Hippolyte Petitjean

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hippolyte Petitjean
Hippolyte Petitjean - Pont neuf.jpg
Le Pont Neuf, vers 1912, Metropolitan Museum of Art
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Formation
Mouvement

Hippolyte Petitjean, né à Mâcon, en France, le , mort à Paris le , est un peintre pointilliste français, qui fut aussi dessinateur pour la presse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hippolyte Petitjean reçoit une formation artistique académique à Mâcon, en France, puis une obtient une bourse de cette ville pour étudier à l'École des beaux-arts de Paris, où il est l'élève d'Alexandre Cabanel et de Pierre Puvis de Chavannes.

Il débute au Salon en 1880 où il expose jusqu'en 1891. En 1884, il rencontre Georges Seurat, dont les théories d'optique influencent son style, lequel sera successivement académique, symboliste, impressionniste, puis pointilliste.

En 1891, il expose au Salon des indépendants et dans la galerie d'art Le Barc de Boutteville aux côtés d'artistes symbolistes et impressionnistes, ainsi qu'à Bruxelles, aux Salons du Groupe des XX et de la Libre Esthétique.

Entre 1896 et 1902, sous le nom de « Jehannet » il signe de nombreux dessins, notamment pour Les Temps nouveaux. Ses gravures sont reproduites dans la revue d'art allemande Pan (1898). Il est l'un des douze illustrateurs de l'Hommage des artistes à Picquart (1899).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Portrait de Madame Marthe, 1899. Musée des Ursulines de Mâcon.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Gérald Schurr et Pierre Cabanne, Dictionnaire des Petits Maîtres de la peinture 1820-1920, éditions de l'Amateur, 2003 (ISBN 2-85917-378-1).
  • Hippolyte Petitjean, néo-impressionniste, cat. expo. (Marie Lapalus, Armelle Weirich, Hippolyte Petitjean (1854-1929), GIL Emilie chronologie (Mâcon musée des Ursulines, au ) et cahier d'inventaire no 18, musées de Mâcon, 2015, 176 p., 255 images couleur, 30 cm, (ISBN 2-901400-53-1), Mâcon, 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :