Hippolyte Hostein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hippolyte Hostein
Naissance
Paris
Décès (à 64 ans)
Paris
Activité principale auteur dramatique, metteur en scène
Activités annexes directeur de théâtre

Hippolyte Hostein est un auteur dramatique, metteur en scène et directeur de théâtre français, né le à Paris où il est mort le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Il dirige successivement le Théâtre de la Porte Saint-Antoine (1837-1847), le Théâtre-Historique (1847-1850), le théâtre de la Gaîté, boulevard du Temple (1849-1858), le Cirque-Olympique (1858-1862), le théâtre du Châtelet (1862-1864/1865-1869), le théâtre du Château-d'eau (1868-1869), le théâtre de la Renaissance (1873-1875) et le théâtre de l'Ambigu (1875)[1]. Il publie également des chroniques dans Le Figaro et Le Constitutionnel[2].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Théâtre
Écrits
  • Les Contes bleus de ma nourrice, A. Desesserts, Paris, 1843
  • Réforme théâtrale suivie d'Esquisse d'un projet de loi sur les théâtres, A. Desesserts, Paris, 1848
  • La Liberté des théâtres, Librairie des auteurs, Paris, 1867
  • Historiettes et souvenirs d'un homme de théâtre, E. Dentu, Paris, 1878

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Philippe Chauveau, Les Théâtres parisiens disparus (1402-1986), Ed. de l'Amandier, Paris, 1999 (ISBN 2-907649-30-2) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nécrologie, Le Figaro du 10 septembre 1879 sur Gallica.
  2. Nécrologie, Le Constitutionnel du 10 septembre 1879 sur Gallica.

Liens externes[modifier | modifier le code]