Hiki Yoshikazu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hiki Yoshikazu est un nom japonais traditionnel ; le nom de famille (ou le nom d'école), Hiki, précède donc le prénom (ou le nom d'artiste).
Hiki Yoshikazu
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Enfant
Wakasa no tsubone (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Hiki Yoshikazu (比企 能員?), mort le est un noble et guerrier japonais du clan Hiki lors de l'époque de Kamakura. Associé au clan Minamoto au pouvoir par le mariage de sa fille, lui et beaucoup de membres du clan Hiki, sont tués pour avoir comploté en vue de faire tuer l'un des héritiers Minamoto afin d'accéder lui-même au pouvoir.

Originaire de la province de Musashi, Hiki Yoshikazu accède à la notoriété à la cour shogunale à la suite de son adoption par la nourrice de Minamoto no Yoritomo.

La fille de Hiki est mariée à Minamoto no Yoriie, deuxième shogun du shogunat de Kamakura. Gravement malade, Yoriie propose de nommer son jeune frère Sanetomo et Minamoto no Ichiman, le jeune fils de ce dernier (petit-fils de Hiki) pour lui succéder, les deux se répartissant le pouvoir, régissant chacun des parties distinctes du pays[1]. Il semble naturel que Hiki sera alors le régent, même si officieusement, du jeune Ichiman. Il suggère donc à Yoriie, qui sera assassiné peu de temps après par une faction séparée (le clan Hōjō), qu'ils s'arrangent pour faire tuer Sanetomo. Hōjō Masako, la mère de Yoriie et épouse du premier shogun Yoritomo, entend cette conversation. Bien que Masako cherche peut-être à faire formellement accuser Hiki de trahison et à le faire exécuter, les Hōjō, commandés par Hōjō Tokimasa, le trouvent en premier. Dans leurs plans pour dominer la régence et contrôler le shogunat comme gouvernement fantoche soumis au pouvoir de leur clan, les guerriers Hōjō assassinent Hiki Yoshikazu puis attaquent le palais du jeune Ichiman, y mettent le feu et tuent à la fois le jeune héritier et un grand nombre de membres du la famille Hiki étendue.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon l'article de la Wikipedia en japonais (源一幡), le Gukanshō et l'Azuma Kagami donnent différentes versions de ces événements. Cet article reprend la version du Azuma Kagami. Selon le Gukanshō, lorsque Yoriie tombe gravement malade en 1203, le clan Hōjō soutient son frère cadet Senman (futur troisième shogun Minamoto no Sanetomo) comme successeur, tandis que les Hiki soutiennent son fils Ichiman. Pour éviter que le pouvoir ne tombe entre les mains des Hiki, les Hōjō décident de s'en débarrasser ainsi que de leur protégé. Il s'agit de la version des événements décrits dans l'article Minamoto no Ichiman

    Selon le même article de la Wikipedia, l'Azuma Kagami rapporte que Ichiman est tué par les Hiki et non par les Hōjō.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Frederic, Louis (2002). Japan Encyclopedia. Cambridge, Massachusetts: Harvard University Press.
  • Sansom, George (1958). A History of Japan to 1334. Stanford, California: Stanford University Press.

Source de la traduction[modifier | modifier le code]