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  20. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  21. Véronique Orain (Dir.), Ille-et-Vilaine. Églises et chapelles. Indicateurs du patrimoine., Association pour l'inventaire Bretagne, Rennes, 1996, (ISBN 2-905064-25-0).
  22. Notice no IA35003134, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  23. Notice no IA35003135, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]