Hilary Hahn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hahn.
Hilary Hahn
Description de cette image, également commentée ci-après

Hilary Hahn

Naissance (36 ans)
Lexington (Etat de Virginie - Drapeau des États-Unis États-Unis)
Activité principale Violoniste
Maîtres Klara Berkovich et Jascha Brodsky

Hilary Hahn est une violoniste américaine, née le à Lexington.

Biographie[modifier | modifier le code]

Entre 1984 et 1989, Hilary Hahn étudie le violon à Baltimore sous la direction de Klara Berkovich. Dès ses neuf ans, elle a su qu'elle désirait être violoniste[1]. En 1990 elle est admise au prestigieux Institut Curtis à Philadelphie où elle étudie avec Jascha Brodsky, dernier élève vivant d'Eugène Ysaÿe. Elle travaille avec lui pendant sept ans, jusqu'à la mort de Brodsky âgé de 89 ans. Elle est vite repérée pour sa maîtrise technique et ses interprétations originales des œuvres de Johann Sebastian Bach.

Elle commence ensuite sa carrière de concertiste, avec l'Orchestre de Philadelphie, l'Orchestre de Cleveland, l'Orchestre symphonique de Pittsburgh, et l'Orchestre philharmonique de New York. Sa notoriété dépasse rapidement les frontières américaines ; en Hilary Hahn donne à Munich son premier concert international en exécutant le concerto pour violon de Beethoven, accompagnée par l'Orchestre symphonique de la Radiodiffusion bavaroise, sous la direction de Lorin Maazel.

En novembre 2001, le journal Time Magazine la consacre meilleure jeune musicien classique américain. Depuis cette date, elle enchaîne les tournées et compte parmi les violonistes les plus en vogue du moment. Elle a obtenu de nombreuses distinctions pour ses enregistrements et elle a collaboré avec James Newton Howard à la réalisation de la musique du film The Village en 2004. Elle a notamment reçu deux Grammy Awards, dont un pour le Prix du Meilleur Disque, récompensant son disque Sibelius/Schoenberg: Violin Concertos.

Elle interprète le Concerto pour violon nº 3 de Mozart lors d'un concert donné à l'occasion du 80ème anniversaire du Pape Benoît XVI dans la Salle Paul VI du palais apostolique du Vatican le , sous la direction du chef d'orchestre vénézuélien Gustavo Dudamel.

Hilary Hahn enregistre aujourd'hui exclusivement pour Deutsche Grammophon (depuis 2003), et joue sur un violon du maître-luthier Jean-Baptiste Vuillaume de 1864[2].

Citations[modifier | modifier le code]

En 1999, Hilary Hahn déclarait qu'elle jouait Bach plus qu'aucun autre compositeur et qu'elle interprétait les sonates et partitas pour violon seul tous les jours depuis l'âge de huit ans.

« Bach est pour moi la pierre de touche qui m'aide à rester honnête dans mes interprétations. Garder une sonorité pure dans les doubles cordes, mettre une voix au premier plan quand le phrasé le requiert, éviter les cordes à vide pour ne pas introduire d'accents indésirables, faire sentir la structure de telle manière qu'elle apparaisse clairement à l'auditeur tout en évitant le pédantisme – on ne peut pas tricher avec Bach, et si l'on parvient à tout cela, la musique chante merveilleusement.  » — Hilary Hahn, Saint Paul Sunday

Dans l'émission de NPR intitulée Musicians in Their Own Words (Les musiciens par eux-mêmes), elle raconte l'expérience surréaliste de jouer la Chacone de la deuxième partita de Bach seule sur la scène de la salle de concert. Dans la même émission, elle évoque son expérience de l'imitation du chant de l'alouette dans The Lark Ascending de Vaughan Williams.

« Pour certains, ce qu’il y a de fondamental dans la musique de Bach, c’est qu’elle exprime l’essence de l’humanité, réunissant les contraires – lumière et ombre, solitude et communion, allégresse et tristesse profonde » (sur son livret des concertos de Bach).

Discographie[modifier | modifier le code]

Articles[modifier | modifier le code]

  • Jean-Michel Molkhou, « Hilary Hahn, débuts au sommet (interview) », Diapason, Paris, no 459,‎ 1999, p. 30–33. (ISSN 1292-0703)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Molkhou 1999, p. 31
  2. Molkhou 1999, p. 32
  3. Disque couronné d'un Diapason d'or no 459, mai 1999.
  4. Ce concerto est composé pour Hilary Hahn. Le compositeur, né en 1960, est aussi contrebassiste et joue souvent avec Yo-Yo Ma. Il est un ami de Hilary Hahn.
  5. Ce concerto a été écrit et dédié à Hilary Hahn par son professeur, récompensé par le prix Pulitzer

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]