Hippolyte Dreyfus-Barney

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hippolyte Dreyfus-Barney
Hippolyte Dreyfus-Barney 1890.jpg
Hippolyte Dreyfus en 1890 à Condorcet
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 55 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Hippolyte DreyfusVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Hippolyte DreyfusVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Écoles des hautes études internationales et politiques (d)
Lycée Condorcet (baccalauréat) (jusqu'à )
Institut d'études politiques de Paris (doctorat en droit) (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion

Hippolyte Dreyfus-Barney, né Hippolyte Dreyfus (né à Paris , mort à Paris le ) a été le premier français converti au bahaïsme en France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un agent de change juif du 8e arrondissement de Paris, il fréquente le lycée Condorcet où il côtoie Robert Proust, le frère de Marcel, dans la classe de philosophie d'Alphonse Darlu en 1890. Après sa thèse en droit Des droits de succession du conjoint survivant, soutenue en 1898, il devient le secrétaire de François Thévenet.

Il visite en 1903 ʿAbd-al-Bahā à ʿAkkā[1] (Acre) en Palestine et, à son retour, étudie l'arabe et le persan à l'École pratique des hautes études, où Hartwig Derenbourg et Clément Huart sont ses professeurs[1].

Il épouse en 1911 Laura Clifford Barney (en) et lui comme son épouse prirent le nom de Dreyfus-Barney[1]. Il était donc le beau-frère de Natalie Clifford Barney et le gendre d'Alice Pike Barney.

Publications et traductions[modifier | modifier le code]

  • Mīrzā Ḥusayn-ʿAlī Nūrī Bahāʾ-Allāh (trad. Hippolyte Dreyfus-Barney), Le Livre de la Certitude (Kitab el-Ikan), un des Livres Sacrés du béhaïsme [« Kitāb-i Īqān »], Paris, Ernest Leroux,
  • Mīrzā Ḥusayn-ʿAlī Nūrī Bahāʾ-Allāh (trad. Hippolyte Dreyfus-Barney), Le livre de la certitude [« Kitāb-i Īqān »], Paris, Ernest Leroux, 1923-1928, 2e éd.
  • Mīrzā Ḥusayn-ʿAlī Nūrī Bahāʾ-Allāh (trad. Hippolyte Dreyfus-Barney), Les Paroles cachées en persan [« Kalimāt-i maknūna »], Paris, Ernest Leroux,
  • Mīrzā Ḥusayn-ʿAlī Nūrī Bahāʾ-Allāh (trad. Hippolyte Dreyfus-Barney), L’Épître au Fils du Loup [« Lawḥ-i Ibn-i Ḏib »], Paris, Honoré Champion,
  • ʿAbd-al-Bahāʾ ʿAbbās (trad. Hippolyte Dreyfus-Barney), Les leçons de Saint-Jean-d’Acre : recueillies par Laura Clifford Barney (en) [« al-Nūr al-abhā fī mufāwaḍāt ʿAbd-al-Bahāʾ »], Paris, Presses universitaires de France, , 5e éd. (1re éd. 1909) (ISBN 978-2-13-037588-3)
  • Baha’u’llah, Les préceptes du béhaïsme, Ernest Leroux, Paris 1906
  • Baha’u’llah, L’œuvre de Baha’u’llah, Ernest Leroux, Paris tome I 1923, tome II 1924, tome III 1928
  • Hippolyte Dreyfus, « Le babisme et le béhaïsme », Religions et Sociétés, 1905
  • Hippolyte Dreyfus, « Le bahaïsme », conférence du 23 mai 1908 à Lyon
  • Hippolyte Dreyfus, Essai sur le béhaïsme, Ernest Leroux, Paris 1909, 4e édition 1973
  • Hippolyte Dreyfus, « Le mouvement bahaï », Rapport de la Conférence du 6e Congrès international du progrès religieux, 1913
  • Hippolyte Dreyfus, « Le bahaïsme », magazine Vers l'unité, 1924.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Rassekh 1995.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]