Hippodrome d'Enghien-Soisy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hippodrome d'Enghien-Soisy
Hippodrome d'Enghien-Soissy.svg
Généralités
Adresse 1, place André Foulon
95230 Soisy-sous-Montmorency
Drapeau de la France France
Coordonnées 48° 58′ 49″ nord, 2° 17′ 31″ est
Construction et ouverture
Ouverture 1879
Architecte Jean Papet
Rénovation 1986
Utilisation
Allure(s) Trot et galop
Discipline(s) Trot attelé, trot monté et obstacle
Courses notables Prix de l'Atlantique
Grand Steeple-Chase d'Enghien
Administration Cheval Français
Équipement
Surface 44 ha
Capacité 20 000 spectateurs
Tribunes 3 000 places assises

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Hippodrome d'Enghien-Soisy

Géolocalisation sur la carte : Val-d'Oise

(Voir situation sur carte : Val-d'Oise)
Hippodrome d'Enghien-Soisy

L'hippodrome d'Enghien-Soisy est un champ de courses hippiques situé à deux kilomètres de la commune d'Enghien-les-Bains sur les communes de Soisy-sous-Montmorency (à 96 %) et Eaubonne (à 4 %). Il accueille des courses de galop et de trot.

Historique[modifier | modifier le code]

Inauguré le , l'hippodrome d'Enghien fait partie de la série de champs de courses construits au cours de la seconde moitié du XIXe dans la petite couronne francilienne en complément des grands hippodromes parisiens (Auteuil, Longchamp, Saint-Cloud et Vincennes), aux côtés de ceux de La Marche à Marnes-la-Coquette (1851), Maisons-Laffitte (1878), Saint-Ouen (1881) et Colombes (1883).

L'hippodrome ne compte à son inauguration qu'une « simple tribune couverte d'un toit en appentis ourlé de lambrequins et soutenu par des colonnettes de fonte »[1]. Il est acheté en 1921 par la Société sportive d'encouragement qui lui confère sa spécificité sportive avec la construction l'année suivante d'une piste en dur pour le trot. En 1934, l'architecte Jean Papet édifie deux nouvelles tribunes en remplacement de l'ancienne structure[1].

Pendant la Seconde guerre mondiale, un fermier de Soisy mit ses vaches sur l'hippodrome alors qu'une partie fut transformée en jardins ouvriers[2]. L'hippodrome retrouvera son programme de courses le 3 mars 1945 avec le Prix d'Amérique[2].

L'ensemble est rénové en 1986 avec la mise en place d'un puissant éclairage permettant des courses nocturnes.

Depuis 2009 l'hippodrome est le théâtre d'un concours international de pyrotechnie géant mettant en compétition 5 pays différents.

Vue sur les anciennes tribunes (octobre 2016)

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

L'hippodrome accueille des courses hippiques de galop sur une piste en herbe et de trot sur une piste de 1 300 m en sable avec corde à gauche. La piste peut être aménagée pour le trot : 1 609 m départ autostart, 2 150 m départ autostart, 2 250 m et 2 850 m, la dernière distance étant la plus usuelle à Enghien. Pour les courses d'obstacle, Enghien compte 11 parcours de haies (de 2 500 m à 3 800 m) et 13 parcours de steeple-chase (de 3 100 m à 5 000 m).

L'hippodrome peut accueillir 20 000 spectateurs, dont 3 000 en tribune. Il leur est possible de profiter des courses depuis le restaurant disposant d'une vue panoramique.

Construit à l'origine en bordure de la voie ferrée reliant Paris à Lille en 1846, sur un terrain champêtre où se trouvait le marais du Bois-Jacques, l'hippodrome est aujourd'hui enserré dans la conurbation francilienne. Il est directement desservi par la gare du Champ de courses d'Enghien, sur le Transilien Paris-Nord.

Courses[modifier | modifier le code]

Enghien organise annuellement environ 40 réunions de trot, attelé ou monté, organisées par Cheval Français et 15 courses de galop entre début février et début décembre, ce qui en fait un des hippodromes les plus importants en France après celui de Vincennes[3]. Enghien et Auteuil sont aujourd'hui les seuls hippodromes franciliens où est pratiqué « l'obstacle », avec un programme géré par France Galop.

Les courses les plus attendues de l'année :

  • Le Prix de l'Atlantique, une course de trot attelé de Groupe I (international) disputée sur 2 150 m au mois d'avril
  • Le Grand Steeple-Chase d'Enghien, de Groupe II, couru au mois d'octobre, seule course d'obstacles en France de Groupe I ou II qui ne soit pas tenue à Auteuil
  • La Grande course de haies d'Enghien (Prix Léopold d'Orsetti) de Groupe III, programmée fin octobre ou début novembre

L'hippodrome a accueilli le Prix d'Amérique à trois reprises, en 1945, 1946 et 1947[3], une épreuve de trot attelé de Groupe I. C'est sur l'hippodrome que se déroule le le premier « Tiercé » créé par André et Jacques Carrus[4].

Courses à l'hippodrome d'Enghien-Soisy (août 2005)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :